Sections

e-guichet-gris.jpg

allo-maintenance-2.jpg

portlet_en_bref.gif

Suite à un incendie, le Commissariat Sainte-Marguerite/Glain est installé temporairement à la Caserne militaire Saint-Laurent, rue Saint-Laurent 79, 4000 Liège, du lundi au vendredi de 8h à 17h. Le Commissariat est joignable par téléphone au numéro habituel : +32 4 340 91 00


La Mairie de quartier de Bressoux située rue Général de Gaulle, 69, sera inaccessible jusqu'à nouvel ordre.
Les personnes ayant commandé des documents pourront les retirer à la Mairie de quartier de Wandre située rue de Visé 832.

 
Vous êtes ici : Accueil Culture Coopération culturelle

Coopération culturelle

Charte de coopération culturelle ou l'autre manière de penser la culture pour tous

 

 

La Ville a pris l’initiative d’intéresser des opérateurs (associations à vocation culturelle, sociale, sociétés de logement,...) à un investissement culturel dans plusieurs quartiers. Sur base d’un travail en commun, les engagements de ces diverses associations et institutions seront formalisés dans une charte de coopération culturelle.

charte-cooperation-culturelle.gif

 

Objectifs

Le but est de désenclaver un quartier en reliant d'une part les propositions culturelles internes et externes et d'autre part, les attentes et besoins de la population. A titre d'expérience-pilote, le projet a dans un premier temps été mis en œuvre dans le quartier de Bressoux-Droixhe, caractérisé par la grande diversité culturelle de sa population et le nombre important d'associations actives sur son territoire. Formaliser le développement d'une animation culturelle dans le quartier.
 

Méthodologie

Au départ, un animateur de la ville est allé à la rencontre des associations et des services publics actifs dans le quartier de Bressoux-Droixhe. Il s'agissait de définir les attentes de chacun dans le cadre d'un projet de coopération. Une démarche similaire a été organisée avec des associations et institutions extérieures au quartier. Dans ce cas, il s'agissait de définir les services et les actions susceptibles d'être proposées aux associations et aux habitants du quartier.

Ensuite, une rencontre avec l'ensemble des opérateurs intéressés (tant internes qu'externes au quartier) par le projet a été organisée. Les projets de coopération proposés par les opérateurs ont été rassemblés sous la forme d'un catalogue organisé comme suit : présentation de l'opérateur ; proposition de service(s)/action(s) de coopération.

C’est ainsi que le 15 juin 2010, plus de 60 acteurs provenant du quartier ou d'ailleurs ont solennellement adhéré à cette charte de coopération en la signant à l'Hôtel de Ville. 23 actions ont été initialement proposées dans le document diffusé dans le quartier au mois de septembre 2010.


Coordination

La coordination générale du projet est assurée par la Ville de Liège. Son rôle est d'orienter les opérateurs, de veiller au bon fonctionnement des partenariats, voire de faciliter ceux-ci. La coordination veille à ce que certaines actions menées pour le quartier soient délocalisées dans un souci d’ouverture : amélioration de l’image du quartier, déplacement de la population du quartier vers des lieux autres, …


Illustrations de la démarche

L'orchestre philharmonique de Liège se produit dans la salle polyvalente du hall omnisports de Bressoux ou dans une classe de l'enseignement primaire dans le quartier, des adolescents prennent part à la visite du quai Branly en France les 24 et 25 octobre prochains, le Théâtre de la Place propose un atelier sur les arts de la parole, etc.


Résultats espérés

Formaliser l'existence d'une dynamique assurant un accès à une offre culturelle nouvelle auprès d'un public qui contribue également à la richesse de cette offre.
Mobiliser les ressources du quartier autour d'un projet fédérateur.
Exporter la démarche dans d'autres quartiers présentant un profil social et économique du même type.

 

Contact:

cooperationculturelle@liege.be

+32 (0)4 221 87 77

 

foule-brasleve-copie.jpg


Le feuilleton, EPISODE 1

Le service communal du Renouveau urbain emmène 8 femmes en visite à les Espaces Botaniques de l'Université de Liège.

Le rôle du Renouveau urbain consiste à développer une stratégie intégrée de renforcement du lien social dans les quartiers de Liège.

Il supervise l'action d'agents de prévention : médiateurs et éducateurs de rue intégrés au sein d'équipes de quartiers.

Dans le quartier, les éducateurs de rue sont intégrés dans l'équipe des intervenants communaux en matière de participation, jeunesse, sport, relations intergénérationnelles. Au sein de ces équipes, les éducateurs de rue ont pour mission d'établir le dialogue avec ,les publics qui ne fréquentent pas les structures d'encadrement habituelles, en adoptant une démarche éducative. Ils développent des projets d'activités pédagogiques et sportives qui répondent aux besoins exprimés par la population.

C'est dans ce cadre que le Renouveau urbain a organisé cette découverte de l'Espace Botanique pour ouvrir de nouveaux horizons à ce groupe de femmes du quartier de Bressoux-Droixhe.

Les Espaces Botaniques de l’Université de Liège regroupent les quatre jardins botaniques universitaires : les serres historiques du Jardin botanique de Liège, l’Observatoire du Monde des Plantes avec sa serre aux 1000 cactus et sa forêt tropicale, le Jardin botanique du Sart-Tilman avec son arboretum majestueux et son jardin aquatique et le Jardin du Monde dédié aux savoirs traditionnels botaniques populaires.

Les Espaces Botaniques lancent de nouveaux projets pour développer les anciens jardins botaniques de l’Université de Liège en attractions touristiques vertes de qualité, proposant au public le plus large possible un vaste panel d’activités pédagogiques et ludiques basées sur les interactions entre l’homme et les plantes.

 

 

Épisode 2, L'Orchestre philharmonique de Liège à portée des enfants

Créer des complicités entre les jeunes et la musique est essentiel selon Jean Pierre Rousseau, directeur de l’Orchestre qui vient de fêter son cinquantième anniversaire.

On ne peut durer sans questionner la relation avec les publics.

“L’OPL tire une grande fierté de son cycle « L’orchestre à la portée des enfants », développé avec les Jeunesses musicales et se réjouit de la forte présence des moins de 26 ans dans ses séances des « Dessous des quartes ». Mais il faut aller plus loin et servir le créneau particulièrement difficile des ados. « Le 1er mars, François-Xavier Roth va commencer l’animation de deux séances avec 250 ados des écoles de la Ville de Liège. On va les suivre dans leur scolarité et créer des classes au concert comme on fait des classes de neige ! L’objectif est de créer des relations entre les jeunes et les musiciens. C’est aussi d’encourager les complicités entre ceux qui savent, les grands-parents, et ceux qui voudraient apprendre, les jeunes. C’est aussi bâtir des programmes de concert autour des musiques qu’ils connaissent par le cinéma, la télé ou la pub : une fois par an, nous faisons un de ces concerts-compile et le public de découvrir que leurs tubes sont d’authentiques chefs-d’œuvre et que la musique classique n’est ni ringarde ni casse-pied. Chez nous, le savoir-faire est un travail collectif qui implique toute l’équipe autour des musiciens. »

Extrait du journal “Le Soir” du 15 février 2010
 

 

Episode 3,la Bobine au Théâtre de Liège

Le projet est né en croisant les propositions du théâtre de Liège et les demandes de la Bobine, en particulier de la formatrice en charge du groupe Alpha-Emploi. Ce groupe rassemble 4 hommes et 13 femmes d’origines diverses dont l’objectif particulier est de développer le projet professionnel de chacun.

Dans ce cadre, le projet avec le Théâtre de Liège vise à permettre aux stagiaires de travailler, avec des professionnels, la prise de parole, de développer leurs aptitudes à communiquer, à s’exprimer devant un groupe de personnes connues ou inconnues ainsi que de favoriser l’acquisition de la confiance en eux et des autres. Il vise en particulier, à terme, à donner aux participants la capacité de transférer ces acquis dans le cadre de leur parcours d’insertion professionnelle.

La découverte du «  monde « du théâtre contribuera également aux objectifs d’ouverture et d’accès à la culture pour les stagiaires.

Animateurs 

Le travail est dirigé par Patrick Bebi (comédien, metteur en scène, pédagogue à l’Esact) et Pierre Etienne (comédien, musicien et chanteur rap) et coordonné par François Bertrand (comédien-animateur au Théâtre de Liège).

Calendrier 

22 séances de 3 heures (9h – 12h)
1 semaine à temps plein (10h – 18h30)

Le travail a débuté en janvier et se clôturera durant le week-end de la pentecôte (juin) par deux représentations publiques (dans la petite salle du Théâtre de Liège, dates et heures encore à fixer).

Lieux

La première partie du travail se déroule dans les locaux de La bobine (travail de table).
Les répétitions seront réparties entre deux classes de l’école de Droixhe et la petite salle du Théâtre de Liège.
Les représentations publiques se dérouleront dans la petite salle du Théâtre de Liège (nous travaillons à la possibilité de déplacer une de ses représentations à la salle de Droixhe).

Contact

Pour la Bobine asbl

Carolyne Vermeer, formatrice
bobine.vermeer@gmail.com

Marianne Tinant, coordinatrice pédagogique
bobine.tinant@gmail.com

Pour le Théâtre de Liège
François Bertrand

Place du 20 Août, 16 à  4000 Liège
+32 4 344 71 64
f.bertrand@theatredeliege.be

 


 

EPISODE 4 : Les recettes de grand-mères d’un peu partout, du Jardin d’Outremeuse au Village Global.

Les Espaces Botaniques Universitaires de Liège sont une association universitaire chargée de la gestion des jardins botaniques de l'Université de Liège. Parmi ces jardins, le « Jardin du Monde », est dédié à l'interculturalité. Dans ce jardin sont présentés les savoirs traditionnels liés aux plantes du monde entier. Les Espaces Botaniques Universitaires sont partenaires de la Charte culturelle de la Ville de Liège.

C'est dans ce contexte que nous avons organisé la première édition de notre exposition récurrente 'Recettes de grand-mères d'un peu partout' de mai à octobre 2010. Il s'agit d'une exposition réalisée avec les élèves de 5ème et 6ème secondaire de l'Athénée Saucyet consistant en la présentation de plantes utilisées traditionnellement tant dans la cuisine que dans des applications médicales ou cosmétiques. Cette exposition a attiré plus de 6000 visiteurs l'an passé, pour cette année, nous comptons mélanger des personnalités liégeoises connues avec les élèves. Il s'agit d'un concept original de rencontre et de découverte des autres au travers des choses simples que nous avons tous en commun, comme ici, se nourrir, se soigner avec les plantes. Quelles que soient nos origines, nous venons tous de la terre et avons tous un lien spécial avec la nature et les plantes.

« Les recettes de grand-mères » reviennent au Jardin du Monde du 21 mai au 30 septembre 2011. Cette nouvelle édition sera à nouveau réalisée avec l’Athénée Saucy, mais en plus grand et sera inaugurée le samedi 21 mai 2011 lors de la Journée Mondiale de la Diversité Culturelle. Aux recettes des élèves de l’Athénée Saucy viendront s’ajouter des recettes de personnalités du monde politique, académique et journalistique.

L’exposition sera inaugurée le 21 mai à 14 heures. Un marché aux épices sera organisé pour l’occasion, et les recettes seront présentées au public lors d’une dégustation.

« Les Recettes de grand-mères d’un peu partout », seront visibles au Jardin du Monde à Liège (le jardin derrière l’Aquarium de Liège) du 21 mai au 30 septembre 2011.

 

 

EPISODE 5 : Découverte de la culture Yezidi

Le projet réunit 3 partenaires, à savoir : le Centre culturel Yezidi, les Ateliers d’Art Contemporain et le Théâtre Universitaire Royal de liège.

Le projet porte sur un mélange spectacle/vidéo visant à faire découvrir la culture Yezidi.

Un animateur vidéo des AAC, M. Benoît Baptiste, travaille avec 10 personnes du Centre culturel Yezidi, adultes et adolescents, sur 2 ateliers vidéo :
Le premier atelier consiste à tourner en dérision les stéréotypes portés sur la culture Yezidi à travers des séquences humoristiques : micro trottoir, capsules,…

Le deuxième atelier est un atelier journalistique, où les jeunes interviewent les Yezidis plus âgés et vont à leur rencontre. Ces derniers apprennent aux jeunes la culture Yezidi telle qu’eux même la pratiquent encore.
Un troisième atelier est mené par M. Marco Pascolini du TURLg et consiste à mettre en scène un spectacle sur la culture authentique Yezidi à travers le chant, la danse, la musique, …

Ces trois ateliers donneront lieu à des représentations du spectacle sur scène et projection des vidéos en arrière-plan. La première représentation aura lieu dans la salle du centre culturel avant de s’exporter vers d’autres villes.

Les partenaires tentent de former un groupe citoyen de soutien au projet et vise à réunir un maximum d’habitants du quartier Bressoux-Droixhe.

L’objectif est de faire découvrir la culture Yezidi fort méconnue du public mais également de mener un projet intergénérationnel et mixte.

 

 

EPISODE 6 : SCLESSIN SE DONNE DES COULEURS
Place Francisco Ferrer - 24.06 > 25.06

THÉÂTRE FORAIN - PARADE - PÉTANQUE - GRAF – EXPOSITIONS - ANIMATIONS - BAL DES GENS BIENS - CONCERT D’ANDRÉ BORBÉ - CONCERT DE LIMITED EDITION

En partenariat : le Fan coaching, le Centre communal des Jeunes, le Service Jeunesse et Sports de la Ville, l'Echevinat de la Culture, les écoles et les Associations, ont choisi de renforcer la dynamique socio-culturelle du quartier et ainsi construire en allant à la rencontre des Citoyens.

Sclessin se donne des couleurs les 24 et 25 juin seront le point d'orgue de ce projet dont les objectifs sont : l'envie des habitants de se réapproprier des espaces publics, l'envie de proposer une rencontre entre « Art » et « Citoyen ».... afin que les habitants deviennent, au travers de la pratique artistique, des acteurs qui posent des choix, l'envie de créer des liens, qu'ils soient sociaux ou artistiques.

 

Programmation du Week-end :

Vendredi 24 juin

18:30 Accueil et verre de la convivialité pour les Sclessinois.
VERNISSAGE des expositions.

20:00 LE CHANT DES SIRENES par la Cie des Polyvalents
Inlassables baroudeurs des océans virtuels, le sous-commandant Costaud et son équipage, naviguent de ville en ville en quête de nouvelles aventures senteur marine. Objectif : observer les sirènes...

 

Samedi 25 juin

13:00 PARADE dans les rues
Usines, machines et vieilles ferrailles. Avec les enfants des écoles de Sclessin, des jeunes du Centre communal des Jeunes de Sclessin.
< 13:00 ANIMATIONS
Pétanque, jeux en bois, exposition d’artistes locaux et d’associations
(photos, peinture, patchwork, céramiques, sculptures, broderie, expo graf ...).

14:00 Démo de danse par des enfants du quartier

14:30 TOHU BOHU Concert d’ André Borbé
Rock’n drôle, pour tous dès 4 ans.

16:00 LE BAL DES GENS BIENS : venez vous essayer à tournoyer sur des
airs de valse... d’ici et d’ailleurs.

19:00 LES ZYRGOMATIK dans Quand l'œuf tombe dans la poêle.

20:30 Concert de LIMITED EDITION
The very Big Rhythm’n Sould Band 

 

foule-brasleve-copie.jpg

 

EPISODE 7: Atelier théâtre «Hamid stand's up and Comedy» à Droixhe

Trois jeunes gens ont participé à la réalisation de leur propre «One Man Show», coachés par Hamid OUAICH, jeune humoriste issu du quartier Droixhe-Bressoux, travaillant lui-même à l'élaboration de la suite du spectacle intitulé «Hamid Stand's up and Comedy».

Ce spectacle fut présenté lors de la soirée «Thé ou Café» et c'est devant une salle comble (500 personnes) qu'Hamid a séduit le public et suscité quelques vocations parmi les nombreux jeunes présents.

Au vu de leur enthousiasme et de leur motivation, les animateurs de l'Espace Georges Truffaut prirent contact avec l'artiste qui fut partant pour tenter d'initier quelques jeunes aux différentes techniques du «Stand up».

Sur plus de vingt personnes auditionnées trois d'entre elles démarreront l'atelier (une jeune fille de 14 ans et deux garçons de 15 et 16 ans).

Ces trois adolescents ont pris une part active à l'élaboration de leur propre spectacle d'une dizaine de minutes grâce à l'apprentissage de l'écriture et de l'expression orale et gestuelle.

L'animateur assure la coordination du projet : établir le lien entre les différents partenaires, ventiler les informations, être le relais du projet et de ses participants.
 

Les objectifs

  • accueillir des jeunes artistes en herbe en mettant à leur disposition une salle de spectacle
  • initier à la pratique de la scène, au contact avec la régie
  • les mener à la rencontre du public
  • coacher ces artistes afin de leur permettre de se produire en première partie du spectacle humoristique «Hamid Stand's up and Comedy»
  • donner les moyens de communication nécessaires à la promotion et la réussite de cet événement (affiches, flyers, médias, internet...)
  • valoriser l'image du quartier en démontrant le fruit d'une collaboration entre des ados de Droixhe et d'ailleurs, d'origines et de cultures différentes
  • reproduire cet événement sur trois soirées afin de relever le défi de réunir un maximum de personnes d'origines, d'âges, de cultures et de quartiers différents (les 29 et 30 avril 2011 ainsi que le 1er mai 2011 dans le cadre de l'événement des «Jeunesses Ardentes»)

Ce projet se veut un tremplin pour d’autres manifestations diverses et variées et qui mettraient à l’honneur des «artistes en devenir» de tous bords, toutes disciplines confondues.
 

La vidéo

Les répétitions relatives à la préparation du spectacle «Hamid stand’s up and Comedy» seront filmées dans le but de constater l’évolution des jeunes comédiens. Pas à pas, ils seront suivis dans la préparation de leurs textes, dans leur interprétation, la gestuelle ainsi que la mise en scène. Le but étant de rendre compte de l’élaboration du travail qu’est la mise sur pied d’un spectacle amateur certes, mais qui se veut de qualité et qui se jouera devant un large public.

 

Partenaires

La Ville de Liège, l'Echevinat de la Culture, l'Echevinat de l'Instruction Publique, l'Echevinat de la Jeunesse et des Sports, l'Echevinat des Services Sociaux et de la Famille, la Province de Liège, le Plan Fédéral des Grandes Villes, la Communauté Française, le «Mino» (Maison des jeunes), le C.P.A.S.de Liège (Maison Carrefour), Article 27, l'Asbl «A.C.B.D.» (association des commerçants de Bressoux-Droixhe)

 

Avec la participation de

  • José GONZALES, humoriste amateur
  • «FLASH - BREAK», troupe de danseurs

 

Contact

Espace Georges Truffaut, avenue de Lille 4020 Liège
+32 (0)4 341 04 08

 

foule-brasleve-copie.jpg

 

EPISODE 8 : Apprendre, comprendre et vivre ensemble

Durant l’année 2009-2010, l’Espace Georges Truffaut a créé 2 ateliers: djembe pour enfants et théâtre.

Vu le succès et la demande croissante des habitants pour participer à ces ateliers, l’Espace Georges Truffaut a souhaité élargir l’offre et aborder d’autres thèmes: breakdance, danse, derbouka et photographie.

Dans le cadre de la Charte de Coopération culturelle, Liège City Breakers organisera l’atelier breakdance afin d’offrir aux plus petits l’occasion de découvrir cette pratique en favorisant l’éveil de leur rythme, leur perception de l’espace et la synchronisation des mouvements.

Outre l’apprentissage du breakdance, il s’agit de proposer aux jeunes un espace de découverte de leurs potentialités artistiques et sportives dans une discipline qui suscite un véritable engouement dans le quartier. Cet atelier débouchera sur la création d’un spectacle présenté à l’occasion de la journée «Thé ou café» au mois de mars 2012 à l’EGT.

Afin de présenter un spectacle de qualité, le groupe sera limité à 5 jeunes et nécessitera de nombreuses heures d’apprentissage. Aussi, les cours se dérouleront à l’école communale Bressoux Piron dès le mois d’octobre 2011.

 

foule-brasleve-copie.jpg

 

EPISODE 9: Sclessin se donne les couleurs internationales de la lumière

Le 27 septembre dernier, 7 concepteurs-lumière de réputation internationale encadraient 30 stagiaires venus d'Italie, de Russie, de Suède, d'Angleterre, de Turquie, de Roumanie, d'Indonésie, de Mexico, d'Israël, d'Allemagne, du Brésil et de Suisse pour offrir à 7 sites du quartier de Sclessin un projet d'illumination. Une inspiration pour la Ville de Liège.

Ces stagiaires devaient entrer en contact avec la population pour prendre la mesure de la perception par elle de l'espace choisi. Il s'agissait de proposer des solutions réalistes pour la transformation du quartier la nuit.

Le dispositif est le fruit d'une collaboration avec une association internationale de concepteurs-lumière (Social Light Movement), du réseau mondial des Villes lumière (www.luciassociation.org) de la Ville de Liège et du centre culturel Ourthe-et-Meuse. Ce dernier a joué de façon remarquable un rôle de facilitateur pour les différents protagonistes en créant les conditions d'une véritable implication de la population.

Le vendredi 30 septembre, se déroulait la présentation des différents projets dans la salle de fêtes du quartier en présence des villes étrangères présentes à Liège pour un colloque sur la lumière sociale. Des associations du quartier et des habitants étaient évidemment conviés à ce rendez-vous. L'accueil des propositions fut plus que positif.

La soirée se poursuivit par une «guérilla de la lumière». Toutes les personnes présentes, de 22 nationalités, de toutes générations, d'ici et d'ailleurs, formaient des équipes pour arpenter les rues du quartier et participer à une illumination de 4 sites grâce à un équipement spécifique (projecteur, lampes de poches). Côte à côte, des enfants, des adolescents, des habitants du quartier cotoyaient dans une ambiance festive des élus venus du monde entier.
 

Infos

Social Light Movement
Centre culturel Ourthe et Meuse

 

foule-brasleve-copie.jpg

 

EPISODE 10 : Soutien scolaire au Standard

Le Standard de Liège vient de reconduire son action en faveur des enfants de Sclessin en décrochage scolaire.

La couleur rouge ne sanctionne plus forcément les devoirs bâclés: le Standard de Liège vient de reconduire son action, entamée en janvier 2011, en faveur des enfants de Sclessin en décrochage scolaire. Deux des joueurs vedettes du noyau A, le médian Jelle Van Damme et l'attaquant Mbaye Leye, ont profité mercredi de la présentation officielle de ce soutien scolaire pour rencontrer les élèves.

A l'origine de cette école de devoirs au cœur même du stade liégeois, l'opération Stades Ouverts qui, aidée par un financement fédéral, encourage les équipes de D1 et de D2 à s'ouvrir sur leur environnement et à s'engager dans des actions sociales.

Si le club de Malines encourage, par exemple, les jeux avec des ballons en prison, si Zulte Waregem a mis en place des garderies pour enfants afin d'encourager la présence de femmes dans les tribunes, le Standard a notamment créé un centre de soutien scolaire auquel participent 22 enfants et adolescents de 10 à 18 ans.

«Il s'agit de profiter de la force d'attraction qu'exerce le club sur les plus jeunes pour les encourager à fréquenter ce centre de soutien deux fois par semaine, le mercredi après-midi et le samedi matin, explique Manuel Comeron, coordonnateur du fan-coaching. Des joueurs passent ponctuellement, les enfants sont invités à des matches mais aussi à des visites d'expositions et de bibliothèques.»

Une implication sociale qui ne déplaît pas à Jean-Marie Delhaise, un des enseignants bénévoles : «Je suis supporter du club depuis tout petit, sourit ce prof de français. Je voulais conjuguer cette passion avec mon envie de m'impliquer dans une démarche sociale.». Jéjé, 11 ans, élève en 5ème secondaire à Saint-Ambroise, et Emmanuel, 13 ans, inscrit à l'école du Perron, n'en pensent pas moins, eux qui se réjouissent d'avoir réussi à l'école l'an passé et qui trouvent que l'ambiance de cette étude, proche de la pelouse, est «plus relax» que celle d'une traditionnelle école de devoirs.
 

Source: Le Soir, JOEL MATRICHE, Jeudi 06 octobre 2011

 

foule-brasleve-copie.jpg

 

EPISODE 11 : Projet avec Nature, Sciences et CulturesNSC asbl

NSC est une asbl liégeoise d’éducation aux sciences, à la conservation de la nature et à la citoyenneté. NSC propose une approche ludique basée sur les interactions entre l’homme et la nature, particulièrement les plantes qui sont à la base de notre alimentation, nos soins cosmétiques et nos remèdes. NSC se sert de l’usage des plantes comme aliments et remèdes pour développer des activités interculturelles, utilisant le lien à la nature et aux plantes comme traits d’union entre les cultures.

Dans le cadre de la Charte de coopération culturelle, NSC développera dans les associations de Bressoux-Droixhe des activités de découverte de plantes médicinales et aromatiques au travers de la botanique, de l’ethnobotanique et de leur valeur culturelle: ateliers pédagogiques sur l’histoire des épices, sur les plantes à parfum et sur les plantes alimentaires et activités interculturelles basées sur l’usage des plantes.


Infos

Nature, Sciences et Cultures  asbl
40, rue du Général Bertrand – 4000 Liège
+32 476 78 31 85
naturesciencescultures@yahoo.com

 

foule-brasleve-copie.jpg

 

EPISODE 12 : Journée de la Femme

Comme chaque année, le Collectif Autour de l’Etang fêtera «La journée de la Femme» à l’Espace Georges Truffaut au cœur du quartier de Bressoux-Droixhe. Les objectifs visent s’inscrire dans une dynamique de réflexion sur les droits de la femme et de créer du lien social dans le quartier par la création d’un événement fédérateur.
 

Au programme :

  • Exposition du Centre Louise Michel «Il était une fois les femmes…»  du vendredi 2 mars au samedi 10 mars à l’Espace Georges Truffaut. L’exposition est ouverte à tout public et associations.
  • 8 mars: petit-déjeuner associatif suivi d’un débat/échange autour d’une projection vidéo.

Le soir, représentation théâtrale sera ouverte à tout public (heure à définir): «Quel genre» de la Compagnie Buissonière. Celui-ci est un spectacle interactif qui aborde le thème des stéréotypes liés à la question des genres. Il s’agit d’un spectacle forum, outil de débat et de confrontation de points de vue. Le spectacle est joué une première fois. Volontairement, ce «modèle» se termine mal et est parsemé de situations conflictuelles.

Un animateur, le joker, sollicite les réactions du public quant aux comportements des deux personnages. Dans quels intérêts ont-ils agi? Auraient-ils dû dire ou faire autre chose, autrement? Comment auriez-vous réagi à leur place?

Et c’est ici que le jeu commence: le spectacle est rejoué mais à tout moment le public a la possibilité de changer le cours des événements en levant la main et en criant «stop». Alors, plutôt que de faire un long discours, le spectateur monte sur scène et prend la place d’un des comédiens afin d’améliorer le cours de l’histoire.
 

Associations porteuses du projet :

  • Espace Lecture et Langage de Droixhe;
  • La Maison Carrefour du CPAS de Liège;   
  • Apodi;
  • Le Centre liégeois d'Aide aux Jeunes de Droixhe;   
  • Le Courant d’Air;
  • La Maison médicale Les Houlpays;
  • La Bobine;
  • Le Service social des Etrangers;
  • Ebène+;   
  • la Politique fédérale des Grandes Villes;
  • l’Espace Georges Truffaut.

 

Infos

Collectif Autour de l’Etang
Nathalie Dupont : +32 (0)4 342 94 49

 

foule-brasleve-copie.jpg

EPISODE 13 : LEEP-LIEGE asbl

Leep-Liège asbl est la ligue de l’Enseignement et de l’Education Permanente de Liège. Cette asbl propose des ateliers sur les droits humains et la citoyenneté ainsi que des ateliers de français oral destinés à un public de primo-arrivants.

Sont également mis en place des ateliers de réinsertion socio-professionnelle en partenariat avec le Forem et d’autres projets dans le cadre de l’enseignement et de l’éducation permanente.

Dans le cadre de la Charte de coopération culturelle, un animateur-formateur théâtre professionnel, Pierre Etienne, a créé avec un public de primo-arrivants un documentaire de 30 minutes intitulé «Des femmes, des droits et des hommes». Ce projet a permis aux bénéficiaires de travailler leur maîtrise du français tout en s’exprimant sur leur parcours de personnes primo-arrivantes.

Ce documentaire est disponible auprès de Leep-Liège.
 

Plus d'infos

Leep-Liège asbl
Pierre Etienne
19 Rue Fabry 4000 Liège
+32 (0)4 223 20 20
www.leep-liege.be

 

foule-brasleve-copie.jpg

 

EPISODE 14 : Thé ou Café

Le 24 mars dernier, l'espace Georges Truffaut proposait une nouvelle édition de "Thé ou café" qui, dans une ambiance d'ouverture, mettait en lumière quelques-unes des figures de l'atelier de stand-up ouvert depuis plusieurs années.

 foule-brasleve-copie.jpg

 

EPISODE 15 : Ateliers pédagogiques pour enfants

Dans le cadre du projet de la charte coopération culturelle, l’asbl Nature Sciences & Cultures (NSC) réalisera à partir du mois de septembre des ateliers pédagogiques. La Peinture Végétale, encourage les enfants à découvrir la magie des plantes. L'atelier, à la découverte des bébêtes, propose de découvrir le monde fascinant des insectes. Ces animations seront proposées aux enfants entre 9 et 12 ans des écoles primaires du quartier Bressoux-Droixhe.

NSC est une asbl liégeoise d’éducation aux sciences, à la conservation de la nature et à la citoyenneté. NSC propose une approche ludique basée sur les interactions entre l’homme et la nature, particulièrement les plantes qui sont à la base de notre alimentation, nos soins cosmétiques et nos remèdes. NSC se sert de l’usage des plantes comme aliments et remèdes pour développer des activités interculturelles, utilisant le lien à la nature et aux plantes comme traits d’union entre les cultures.

 

Plus d'infos

Nature, Sciences & Cultures asbl
40, rue du Général Bertrand
4000 Liège • +32 476 78 31 85
naturesciencescultures@yahoo.com