Vous êtes ici : Accueil / Annuaire / Paliss'art / Paliss'art : Enki Bilal
Actions sur le document

Paliss'art : Enki Bilal

Néant

Dans le cadre de l’exposition "Révolution bande dessinée" organisée à La Boverie, l’asbl CIAC et l’opération Paliss’art ont décidé de rendre hommage au 9ème Art en laissant une trace dans l’espace public, hommage qui s’est concrétisé par une réalisation monumentale en l’honneur du célèbre dessinateur français Enki Bilal.

Cette fresque est la 65ème intervention palissartienne. Déjà en 2002, la bande dessinée avait inspiré une des toutes premières réalisations de Paliss’art puisqu’une fresque d’envergure dédiée à Giraud/Moebius avait orné les palissades du chantier des Galeries Saint-Lambert.

Ce nouveau projet a pris une place de choix, à l’angle de la rue Basse-Wez et du Pont d’Amercoeur, croisée routière importante de Liège. Plusieurs axes y convergent, un pont, 4 quais, 2 grands axes routiers traversant, sans compter de nombreuses rues pénétrant dans les quartiers.

C’est aux artistes Soke et Michaël Nicolaï de l’asbl Spray Can Arts que la Ville de Liège a confié la délicate tâche de réinterpréter une oeuvre d’Enki Bilal.

Le sujet choisi par les deux artistes représente le chessboxing, sport hybride qui mélange boxe anglaise et jeu d'échecs. À l'origine, le chessboxing a été inventé par Enki Bilal lui-même dans son album Froid Équateur en 1992. Mais un artiste hollandais a décidé de passer de la fiction à la réalité en organisant le premier combat en 2003. Aujourd’hui, le chessboxing est devenu un sport à part entière, avec ses propres règles, son championnat du monde et d'Europe et ses premiers clubs.

La fresque a été inaugurée le 4 mai 2017, en présence d’Enki Bilal qui s’est montré très touché par cet hommage.

Paliss'art : Enki Bilal
Paliss'art 2017 : Enki Bilal par Soke et Michaël Nicolaï