Sections
 
You are here: Home Vie communale L'administration

Administration communale

Administration communale

 

L'administration communale de Liège compte des agents statutaires et contractuels répartis au sein de nombreux services, organisés en départements.

 00.32.(0)4.221.80.00 (Numéro de téléphone d'accueil de la Ville de Liège - Pour toutes informations générales relatives à la Ville de Liège et l'ensemble ses services).

 

CONSEIL COMMUNAL


Conseillers, Bourgmestre, Echevins


Législatif

COLLEGE
COMMUNAL

fleche2_d.gif

Bourgmestre Echevins
Exécutif

Assure la gestion quotidienne de la Ville gràce à l'administration placée sous la direction du Directeur général

DIRECTEUR GENERAL

fleche2_d.gif

Chef de l'Administration

Assure la position charnière entre l'Autorité politique et l'administration

 
L'ADMINISTRATION

fleche2_d.gif

Assure l'exécution des décisions du Conseil et du Collège

   

Le Directeur général

Monsieur Philippe ROUSSELLE

work Hôtel de Ville
     Place du Marché, 2
     4000 Liège

phone.gif 04 221 81 41
fax 04 221 81 42
email.gif directeur.general@liege.be


Monsieur Serge MANTOVANI
(Directeur général adjoint)

work Hôtel de Ville
     Place du Marché, 2
     4000 Liège

phone.gif 04 221 81 41
fax 04 221 81 42
email.gif serge.mantovani@liege.be

  Fonctions du Directeur général

  • Il est le chef du personnel.
  • Il dirige et coordonne les services communaux.
  • Il prépare les dossiers soumis au Collège et au Conseil dont il assiste à toutes les réunions. Il en rédige les procès-verbaux.
  • Il est assisté par le Directeur général adjoint.

 

Le Directeur financier

  Monsieur Michel MANS

workIlot St-Georges
    Féronstrée, 86
    4000 Liège

phone.gif +32 (0)4 221 87 13
fax +32 (0)4 221 92 50
email.gif recette.communale@liege.be

Les fonctions du Directeur financier

  • Comme le Directeur général, le Directeur financier exerce une fonction légale définie par la loi communale.

  • Il est chargé, de recouvrer les recettes communales, d'acquitter les dépenses, de gérer la trésorerie et de dresser les comptes annuels.

  • Il engage sa propre responsabilité qui est couverte par un cautionnement, dans toutes les missions de base dévolue par la loi. Le Directeur financier joue également le rôle de conseiller des autorités communales en matière financière et budgétaire.

 

 

 


Consultez les RAPPORTS ADMINISTRATIFS ANNUELS DE LA VILLE !! 

 

Direction Administrative des Départements

DEPARTEMENT - POLICE ADMINISTRATIVE ET SECURITE

 

  Bureau de Police administrative

Ce département intervient via les Bureaux de Police administrative (B.P.A.) et d’Amendes administratives (B.A.A.) dans l’élaboration et l’exécution des règlements communaux ainsi que l’application des sanctions prévues dans ces règlements.

Par ailleurs, il est en charge de fermetures d’établissements pour troubles à l’ordre public.

Il doit également appliquer des législations diverses l’amenant à présenter des règlements complémentaires de la circulation routière, des dossiers de jeux de hasard de classe II et II, des autorisations de tombolas, des attestations en matière de réhabilitation pénale …

  

Service de la Sécurité et salubrité publiques

Sa Mission : sur le territoire communal, prévenir tout accident susceptible de survenir sur le domaine public, dans les lieux accessibles au public et dans les habitations.

Lorsque le service a connaissance d’une situation pouvant générer un danger, ou d’une insalubrité susceptible de se communiquer aux propriétés voisines, un agent technique se rend sur place et évalue la situation.

Au vu du rapport établi suite à cette visite, Monsieur le Bourgmestre décide des mesures qui s’imposent.

  

Service des établissements dangereux, insalubres ou incommodes

Sa Mission : veiller à ce que les établissements disposant d’installations classées sollicitent et obtiennent un permis d’environnement ou unique (incluant un permis d’urbanisme) de classe 1 ou 2, ou déposent une déclaration de classe 3.

Veiller à ce que les conditions d’exploitation fixées dans les permis ou les déclarations soient respectées.

 

Au sein de ce département, figurent ainsi : le Bureau de Police Administrative, le Bureau des Amendes Administratives, le Service des établissements Dangereux, Insalubres ou Incommodes (E.D.I.I.), le Service de la Sécurité et de la Salubrité Publiques (S.S.S.P.), les Affaires Générales, le Service Interne de Prévention et de Protection au Travail (S.I.P.P.T.), le Plan de Prévention, la Meilleure Intégration des Groupes Cibles Spécifiques, le Fan Coaching, la Sécurisation des Groupes Cibles et des Lieux Publics et Semi-Publics, les Détresses Sévères, les Coordination des Actions en Toxicomanie, l'Observatoire Liégeois des Drogues, START-M.A.S.S., l'Urgence Sociale, la Coordination Santé Précarité, le Relais Santé, le Relais Logement, la Prévention Intégrée ( Approche par Quartier), le Renouveau Urbain, les Péniches, le Manager des Nuisances Publiques, le Service d'Accompagnement des Mesures Judiciaires Alternatives

 



DEPARTEMENT - SERVICES GENERAUX

 

Ce département regroupe divers services indispensables au bon fonctionnement de l'ensemble de l'Administration communale : communication, aide à la gestion et contrôle, service informatique, relations internationales, protocole, indicateur général et expédition, service approvisionnement et vêtements de travail et de sécurité, archives et documentation, centre d'impression et de microfilmage, SIPPT, le Secrétariat Collège-Conseil et le service juridique ainsi qu'actuellement les archives et la documentation.
 


 

DEPARTEMENT - PERSONNEL

 

La mission du département du personnel est de gérer, sous tous ses aspects, la carrière des agents communaux. Ces agents assurent le fonctionnement de l’administration et leur activité contribue à la poursuite des objectifs de l’autorité communale, énoncés notamment dans le Projet de Ville 2003-2010.

Cette mission consiste en la préparation et l’application des décisions du Collège et du Conseil dans différents aspects de la carrière des agents communaux, tant sur le plan individuel que sur le plan collectif.

Au sein du département du personnel, plusieurs services spécialisés se partagent ces matières : les services de la Gestion administrative, des Affaires générales, des Traitements, de la Législation sociale, des Pensions et de la Gestion des Ressources Humaines.

 



DEPARTEMENT - FINANCES

 

La Division Budget – Dispatching – Tutelle CPAS – Cultes :

  • Assiste l’autorité politique dans l’élaboration du budget communal et procède à l’encodage des diverses propositions de dépenses et de recettes;
  • Assure un suivi de l’exécution du budget de l’année en cours, notamment en établissant des tableaux de bord réguliers;
  • Assure un suivi du plan de gestion;
  • Procède à l’engagement des dépenses;
  • Réceptionne les factures transmises à la Ville et les dispatche vers les différents services qui sont à l’origine des commandes.
  • Exerce une tutelle financière sur les actes du CPAS;
  • Assure la gestion des diverses aides financières octroyées en application de la réglementation sur les Cultes et exerce une tutelle sur les budgets et comptes des organes de gestion des entités reconnues sur le territoire de la Ville.

 

La Division Contrôle général – Analyse financière :

  • Examine la régularité des décisions proposées au vote du Collège et du Conseil;
  • Procède à un contrôle de la régularité des dépenses proposées par les différents services avant que les commandes ne soient passées;
  • Contrôle l’utilisation des subsides octroyés par la Ville, en analysant au besoin la comptabilité des entités bénéficiaires;
  • Participe à une gestion optimale des finances communales en procédant à des analyses financières pointues.

 

La Division fiscale :

 

  • Est chargée de l’enrôlement des taxes et redevances levées par la Ville, sur base de constats qu'elle effectue ou des déclarations qu'elle recueille;

À cette fin, élabore les projets de règlementations que le Collège communal soumet au Conseil communal.

  • Est également chargée de la phase en amont de l'enrôlement, à savoir la gestion du recueil des données de la plupart d’entre elles et de la phase en aval, à savoir la gestion des réclamations, sauf au niveau du contentieux fiscal; certains services gèrent le recensement des faits taxables parce que celui-ci est accessoire à leur activité, comme les service de police, de l'indigénat, de l'urbanisme, etc.
  • Procède à des contrôles sur terrain des déclaration qui lui ont été transmises;
  • Perçoit les taxes et redevances lorsque les règlements prévoient cette obligation ou cette option.

 



 DEPARTEMENT - CULTURE, MUSEES ET TOURISME

Par sa nature même, ce nouveau département est voué à assurer la gestion transversale des collections à valeur patrimoniale de la Ville de Liège, qu’il s’agisse d’œuvres d’art, de cartes anciennes, de livres précieux, de témoins archéologiques ou encore d’archives.

Ce département gère l'animation de projets et de lieux culturels tels que les musées, les bibliothèques, les fonds patrimoniaux. D'autres institutions comme le Théâtre de la Place bénéficient des services de ce département qui assure également la gestion d'une maison et d'un office du tourisme.

Le département comprend la gestion des Affaires culturelles, de la Bibliothèque Ulysse Capitaine, du service de la Lecture publique, de la Gestion du patrimoine culturel (archives et collections), des musées communaux, de l'Office du Tourisme. Il promouvoit et encadre les actions et activités touristiques et culturelles de la Ville de Liège.

 



DEPARTEMENT - AFFAIRES ECONOMIQUES

 Le Département des Affaires économiques, dont les missions sont extrêmement nombreuses et variées, comprend essentiellement trois services : le Service des Foires et Marchés, le Bureau du Commerce et le Service du Développement économique.

Le Service des Foires et Marchés gère tous les marchés hebdomadaires de la Ville, le commerce ambulant sur la voie publique et sur domaine privé, les brocantes, les cirques, la Foire d’octobre et les autres fêtes foraines. Parmi les cinq marchés qu’il a sous son égide, le plus fameux est incontestablement celui de la Batte qui, avec près de 400 commerçants répartis sur une distance d’environ 4.500 mètres chaque dimanche, est une force tranquille solidement ancrée dans la pérennité. Par ailleurs, la célèbre Foire d’octobre a, cette année encore, été une grande réussite. Elle a accueilli 171 métiers, qui ont apporté à la Ville des recettes pour un montant approchant les 900.000 € ; du reste, plus d’ 1.500.000 visiteurs ont foulé ses allées le long du boulevard d’Avroy durant les 5 semaines et les 6 week-ends de réjouissances.

Le Bureau du Commerce, outre les multiples tâches qui lui sont dévolues, est également un partenaire privilégié pour l’animation commerciale de la Ville : il participe, peu ou prou, aux différentes activités et festivités en tous genres qui rythment la vie liégeoise, comme la Grande Fête du Commerce dans le Centre-Ville, le salon “ Chocolat Show ”, les Villages gaulois et wallon ou encore “ Liège, Cité de Noël ” avec, entre autres, son immense Village, sa Patinoire et l’incontournable “ European Circus Festival ”.

Le Service du Développement économique gère notamment les demandes d’autorisation d’implantations commerciales sur notre territoire, tout en veillant à la bonne application de la loi au sein des implantations déjà existantes. Par ailleurs, cette année a été mise en place une cellule de quatre enquêteurs – encodeurs en charge du relevé sur le terrain et de l’encodage d’informations quantitatives et qualitatives sur le commerce de détail, en vue de la création d’une base de données informatisée.

Outre ces trois services, le Département des Affaires économiques assure également la gestion administrative du Guichet de l’Énergie, dont les coûts, en personnel comme en fonctionnement, sont intégralement pris en charge par la Région wallonne. Créé en 1985 par la Ville de Liège, pionnière en la matière, le Guichet de l’Énergie est avant tout un centre d’informations destiné au grand public. Ses missions sont extrêmement diversifiées, mais convergent toutes vers un même objectif : promouvoir la maîtrise de l’énergie et son utilisation rationnelle (et donc économe) par les particuliers, les commerçants, les indépendants ou encore les entreprises publiques et privées, notamment en les aiguillant vers les nouveaux incitants mis en place par la Région wallonne.

 


 
DEPARTEMENT - URBANISME

Ce département traite toutes les matières visées par le Code wallon de l'Aménagement du territoire, de l'Urbanisme et du Patrimoine (CWATUP) et le Code du Logement.
Il a en charge l'élaboration des plans communaux d'aménagment du territoire, la délivrance des permis d'urbanisme et la gestion des affaires immobilières de la Ville (achat-vente-location pour compte de la Ville et la Régie Foncière). Il effectue des propositions de classement de monuments privés. En matière de logement, il gère notamment les permis de location, les primes aux logements et les opérations de rénovations urbaines.

 



DEPARTEMENT - TRAVAUX ET ENVIRONNNEMENT

 

Le Département Travaux et Environnement, est sans aucun doute le plus gros département de la Ville en terme de personnel occupé et de gestion de crédits d’investissements.

L’administration de ce département assure le secrétariat du département, la gestion administrative des conventions, des marchés publics de travaux (subsidiés ou non), de fournitures et de services, ainsi que de la comptabilité de tout le département. Le service des Affaires générales a également signé des conventions avec des centres culturels, théâtres ou autres A.S.B.L. et tiers, occupant tout ou partie de bâtiments appartenant à la Ville. Du matériel (barrières «Nadar», podium …) a été prêté pour des manifestations.

  

Le service des Bâtiments communaux assure tous les travaux liés aux bâtiments affectés à des fins publiques dont la Ville de Liège est propriétaire, mais aussi aux bâtiments pris en location par la Ville et pour lesquels la maintenance de ceux-ci est stipulée dans la convention de location entre le propriétaire et la Ville.
En matière de sécurité, le département poursuit la mise en confomité des installations électriques, gaz, la rénovation de toitures, cours et blocs sanitaires d’écoles, les remplacements de châssis de fenêtres et rénovations de chaufferies.
  

Le service de la Voirie assure la gestion de l’infrastructure des voiries publiques, des ouvrages d’arts (ponts, murs de soutènement,...), de l’éclairage public et du réseau d’assainissement.

La cellule Eclairage Public quant à elle coordonne les interventions des sociétés intervenant sur notre territoire pour la maintenance de nos 18.000 points lumineux.
La construction de nouvelles infrastructures (nouvelles voiries, réaménagement de rues, éclairage de sites,...) se base principalement sur le Bureau d’Etudes de la voirie et sur la cellule Chantier

 

Le service Espaces publics - Plantations se charge, entre autres, de l'entretien des espaces verts (pelouses, massifs d’arbustes, parcs...). Il gère les serres horticoles produisant des fleurs et des plantes destinées principalement à l’ornementation des parterres, vasques et autres jardinières décorant la ville.

 

La Propreté publique, comme son nom l’indique, c’est le domaine de la propreté des voiries, de la Brigade anti-graffitis et de tout ce qui touche à la propreté urbaine.
Le service du balayage des rues est opérationnel 7 jours sur 7. En effet, qui d’entre-nous n’a pas aperçu nos agents le samedi ou dimanche matin ! Un planning des missions est fait pour chaque jour. Sur demande, le personnel intervient en urgence sur les dépôts sauvages.

 



DEPARTEMENT - SERVICES SOCIAUX

L'organisation du service d'aide aux personnes (de la petite enfance à la condition de senior) a conduit à la création d'un réseau de crèches, de maisons intergénérationnelles et d'autres espaces pour ceux qui connaissent une difficulté sociale passagère ou durable. Ce département supervise le fonctionnement de ces institutions.
 


  

DEPARTEMENT -  ETAT CIVIL ET POPULATION

 

L’Etat civil et Population enregistrent autant de réalités que la naissance, le mariage et le décès par des actes d’état civil produits par les services du Département, la délivrance des documents administratifs à la population, dans le cadre de sa mission principale :“le service rendu au citoyen".

Afin de permettre l’accomplissement de ces tâches et développer la qualité des services rendus, le Département compte des agents répartis sur trois étages de la Cité Administrative, 11 entités administratives décentralisées dont 6 Mairies de quartier (Angleur, Thier-à-Liège, Rocourt, Grivegnée, St. Léonard et Ste Marguerite ), 5 antennes administratives (Bressoux, Chênée, Jupille, Sclessin et Wandre), et un bureau C.R.P. (Candidats réfugiés politiques) situé rue Hors Château.

Le Département est composé des services suivants :

L’accueil général du citoyen à la Cité Administrative, les services des guichets population-étrangers et état civil, le Service Population qui est principalement dédicacé à la délivrance des documents administratifs (cartes d’identité électroniques, certificats, permis de conduire, passeports, permis de séjour, changements d’adresses, extraits d’actes d’état civil…).

Le Département organise également le réseau des antennes administratives et des mairies de quartier.

Les Antennes-Mairies offrent le même service au citoyen dans les quartiers avec pour certaines une accessibilité accrue au citoyen.

Les services Etrangers et Candidats Réfugiés délivrent aux citoyens étrangers les documents administratifs les concernant et gèrent leurs dossiers de séjour.

Le service Etat-Civil est, quant à lui, dédicacé à la confection des actes de naissances, de mariages et de décès, ainsi qu’à l’émargement des actes.

Le service des Cimetières – Sépultures se compose d’un service administratif qui reçoit les déclarations de décès et organise la gestion administrative des enterrements sur les 22 cimetières répartis sur 2 secteurs (le secteur de Robermont et le secteur de Ste Walburge).

On distingue deux sortes de prestations, les inhumations et les dispersions.

Le Casier Judiciaire gère la vérification et les informations reçues des différents services afin de mettre à jour les dossiers des personnes au niveau du casier judiciaire.
 


 

DEPARTEMENT - INSTRUCTION PUBLIQUE

Le département de l'instruction publique organise, en liaison avec la Communauté française, l'enseignement communal liégeois dans toutes ses réalités : pédagogie, inspection, mouvement du personnel, lutte contre le décrochage scolaire, ...
 


 

DEPARTEMENT - PREVENTION, JEUNESSE ET SPORTS, PARTICIPATION ET RELATIONS AVEC LES QUARTIERS ET RELATIONS INTERCULTURELLES

  

La Jeunesse à Liège, c’est notamment :

Des animateurs jeunesse qui rencontrent les besoins des jeunes dans leurs quartiers, la mise en place d’un Conseil Communal des Enfants, la gestion de l’accueil extrascolaire, l’élaboration d’un calendrier d’activités dans le cadre de « Vacances Réussies », la gestion d’ateliers créatifs répartis sur le territoire de la Ville, la subsidiation de Centres de Jeunes ou assimilés, la subsidiation d’Organisations de jeunesse et de Centres d’animation socioculturelle et de jeunesse, la mise en place d’un Conseil Communal des Jeunes Liégeois, la gestion au quotidien d’un Centre d’information pour jeunes (Centre J),

 

Le Sport à Liège, c’est notamment :

La gestion et la subsidiation d’infrastructures sportives, l’organisation d’activités de sport de proximité, au coeur des quartiers, par les animateurs socio-sportifs, en synergie avec les associations locales, la gestion d’un répertoire des clubs et acteurs sportifs liégeois, l’aide à l’organisation de manifestations sportives, l’organisation d’événements locaux et de manifestations sportives populaires, un Service des Sports à l’écoute des citoyens désireux de pratiquer un sport ou encore des personnes déjà actives dans le milieu sportif et qui souhaitent obtenir des informations complémentaires, des infrastructures privées ou publiques de renommée parfois internationale telles que le Stade de Sclessin (et ses équipes), deux terrains de golf, la salle «Country Hall Ethias de Liège», les infrastructures du Blanc Gravier (au Sart Tilman), le stade d’athlétisme de Naimette, deux salles d’escalade, de nombreuses salles d’arts martiaux, fitness, boxe, tennis, squash,...près de sept cents clubs sportifs...

 

La Participation et la Relations avec les quartiers, c’est quoi au juste ?

La boutique urbaine accessible au grand public (information générale sur les services communaux, consultation de documents administratifs, …), des coordinateurs de quartier qui élaborent des projets de quartier et qui aident le citoyen pour certaines démarches, l’apport d’une aide administrative et matérielle aux comités de quartier et associations assimilées et l’organisation de consultations de la population.

 

Les Relations interculturelles à Liège, c’est notamment :

La gestion d’un répertoire des acteurs liégeois de la vie interculturelle, l’élection annuelle d’associations interculturelles primées pour des projets en matière de relations interculturelles et de lutte contre les intolérances, la subsidiation du fonctionnement des associations interculturelles liégeoises, l’organisation d’événements tels que « le Festival du film contre le racisme », « la Journée européenne de lutte contre le racisme », la commémoration de l’anniversaire de Nelson Mandela, mais encore bien d’autres, cinq associations sans but lucratif relatives à la Jeunesse et au sport (Image-Son et Animation, Promotion des Sports, Palais des Sports, Animation et Créativité, Centre de Rencontre et d’Hébergement).

 


 

LE PLAN FEDERAL DES GRANDES VILLES

 La Ville de Liège, en tant que Grande Ville, reçoit depuis 2000 un subside spécifique à la politique des grandes villes. L’objectif de cette politique est d’augmenter la qualité de vie en ville en améliorant les conditions et le cadre de vie des liégeoises et des liégeois.

 Une attention particulière est dès lors réservée à la participation des forces vives et des citoyens.

 Chaque année, en complément des actions sollicitées par les habitants dans le cadre du Projet de Ville, un diagnostic est réalisé par des agents communaux au sein des quartiers prioritaires. Une méthodologie participative a été mise en place dans certains quartiers de la ville. Il s’agit d’informer, consulter, associer et mobiliser tous les citoyens autour de projets de quartiers.

 Outre la participation citoyenne, la Ville de Liège développe dans son programme d’intervention des actions visant le renforcement de la cohésion sociale et de la solidarité dans les quartiers ainsi que des actions en matière de santé et d’amélioration de la gestion de l’environnement.

 Enfin, la lutte contre la grande précarité est aussi concrétisée par un partenariat avec une dizaine d’associations locales dont les champs d’actions visent en particulier le soutien et l’accueil d’urgence des habitants fragilisés. Ces actions apportent des réponses concrètes et immédiates aux habitants en grande précarité.

 


 LA CELLULE STRATEGIQUE

 

Sous la coordination de l’Inspection Générale « stratégie, développement et communication », la cellule stratégique se compose d'une équipe qui oeuvre dans les domaines suivants : la mobilité, le développement économique, l’environnement et les économies d’énergie, la politique générale et les fonds européens. 

L’Inspecteur Général, ses experts, ses assistants, chacun dans leur domaine, ont pour mission d’être des personnes de référence capables d’assurer les coordinations, d’anticiper les mutations et de concevoir des projets emblématiques dans les domaines précités.

 Dans ce cadre, la cellule stratégique réalise, avec l’aide de l’ensemble des départements un tableau de bord stratégique annuel de la Ville de Liège. 

 

Conseillers en développement économique

Installés depuis 2006 dans un bâtiment spécifiquement dédicacé à l’accueil des investisseurs (la Halle aux viandes), ces deux conseillers, secondés par une assistante, assument les missions de ce que l’on appelle désormais la « Cellule Accueil Investisseurs».

Au quotidien, ces deux conseillers organisent la coordination entre les divers services communaux concernés (affaires économiques, urbanisme, SSSP, …) pour améliorer l’accueil des investisseurs et participent à un réseau d’acteurs publics ou parapublics chargés de faciliter ou d’aider au développement économique de la région liégeoise.

Cette appartenance au réseau permet, lorsqu’un investisseur frappe à la porte, de l’aiguiller correctement vers les divers institutions ou organismes susceptibles de lui apporter des solutions à la réalisation de son projet.

Elle assure aussi une meilleure promotion et prospective au profit du développement du territoire communal liégeois.

 

Conseillers en mobilité

Le conseiller en mobilité est chargé de coordonner, au quotidien, les dossiers de mobilité concernant la Ville. Ce travail transversal s’effectue en partenariat avec d’autres départements (voirie, urbanisme, affaires économiques, …), la Police locale et les services régionaux (Société régionale wallonne du transport, TEC...). Il réalise une observation annuelle de la mobilité et du stationnement sur le territoire communal.


Le conseiller en mobilité assure la coordination du comité de suivi du Plan communal de Mobilité (PCM) et de groupes de travail thématiques (stationnement, régulation des carrefours, plan de mobilité de quartier) qui permettent de fédérer les nombreux acteurs de terrains.
Il est également concerné par les dossiers importants d’aménagement de l’espace public (regroupement d’hôpitaux, nouveau stade, quartier des Guillemins, nouveau centre commercial, lotissement,…) qui ont une incidence sur la mobilité. Dans ce cadre, il remet aux décideurs une note d’orientation sur les différentes options envisagées, leurs impacts, avantages et inconvénients.

Une conseillère en mobilité douce a été engagée en 2009.

Nouveau poste défini dans les actions prioritaires du projet de ville, sa mission consiste à mettre en place et coordonner la politique globale de développement du vélo à Liège, dans le respect de la stratégie de mobilité générale. Adjointe au conseiller en mobilité, la conseillère en mobilité douce est chargée du suivi des dossiers concernant le développement du vélo comme mode de déplacement utilitaire au quotidien.
Son travail s’axe sur l’analyse de la situation existante (comptages, sens unique limité – SUL, stationnement,…), des enjeux, des acteurs, des points à améliorer du réseau cyclable, …, sur l’analyse d’un système de mise à disposition de vélo et sur l’organisation d’une journée technique à Liège pour les congressistes de la conférence mondiale dédiée au vélo (Vélo-city).

 

Conseiller en Environnement, Développement durable et stratégie énergie/climat

Ce conseiller est chargé de coordonner la démarche interdépartementale en vue de la bonne exécution et du suivi des actions liées aux domaines susmentionnés.

Il a assuré plus particulièrement la suite du Programme d’Actions Locales pour la Maîtrise de l’Energie (P.A.L.M.E.) et des multiples actions qui en découlent afin de mettre en œuvre des mesures structurantes en matière de maîtrise de l’énergie, tant en interne qu’à l’égard des autres institutions et du grand public.
Ainsi, il participe à la conception du Plan d’actions « Développement Durable 2008-2012 » et du Plan Communal de Maîtrise de l’Energie (P.C.M.E).
Dans ce cadre, il a contribué à la mise en œuvre :
- d’une démarche de haute qualité environnementale dans les projets immobiliers ou urbanistiques;
- de l’optimisation et du monitoring énergétique des bâtiments communaux;
- de l’implémentation de la mission de « répondants de bâtiments » pour la conservation du bâti, la sécurité, la maîtrise de l’énergie ainsi que la propreté et la gestion des déchets;
- de la mise en œuvre, en collaboration entre la Ville et le CPAS, du Fonds de Réduction du Coût de l’Energie visant l’octroi de prêts à taux réduit aux citoyens pour financer des investissements économiseurs d’énergie;
- de la politique d’octroi de primes communales pour les énergies renouvelables et l’isolation des bâtiments;
- de l’engagement de l’administration communale en matière de consommation durable, basée sur une logique de maîtrise des consommations des services assortie de principes d’« éco-consommation », au travers d’une campagne intitulée « Consommons moins – Consommons mieux »;
- de l’action communale en matière de problématique « qualité de l’air/santé », en lien avec les dispositifs provinciaux, régionaux, fédéraux et internationaux en la matière ;
- de diverses opérations pilotes en matière de propreté et de gestion des déchets en milieu urbain, telles que la mise en œuvre d’une déchetterie mobile sur le territoire communal, la conceptualisation de nouvelles formes de déchetteries urbaines intégrées ou de services d’aide de proximité pour les citoyens.

Repris comme « Conseiller en Environnement » pour la région wallonne, il est chargé d’assurer les missions prévues par le Décret régional établissant le Code du droit de l’environnement, à savoir :
- Coordonner les diverses planifications communales mises en place au sein de la commune ayant trait à l’environnement et au développement durable ;
- Participer à l’élaboration des planifications communales en matière d’aménagement du territoire et de mobilité ;
- Gérer les dossiers environnementaux en cours dans la commune et constituer un relais dans leur gestion transversale ;
- Créer un dialogue avec la population en vue d’assurer la promotion et la mise en œuvre de toute mesure favorable à l’environnement.

Il est également impliqué dans les processus de transposition au territoire communal des nouveaux textes et réglementations touchant à l’environnement tels que les impositions du CWATUPE liées à la performance énergétique des bâtiments ou celles du décret RESATer liées à la gestion des sols potentiellement pollués.

Par ailleurs, il assure la représentation de la Ville de Liège au niveau transnational dans la préparation de la poursuite du projet Interreg III B Sus-cit (villes durables) sous la forme d’un nouveau projet Interreg IV B visant à développer une approche méthodologique et des pratiques innovantes en matière de développement de quartiers durables en rénovation de bâti ancien, en l’occurrence à Sainte-Marguerite. Dans le même ordre des choses, il participe à la mise en œuvre du projet Interreg IV A « SUN » (Sustainable Urban Neighbourhoods) visant à initier une démarche global de développement durable dans le cadre du projet de rénovation urbaine du quartier Saint-Léonard.

Il agit en tant qu’expert dans le cadre du processus de coopération de la Ville de Liège avec la Ville de Lubumbashi pour les aspects inhérents au projet d’appui à la gestion des déchets urbains et à l’étude de caractérisation et de prospection des sites de décharge publique.

Il assure la représentation de la Ville de Liège dans la commission « Ville et Développement durable » de l’Association Internationale des Maires Francophones (A.I.M.F.).

Il participe aux travaux de la Commission « Energie et Climat » des Villes M.A.H.H.L. (Maastricht, Aachen, Hasselt, Heerlen et Liège).

Il est chargé de répondre aux engagements pris par la Ville de Liège au travers de son adhésion à la « Convention des Maires pour une Europe de l’Energie durable », notamment en ce qui concerne la construction d’un bilan territorial des émissions de CO2, l’élaboration d’un plan d’actions à l’horizon 2020 pour rencontrer les objectifs de l’Union européenne (3x20%) et la mise en œuvre d’une démarche participative vis-à-vis de la société civile et des citoyens. Vis-à-vis de cette dernière, il assure la représentation de la Ville de Liège dans le montage du projet ENGAGE, déposé en juin 2009 dans le cadre du programme européen E.I.E. (Energie Intelligente pour l’Europe). Dans ce projet, coordonné par le réseau de Villes « Energie-Cités », Liège représente la Belgique parmi 12 villes pilotes de 12 pays européens. L’objet est de développer et mettre en œuvre des campagnes de communication innovantes et participatives portant sur les enjeux énergétiques et climatiques.

 

Conseiller « politique générale et fonds européens »

Ce conseiller est notamment chargé du développement des projets qui participent à la promotion de l'image de Liège sur la scène internationale, en particulier le dépôt de la candidature de la Ville à l'organisation d'une Exposition internationale en 2017. A cet égard, le Conseil communal a décidé lors de sa séance du 14 décembre 2009 de déposer la candidature de la Ville auprès du Bureau international des Expositions en 2011.

Ce conseiller a également pour mission d'identifier et d'actionner les possibilités de subsidiation, en particulier aux niveaux régional, européen et international, et d'en informer de manière pertinente les Echevins, départements et acteurs économiques, sociaux et culturels liégeois.

Il assure la coordination des comités d'accompagnement des portefeuilles de projets cofinancés par les fonds européens FEDER (le portefeuille « Développement du quartier de la gare TGV de Liège » et le portefeuille «  Développement innovant de l'attractivité culturelle de Liège ») et est, à ce titre, l'interlocuteur de l’autorité de gestion régionale. 

Les pouvoirs et les compétences en Wallonie

Lien vers le site du Centre de Recherche et d'Information Socio-Politiques (CRISP).

Read More…

Législation communale

Lien vers le site de l'Union des Villes et Communes de Wallonie (UVCW).

Read More…