Vous êtes ici : Accueil / Annuaire / Art Public / Monument Tchantchès
Actions sur le document

Monument Tchantchès

Néant

L’histoire du monument

En 1914 déjà, l’écrivain Isi Collin propose d’ériger en Outremeuse un monument à Tchantchès, célèbre marionnette liégeoise, mais la première guerre mondiale engendre d’autres préoccupations. L’idée est reprise par la société « Le Vieux Liège » en 1922 et à la suite d’un concours, c’est le projet proposé par le sculpteur Joseph Zomers qui est retenu. Faute de budgets suffisants (!), il faudra attendre treize ans pour qu’en 1935, les fonds nécessaires enfin rassemblés par souscription populaire, l’échevin des Travaux Georges Truffaut déclenche la procédure des travaux du monument. Celui-ci est érigé rue du Pont Saint-Nicolas et inauguré le 27 septembre 1936, dans le cadre des Fêtes de Wallonie.

L’Oeuvre

L’oeuvre est composée d’une statue de bronze figurant une charmante hercheuse (à l’époque des charbonnages, ouvrière chargée de pousser les wagonnets dans les mines) qui brandit de la main droite la marionnette de Tchantchès, telle un flambeau de la liberté. La jeune femme, souriante, le bras gauche ramené à la taille, est coiffée d’un foulard, chaussée de sabots et vêtue d’une robe qui souligne les formes de son corps. L’ensemble est épuré et plein de vie.

Par ailleurs, le monument comprend un imposant piédestal qui était précédé d’une vasque, d’une fontaine et d’un jardinet, ensemble conçu par l’architecte Bernimolin.

Soixante ans après son installation, le 15 août 1996, Tchantchès a quitté provisoirement son socle, le piédestal a été complètement nettoyé et déplacé d’une dizaine de mètres pour permettre la création du rond-point Saint-Nicolas.

La structure de l’édifice est alors entièrement betonnée. Le jardinet et l’ensemble du système de la fontaine n’ont alors pas pu être entièrement recréés.

La restauration du monument

En 2017, ce jeune monument de 80 ans avait besoin d’une petite cure de rajeunissement... et nous souhaitions également remettre au maximum le monument dans son état originel.

Cette restauration n’a pas concerné la statue de bronze, qui, exécutée avec grand soin, présente encore une belle patine.

Le monument par contre a bénéficié d’une totale réfection : il a été entièrement sablé, rejointoyé et certains potelets et pierre de parement ont été restaurées, les garde-corps en fer forgé ont été restaurés et remis en peinture, les lettrages ont été redorés. La fontaine a également été remise en fonction, les trois petits jets dans le bassin ont été recréés comme à l’origine, l’étanchéité du bassin central a été restaurée et le coffret électrique a été remis en conformité. Enfin la plaque au lettrage « Tchantchès » a été entièrement restaurée et le monument fleuri.

Cette restauration est donc le fruit d’une belle collaboration entre plusieurs services de la Ville - tailleurs de pierre, paveurs, fontainiers, ferronniers, peintres et lettreurs- secondés pour quelques postes par le secteur privé.

Monument Tchantchès
Restauration du monument Tchantchès en Outremeuse.