Sections
 

Collège communal 20/10/04

Notes relatives à la réunion du Collège des Bourgmestre et Échevins
de la Ville de Liège du mercredi 20 octobre 2004

 

Le Collège des Bourgmestre et Échevins de la Ville de Liège s'est réuni à l'Hôtel de Ville, ce mercredi 20 octobre 2004, sous la présidence du Bourgmestre Willy Demeyer.

 

 

 


Notes relatives à la réunion du Collège des Bourgmestre et Échevins de la Ville de Liège du mercredi 20/10/2004


 

Voyage d'étude aux Etats-Unis

Le Bourgmestre a fait une communication au Collège relative au voyage d’étude effectué aux Etats-Unis avec le Chef de Corps de la Police locale, à l’invitation notamment du Groupe Herstal.

Ce déplacement à Washington et New-York avait en effet un double objectif:

  • le premier était de rencontrer les responsables de la FNH USA-Washington sur la problématique de l’armement des services de police US, équipés de divers type d’armes FN (P90, FN 303, etc.);

  • le second consistait en une série de rendez-vous avec des services spécialisés du Law Enforcement fédéral et local (FBI, Secret Services, etc.) et des représentants du Congrès américain.

Ces rencontres et mises en situation, dans deux villes confrontées à des phénomènes de criminalité importants, ont permis au Bourgmestre de tirer des enseignements enrichissants à divers niveaux.

  1. En matière d’armement policier, il est apparu que le P90, qui est utilisé depuis plus de trois ans par le Federal Protective Service, est une des meilleures armes urbaines de nature à lutter efficacement contre les grandes bandes organisées. Cette longue expérience américaine a donc conforté la délégation liégeoise dans son choix d’équiper le Peloton anti-banditisme de ce type de fusil mitrailleur.

Le Bourgmestre et le Chef de Corps ont également assisté à des démonstrations du FN 303, lanceur à létalité réduite, très efficace dans le cadre de la gestion des grands rassemblements et du maintien de l’ordre public. Le Bourgmestre va prendre les contacts nécessaires afin de voir dans quelles conditions ce type d’équipement pourrait être utilisé en Belgique.

  1. La visite au stand de tir du Federal Protective Service a également été fructueuse. Il s’agit d’une infrastructure ultra-moderne qui pourrait servir de référence dans le cadre du projet de réaménagement du stand de tir de la Police locale du Fond de Tawes. Les responsables américains ont d’ailleurs accepté de transmettre leurs plans d’infrastructure aux autorités liégeoises dans les prochains jours.

  2. La délégation liégeoise a également reçu une série d’informations en matière de gestion de réseau de caméras de surveillance urbaine et pourra confronter cette expérience au projet mené actuellement à Liège, décrit plus loin.

  3. Une rencontre avec les responsables du Bomb Data Center du FBI a permis à la délégation liégeoise de prendre la mesure de la lutte anti-terrorisme aux Etats-Unis, depuis les attentats du 11 septembre. Les enseignements tirés en cette matière pourront être utiles, notamment dans le cadre de la gestion des alertes à la bombe, telles que celles qui ont été perpétrées la semaine dernière au Palais de Justice de Liège.

  4. Enfin, les contacts fructueux noués lors de ce voyage seront poursuivis en décembre prochain à l’occasion de l’accueil d’une délégation d’une dizaine de membres du Congrès et de leurs accompagnants, par les autorités liégeoises et les responsables du Groupe Herstal. Outre Liège et Herstal, la délégation américaine se rendra également à Bastogne.

 


Notes relatives à la réunion du Collège des Bourgmestre et Échevins de la Ville de Liège du mercredi 20/10/2004


 

Extension du réseau de caméras de surveillance urbaine

A l'initiative du Bourgmestre, le Collège proposera au Conseil communal d’approuver le marché relatif à l’extension du réseau de caméras de surveillance urbaine, installé dans le centre ville.

La première phase de ce réseau a, en effet, été initiée en 2003 afin d’aider les services de police à apporter une réponse rapide à certains problèmes, spécialement en matière de gestion des grands rassemblements et de circulation.

Six nouvelles caméras analogiques ont dès lors été placées à certains carrefours stratégiques du centre de la ville et un accord fut conclu avec le TEC afin de mettre huit autres caméras à la disposition de la Police locale.

Ce réseau ayant démontré toute son utilité, spécialement lors de l'accueil du Tour de France à Liège, au mois de juin 2004, il a été décidé de passer à la mise en œuvre rapide d’une deuxième phase portant sur le placement et l’intégration de 16 nouvelles caméras.

Le choix technique s'est porté vers un système entièrement numérisé géré de manière informatisée à travers des réseaux télématiques.

Le coût de l'installation de ces 16 caméras, du câblage, ainsi que l'aménagement du dispatching s'élève à 496.125 EUR.

Comme pour la première phase, le choix des sites rencontre les préoccupations suivantes :

  1. Sécurité

  2. Mobilité

  3. Ordre public

  4. Environnement

  5. Permettre une évolution efficace du système, à moindre prix.

Localisation des caméras de la Police, phase 1

  1. rue Pont d'Avroy, boulevard d'Avroy, boulevard de la Sauvenière et rue Saint Gilles

  2. place de la Cathédrale, rue Pont d'Avroy, Vinâve d'île, rue de la Cathédrale

  3. rue de la Cathédrale, rue Cheravoie, rue Souverain Pont

  4. place du XX août, rue Charles Magnette, rue de l'Université, place Cockerill

  5. Pot d'Or, St Adalbert, Mouton Blanc

  6. Pont des Arches, rue Léopold

Localisation des caméras du TEC dont les images sont mises à disposition

  1. Académie – Hocheporte

  2. coin de la rue Léon Mignon

  3. place Saint-Lambert – Féronstrée – rue de Bex

  4. Léopold – Sainte-Catherine

  5. bd de la Sauvenière – Ilot Saint-Michel

  6. Joffre – République Française

  7. Pont d'Ile – République Française

  8. République Française – Sainte-Gangulphe

Localisation des nouvelles caméras de la Police, phase 2

Les carrefours formés par :

  1. Avroy – avenue Destenay

  2. Avroy – bd. Piercot

  3. Avroy – rue du Jardin Botanique

  4. Avroy – rue Sainte-Marie

  5. Avroy - avenue Rogier

  6. bd de la Sauvenière – place Xavier Neujean

  7. place Xavier Neujean – rue Sébastien Laruelle

  8. rue de la Casquette – rue du Diamant

  9. rue de l'Université – rue Pont d'Ile

  10. rue Sainte Etienne – rue Sainte-Aldegonde

  11. rue de Gueldre – rue de la Madeleine

  12. rue de la Cité – rue Neuvice

  13. Féronstrée – rue des Mineurs – place du Marché

  14. rue des Mineurs – rue du Palais

  15. rue de la Boucherie – Potiérue

  16. rue Barbe d'Or

Il est important de rappeler que ce réseau de caméras de surveillance urbaine est bien évidemment exploité dans le strict respect des conditions énoncées par la Loi du 8 décembre 1992 relative à la protection de la vie privée. Il est soumis au contrôle de la Commission de la vie privée.

Par ailleurs, une commission communale spécifique “Caméras”, composée de 4 conseillers communaux issus des groupes de Conseil communal, est chargée de veiller à la légalité et au respect de la protection de la vie privée dans le cadre de la mise en œuvre du réseau liégeois.

 


Notes relatives à la réunion du Collège des Bourgmestre et Échevins de la Ville de Liège du mercredi 20/10/2004


 

Projet liégeois primé au Prix belge de prévention

Le Collège s’est réjoui du prix obtenu par le projet "Plan drogues - Groupe référents" de la Police locale de Liège, dans le cadre du Prix belge de prévention.

Le Secrétariat Permanent à la Politique de Prévention a récompensé l’action de la Police locale qui, en matière de toxicomanie, a désigné un agent référent au sein des commissariats ainsi que dans les services d’intervention.

Ce projet vise à prévenir et gérer les nuisances liées à la toxicomanie, ainsi qu’à informer et orienter les toxicomanes et leurs proches.

 


Notes relatives à la réunion du Collège des Bourgmestre et Échevins de la Ville de Liège du mercredi 20/10/2004


 

Commission Communale - Accueil de l'enfant de 2,5 ans à 12 ans

M. Miguel Mevis, Echevin de la Jeunesse, des Sports et du Logement périurbain, a présenté la Commission Communale d’Accueil de l’Enfant de la Ville de Liège.

Dans le cadre de l’application du décret du 3 juillet 2003, relatif à la coordination de l’accueil des enfants durant leur temps libre et au soutien de l’accueil extrascolaire, la Ville de Liège mettra prochainement en place une Commission Communale d’Accueil de l’enfant.

Cette commission aura un rôle de relais entre les différentes institutions organisant des activités d’accueil extrascolaire.

Parmi les différentes composantes devant faire partie de cette Commission figurent celles des opérateurs accueillant des enfants de 2,5 ans à 12 ans qui sont agréés ou reconnus par la Communauté française (ou qui sont affiliés à une fédération reconnue par la Communauté française) ainsi que des opérateurs qui se sont déclarés à l’ONE (sans être reconnus ou agréés par la Communauté française).

Clubs sportifs, écoles de devoir, CEC, AMO, bibliothèques, centres de vacances, ateliers créatifs, académies, centres de jeunes… : tous services ou institutions susceptibles d’avoir un intérêt ou d’apporter leur contribution à l’accueil des enfants sont concernés par cet appel à candidatures.

Afin de désigner les représentants de ces composantes à la Commission Communale d’Accueil, tout opérateur peut déposer sa candidature par écrit à Mesdames Emmanuèle Imhauser et Valérie Leroy, Coordinatrices des activités extrascolaires, Service communal de la Jeunesse, Secteur enfance, Féronstrée 86 à 4000 Liège, avant le 10 novembre 2004.

Cette candidature comportera :

  • le nom de la structure d’accueil

  • le nom de la personne responsable

  • l’adresse de la structure d’accueil

  • le n° de téléphone de la personne responsable

  • la mention "opérateurs reconnus par la CF" ou "opérateurs déclarés à l’ONE"

Pour tout renseignement : 04 221 91 57