Attention

Retrouvez les mesures en matière de lutte contre le coronavirus en vigueur jusqu'à nouvel ordre sur www.liege.be/coronavirus

Coche verte
Attention

Certains services et programmes de la Ville de Liège sont actuellement inaccessibles suite à une attaque informatique. Veuillez nous en excuser. Plus d'informations.

Vous êtes ici : Accueil / Actualités / Plan Piscines : première étape sur le site d’Outremeuse
Actions sur le document

Plan Piscines : première étape sur le site d’Outremeuse

A la fin de l’année 2015, le Gouvernement wallon a initié un Plan Piscines visant à favoriser la rénovation de piscines publiques sur le territoire wallon. Une enveloppe de 55 000 000 € de subsides était dégagée à cet effet, ainsi que la possibilité de disposer de prêts à taux zéro. Un an plus tard, la Région wallonne transmettait aux communes les lignes directrices de ce Plan.
Pour rappel, les projets de certaines communes n’ayant pas trouvé d’aboutissement favorable, le solde de l’enveloppe fut à nouveau réparti, notamment au profit des dossiers liégeois. C’est la raison pour laquelle le Plan de rénovation des piscines liégeoises atteint aujourd’hui 15 700 000 € d’investissements dont 5 000 000 € de subisides accordés par la Région wallonne.

La répartition est la suivante : 2 400 000€ pour la piscine de Grivegnée (sur un montant total de rénovation de 7 600 000 €) et 2 600 000€ pour la piscine d’Outremeuse (sur un montant total de rénovation de 8 100 000 €).

Outre le projet de la piscine de Grivegnée entièrement validé, le projet de rénovation complète de la piscine d’Outremeuse (CSOM) est d’ores et déjà programmé et les travaux sont à présent planifiés.

Le Centre sportif d’Outremeuse, bâtiment datant de 1978, est un site accessible 7 jours sur 7 et composé de divers pôles d’attraction. Au-delà de la piscine qui comprend 2 bassins, l’un de 25m sur 15m et l’autre de 15m sur 10m avec plus de 100.000 entrées par an, le complexe comprend aussi une salle de sport dédiée entre autres au basket, au volley ou au badminton.

La rénovation de la piscine d’Outremeuse débute ce mardi 30 mars !

En préambule à ces travaux et pour d’incontournables raisons techniques, 4 arbres, au terme de leur potentiel de développement, ont été abattus en face de l’entrée du bâtiment. Ils seront, assurément, remplacés par des plantations plus pérennes de moyennes et basses tiges de type Cornus sanguinea et Euonymus europaeus. Les premiers de couleur flamboyante et orangée, liés à la coloration rosée des seconds, viendront signifier et illuminer l’entrée future du nouvel espace aquatique et sportif.

Dès le 1er avril, la première étape des travaux consiste en des interventions de sondages des impétrants. S’ensuivra, dans les jours suivants, l’enlèvement du mobilier urbain local, avant son remplacement par des installations plus actualisées et propices à la vie du quartier. Durant cette période de transition, les activités du Centre Sportif d’Outremeuse seront relocalisées et assurées.

Une organisation sans faille !

Il est évident que, pendant la durée de ces travaux étalés sur deux ans, un soin particulier a été apporté par la Ville de Liège à la pérennité des activités sportives que les Liégeois peuvent y trouver. Ainsi, les activités de natation des clubs sportifs et des groupes scolaires ont trouvé un créneau horaire favorable et pertinent au sein de la piscine Jonfosse.

Aussi, les clubs de basket, principaux occupants du hall sportif, poursuivent leurs activités au hall sportif de la Constitution.

Les activités de l’atelier créatif avaient déjà été relocalisées dans un nouvel espace à l’ilôt Saint-Michel.

Enfin, la bibliothèque communale n’est déjà plus présente sur le site puisque ses activités sont déjà réparties dans d’autres bibliothèques communales locales.

La piscine d’Outremeuse: quel bassin pour demain ?

Dans le cadre du Plan Piscines, le projet répondra à divers critères établis par la Région.

Le premier critère concerne les économies d’énergie et la réduction de l’empreinte carbone dans un souci de développement durable. Cet aspect a entraîné des études circonstanciées relatives notamment au principe de cogénération, d’isolation et de régulation des systèmes de chauffe. Ces économies d’énergie pourraient avoisiner les 80% pour la consommation de chauffage et 60% pour l'électricité. Quand économie et confort des usagers riment ensemble…

Un deuxième critère concerne l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite. Ce concept vaste vise tout type de déficiences ou de difficultés vis-à-vis de l’accès au complexe et s’étend entre autres aux personnes peu mobiles (sujettes à un handicap, femmes enceintes, etc), aux personnes mal voyantes ou souffrant de troubles de l’audition ainsi qu’aux personnes présentant des problèmes d’orientation.

Le troisième critère consiste à la réduction de l’utilisation de chlore. A cet effet, le placement de lampes UV de déchloramination intègre le projet.

Le quatrième critère vise à favoriser l’apprentissage de la natation et la pratique sportive de compétition ou de loisir. Ce volet concerne notamment le réaménagement et la rénovation des vestiaires individuels ou collectifs. Les espaces de douches et de rangement ainsi que la qualité des parois et des fonds de bassins sont aussi concernés, de même que l’amélioration de l’acoustique du hall de bassins.

Outre la volonté de correspondance aux critères précités, la sécurité des usagers est également prépondérante. Ainsi, l’installation d’un système d’aide à la prévention des noyades, grâce à des caméras, couvrira les deux bassins. Ce système, semblable à celui dont bénéficie la piscine Jonfosse, offre un outil complémentaire aux maîtres-nageurs.

Dans deux ans, la piscine répondra à toutes ces aspirations.

Pour élaborer un projet global et fidèle aux objectifs fixés, une équipe de travail pluridisciplinaire a été activée, réunissant tant les compétences internes aux bureaux d’étude de la Ville (architecture, sécurité, Acces+,…) que des bureaux externes d’experts dans les différentes matières prises en compte.

Ces études précises et affinées, concernant la piscine ainsi que «l’enveloppe» globale du bâtiment du CSOM, aboutissent in fine à une estimation budgétaire de 8 100 000 €.