Sections
Vous êtes ici : Accueil nouveautes L’Orient Express dans les collections du Grand Curtius du 15/12/2017 au 04/02/2018

L’Orient Express dans les collections du Grand Curtius du 15/12/2017 au 04/02/2018

L’Orient Express dans les collections du Grand Curtius

Du 15/12/2017 au 04/02/2018

L’Orient Express : un nom de légende, qui n’a cessé d’inspirer les écrivains et les réalisateurs de cinéma, comme l’atteste la sortie récente du dernier film de Kenneth Branagh, Le Crime de l’Orient Express, tiré du roman d’Agatha Christie (1934). Une nouvelle adaptation, après celle du réalisateur Sidney Lumet en 1974, dans laquelle le détective belge Hercule Poirot enquête sur un assassinat, commis dans le célèbre train de luxe.

L’exposition L’Orient Express, qui se tient au musée Grand Curtius de Liège du 15 décembre 2017 au 4 février 2018, vous invite à découvrir cette histoire, au travers d’objets provenant de la célèbre Compagnie internationale des wagons-lits. Une invitation au voyage qui vous plongera avec nostalgie entre mythe et réalité.

Car, si Anglais et Américains se sont réappropriés le sujet, l’aventure de l’Orient Express est avant tout liégeoise. C’est celle d’un homme d’affaires ambitieux de la Cité ardente, Georges Nagelmackers (1845-1905), qui, en 1872, crée la Compagnie des wagons-lits. Un réseau bientôt international de voyages par chemin de fer en Europe, dans des compartiments tout confort, destiné à une clientèle aisée. Et qui supprime les difficultés liées au passage des frontières, à une époque où le nationalisme dictait le cloisonnement.

Inspiré par les « sleepings cars » de George Pullman aux Etats-Unis, Georges Nagelmackers développera peu à peu toute une série de lignes de voyages, dont les trains couleur bleue nuit vont parcourir l’Europe. En 1883, la création de l’Orient Express, qui relie l’Occident à l’Orient, au départ de grandes capitales, Paris, Vienne, puis Venise, jusqu’à Istanbul et les rives du Bosphore, assure le rayonnement et le succès de son entreprise. En 1889, l’Orient Express couvre les 3186 km qui séparent Paris de Constantinople en 67h46 minutes.

L’exposition présente la reconstitution du bureau de Georges Nagelmackers, avec sa table de travail, son buste, et de nombreux documents peu connus, comme la première brochure détaillant son projet de wagons-lits, publiée à Liège en 1870. On y découvre également des maquettes de trains, ainsi que des vues d’époque, des cartes postales éditées lors de l’Exposition universelle de Liège, en 1905, où la Compagnie des wagons-lits présentait ses compartiments aménagés : voiture-restaurant, voiture-salon, voiture-lits.

Le visiteur sera également séduit par la reconstitution d’un petit salon pour voyageurs, dont les fauteuils et les éléments décoratifs en verre doré et bois précieux ont été dessinés par le célèbre maître verrier et décorateur français René Lalique, vers 1929.

Mais l’exposition offre également un aperçu du mythe de l’Orient-Express, qui a enflammé l’imaginaire de nombreux écrivains et réalisateurs. On peut citer Bram Stoker (Dracula), Guillaume Apollinaire (Les onze mille verges), Graham Greene (Orient Express), Agatha Christie (Le crime de l’Orient Express), Ian Fleming (Bons baisers de Russie, adapté au cinéma par Terence Young)… Et, plus largement, le voyage en train de nuit a fourni bon nombre de scènes de cinéma plus réussies les unes que les autres, si l’on songe à La mort aux trousses, de Hitchcock, Compartiments tueurs, de Costa-Gavras, ou encore Le cercle rouge, de Jean-Pierre Melville.

Les objets, pièces de mobilier, documents, photographies, livres et archives présentés sont conservés au sein des collections des musées de Liège et de la Bibliothèque Ulysse Capitaine, avec l’apport de l’Association Patrimoine Compagnie des Wagons-lits.

Dates :

Du 15 décembre 2017 au 4 février 2018. Ouvert du lundi au dimanche de 10 à 18h. Fermé le mardi, le 25 décembre et le 1er janvier. Entrée libre.

Lieu :

Le Grand Curtius, En Féronstrée 136, 4000 Liège

Tél. : +32 04 221 68 17 - +32 04 221 68 40 infograndcurtius@liege.be