Sections

e-guichet-gris.jpg

allo-maintenance-2.jpg

portlet_en_bref.gif 

v-liege-recrute.jpg

Découvrez toutes les offres d'emploi, en cliquant >>> ICI.


Suite à un incendie, le Commissariat Sainte-Marguerite/Glain est installé temporairement à la Caserne militaire Saint-Laurent, rue Saint-Laurent 79, 4000 Liège, du lundi au vendredi de 8h à 17h. Le Commissariat est joignable par téléphone au numéro habituel : +32 4 340 91 00


La Mairie de quartier de Bressoux située rue Général de Gaulle, 69, sera inaccessible jusqu'à nouvel ordre.
Les personnes ayant commandé des documents pourront les retirer à la Mairie de quartier de Wandre située rue de Visé 832.

 

 
Vous êtes ici : Accueil Culture Interculturalité Campagne CIRÉ : #DéfenseDeNourrirLesPréjugés

Campagne CIRÉ : #DéfenseDeNourrirLesPréjugés

Campagne CIRÉ : #DéfenseDeNourrirLesPréjugés

Le mardi 26 avril 2016 marque le lancement d’une campagne du CIRÉ visant à déconstruire les préjugés au sujet des réfugiés et des étrangers. Film, spots radio, affiches, brochure d’information, différents outils pour un seul et même message : c’est des préjugés qu’il faut avoir peur, pas des réfugiés ni des étrangers.

cire-poster-anti-prejuges-a.jpg


Bousculer les préjugés

L’arrivée de nombreux demandeurs d’asile ces derniers mois en Belgique a suscité des réactions variées : de la curiosité, de l’hospitalité, mais aussi du rejet ou de la peur. Peur pour son identité, peur pour sa sécurité, peur pour son argent. Ces inquiétudes sont bien souvent fondées sur une vision partielle de la réalité, qui se traduit par des préjugés.

Le CIRÉ a décidé de lancer une campagne qui vise à bousculer les préjugés au sujet des réfugiés et des étrangers. L’objectif est d’amener un public le plus large possible à s'informer (notamment grâce à un « petit guide anti-préjugés »), pour enrichir la réflexion et montrer que l’immigration est d’abord une opportunité pour nos sociétés.


Jouer sur les mots

Le concept est simple: jouer sur les mots « réfugiés » et « préjugés », parler des préjugés comme on parle parfois des réfugiés.

Le spot vidéo , qui met en scène une conversation entre deux dames assises sur un banc face à la mer du Nord, est inspiré des déclarations du gouverneur de Flandre occidentale qui a dit, le 1er février 2016, « ne nourrissez pas les réfugiés, sinon d'autres viendront ».

Dans le spot radio, les mots se mélangent intentionnellement : « Si on laisse faire, les réfugiés… euh les préjugés, risquent d’envahir l’Europe. Et puis, on ne peut quand même pas accueillir tous les préfugiés… préjugés du monde ! ».

Les quatre affiches, également déclinées en sets de tables, ancrent visuellement ce jeu sur les mots : « Les PRÉFUGIÉS sont dangereux », « On ne peut pas accueillir tous les PRÉFUGIÉS », « Les PRÉFUGIÉS ne s'intégreront jamais », « Les PRÉFUGIÉS feraient mieux de rester chez eux ». À chaque fois, un petit texte déconstruit le préjugé dont il est question.

En faisant appel à l’ingéniosité, au jeu de mots, au clin d’œil à l’actualité, la campagne veut amener le public à la conclusion que c'est des préjugés qu'il faut avoir peur, pas des réfugiés ni des étrangers. Un message-clé présent sur les différents outils de la campagne.

cire-poster-anti-prejuges-b.jpgcire-poster-anti-prejuges-c.jpgcire-poster-anti-prejuges-d.jpg


Plus d’infos : www.cire.be