Attention

Retrouvez les mesures en matière de lutte contre le coronavirus en vigueur jusqu'à nouvel ordre sur www.liege.be/coronavirus

Coche verte
Vous êtes ici : Accueil / Annuaire / Art Public / Perron
Actions sur le document

Art Public / Perron

Néant

Historique

Classé patrimoine exceptionnel de Wallonie, le Perron est indubitablement le symbole le plus important de la Cité ardente. Remontant à des temps obscurs, il devint très vite l’emblème d'abord de l'autorité des Princes-Evêques, puis de la souveraineté et de l'autonomie communale.

Progressivement, ce sont toutes les Libertés liégeoises qu’il symbolisera. Il se retrouvera partout où il est question de la ville de Liège. Que ce soit dans les armoiries, sur divers monuments et enseignes et jusqu'à aujourd'hui, stylisé dans le logo de la Ville de Liège. 

C'est certainement cette acception qui explique le LG souvent inscrit de part et d'autre du Perron, comme Libertas Gentis, dont la signification première reste incertaine.

Cette icône des Libertés liégeoises devint si forte que le monument fut enlevé de son socle par Charles le Téméraire en 1468 pour être transporté à Bruges où il fut exposé. Dix ans plus tard, il fut ramené de Bruges par le Prince-Evêque Louis de Bourbon qui avait assisté au couronnement de Marie de Bourgogne. Il fut accueilli avec enthousiasme par les Liégeois et devint le palladium de leur nationalité.

Il connut diverses rénovations ou modifications, notamment par Jean del Cour au 17ème siècle qui ajouta les trois Grâces et en fit une fontaine.

Plus tard, certains éléments furent remplacés comme les bustes qui se trouvent au-dessus des portes de l'Hôtel de Ville ou les Trois Grâces, dont l'original est exposé au Grand Curtius.

Ces quelques mots démontrent, s’il en est besoin, la portée historique de ce monument et l'intérêt que les Liégeois y portent toujours actuellement. 

Restauration (2018-2019)

Vu l'état de dégradation de l'édifice, une restauration globale du Perron, monument le plus prestigieux et emblématique de Liège s’avérait indispensable. Ces travaux ont commencé au printemps 2018, pour s’achever en juin 2019. Liège va alors récupérer SON monument, magnifié par la restauration dont il vient de bénéficier.
La restauration du Perron participe de la volonté du Collège communal d'embellir le cœur historique et sera une magnifique réponse à la Fontaine de la Tradition, également récemment restaurée place du Marché, une des places les plus populaires de la Cité ardente.

Les grandes étapes préalables aux travaux (2009-2017)

  • 2009 : le Perron est classé comme monument exceptionnel. Une restauration globale doit dès lors être envisagée.
  • 2011 : inscription budgétaire pour une mission d'étude : le Bureau Greisch est désigné comme auteur de projet.
  • 2012 : études des fontes et des marbres. Etablissement par le bureau d'Etude Greisch du cahier de charges, avec la collaboration de la Région wallonne et de la CRMSF (Commission royale des Monuments Sites et Fouilles). Études longues car scrupuleuses et prudentes, le Perron étant le joyau de la Ville de Liège.
  • 2016 – 2017 : la Ville de Liège désigne les entreprises Galère pour la restauration des pierres et marbres et le restaurateur Laurent Labat pour les bassins en fonte. Les subsides alloués par le SPW et la Province sont de 74 %.

Détails du chantier de restauration

On peut résumer le chantier en 2 types d’intervention :

Le démontage 

La colonne du Perron et la sculpture des 3 Grâces ont été démontées :

  • la colonne en marbre de Carrare a été remplacée par une colonne identique, également en marbre 
  • l’actuelle sculpture des Trois Grâces a été remplacée par une copie en marbre de Carrare

La restauration in situ

  • Les marbres et autres pierres ont été nettoyés, greffés ou brochés sur place 
  • Les divers éléments en fonte sont également réparés, sablés et repeints sur place
  • Interventions des fontainiers de la Ville de Liège pour la remise en place du circuit fermé de la fontaine

Perspectives (2019-2020)

Ce n'est toutefois pas la fin de l'histoire puisque ce symbole liégeois va continuer à recevoir les soins qu'il mérite. Ainsi, le chantier a mis en évidence la nécessité d'effectuer des réparations qui n'avaient pas été identifiées dans les études préalables. Elles porteront sur les marbres colorés.

Une nouvelle demande de subsides va donc être introduite pour ces réparations qui nécessiteront une nouvelle installation de chantier, mais cette fois beaucoup plus légère.

Enfin, cette restauration constitue le point d’orgue et clôture le programme de restauration de l’ensemble des fontaines liégeoises classées, entrepris depuis quelques années.

  • Fontaine Saint-Jean-Baptiste, en Hors-Château : travaux de conservation : nettoyage des pierres et des éléments en bronze, réparation des bacs, rejointoiement du monument et remise en fonction de la fontaine (2003-2005)
  • Fontaine de la Tradition, place du Marché : restauration globale (2012 à 2014)
  • Fontaine de la Vierge, en Vinâve d’Île : restauration globale (2015 à 2016).
Perron
Art public 2018 : restauration complète du Perron place du Marché