Sections
 
Vous êtes ici : Accueil Tourisme Histoire et folklore

Liège, terre de folklore

Liège, terre de folklore

Marionnette et personnage folklorique, Tchantchès (traduction en wallon du prénom François) est la personnification du vrai liégeois têtu, buveur et frondeur. Selon la légende, Tchantchès est né en 760 entre deux pavés du Djus-d’la-Moûse (le quartier populaire d’Outremeuse). Les braves gens qui le trouvèrent furent émerveillés de l’entendre chanter dès son entrée dans la vie : « Allons, la mère Gaspard, encore un verre ». Très vite, notre Tchantchès s’est révélé être un sacré gamin, bon compagnon mais forte tête. Nanesse sa crapôde, est courageuse, aimante, mais elle ne s’en laisse pas conter par Tchantchès.

folklore.jpg


Le théâtre de marionnettes

Tchantchès interpelle le public familial dans un mélange de français et de wallon accessible et le convie à ses aventures. Elles sont liées, le plus souvent, aux épisodes de la vie de Char-lemagne. Tchantchès vient à la rescousse de l’empereur en combattant à grands coups de sabots le diable ou la sorcière.


Les fêtes du 15-Août

La fête incontournable de l’année se déroule dans le quartier d’Outremeuse. Durant quatre jours, les rues du quartier et les potales s’illuminent, les rues sont bondées et le pèkèt coule à flots. Au programme : spectacles de marionnettes, danses folkloriques, procession de la Vierge noire, messe en plein air avec sermon en wallon, tirs de campes, cortège avec le défilé des géants, jeux populaires, concerts... Mâti l’Ohé (Mathieu l’Os) marque la fin des festivités.

Consultez le programme des festivités du 15 août 2015.


Le folklore estudiantin

L’année académique est également rythmée par les fêtes estudiantines. Bleusailles et baptêmes début d’année, Saint-Nicolas en décembre et Saint-Torê en mars... Ne vous étonnez donc pas si vous croisez, au détour d’une rue, un jeune à la démarche chaloupée vêtu d’un tablier griffonné à l’odeur fétide et coiffé d’une penne (casquette à longue visière). Ce sont les attributs indispensables de tout bon guindailleur.

 

Un peu de vocabulaire

oufti : Oh là là !
potale : petite niche ou chapelle dédiée à la Vierge
aubette : kiosque, abri
drache : averse
kot : chambre d’étudiant
guindaille : fête d’étudiants, beuverie
trémie : tunnel
 

À table

pèkèt : genièvre
chique : bonbon
bonbon : biscuit
mitraillette : sandwich... aux frites
cramique : pain au lait garni de raisins secs et de sucre
sauce lapin : sauce qui accompagne les boulets
goulafe : goinfre


Quelques mots doux

crapôde : jeune fille ou bonne amie
galant : bon ami
binamé : gentil... Il est bien binamé
poyon : poussin... Mi p’tit poyon
mi p’tite gueûye : terme affectueux, mon petit choux
mamé : gentil, aimable


Quelques mots moins doux

èwaré : étonné, stupéfait
bièsse : idiot, stupide
lêd djône : littéralement laid jeune ; sale gosse
clô t’gueûye : tais-toi
va-s’ti fé arèdjî : va au diable