Attention

Retrouvez les mesures en matière de lutte contre le coronavirus en vigueur jusqu'à nouvel ordre sur www.liege.be/coronavirus

Coche verte
Vous êtes ici : Accueil / Découvrir / Culture / Musées / La Boverie / Les expos / Les prochaines expos / Jean-Pierre Ransonnet - Alain Denis
Actions sur le document
Illustration de l'actualité - cliquer pour agrandir

Jean-Pierre Ransonnet - Alain Denis

    • Quand Du 13/05/2021 09:00 au 15/07/2021 23:00 (Europe/Brussels / UTC200)
  • Catégories d'évenements Exposition
  • Ajouter au calendrier iCal

13/05 > 15/07


 

Le musée de La Boverie propose une double exposition, consacrée à deux artistes majeurs de la scène artistique liégeoise, reconnus en Belgique, et présents dans les collections du musée des Beaux-Arts : Jean-Pierre Ransonnet (Lierneux, 1944) et Alain Denis (Liège, 1947). 
 

Tous deux anciens enseignants de l’Académie des Beaux-Arts, ils appartiennent à une génération qui n’a pas aisément été reconnue. Leurs œuvres, réalisées à partir des années 60, se sont d’abord inscrites dans un courant conceptuel (pour Ransonnet) et dans la ligne du Pop Art (pour Denis). Par la suite, chaque artiste a évolué, dans des directions très différentes. 

Jean-Pierre Ransonnet s’est orienté vers la recherche d’une peinture matiériste, à base de pigments, de coulées, de couches successives. Ses thèmes de prédilection sont les paysages, les jardins, la forêt, les éléments naturels, les outils de travail, ainsi qu’une série d’éléments personnels plus symboliques, telles que la figure et la lettre « L » (= elle). Entre abstraction et figuration, Ransonnet n’a pas choisi : il a ouvert une voie nouvelle, où la présence contrastée des couleurs a toute son importance, où le réel, l’imaginaire, et l’élan gestuel vital sont indispensables à une pratique artistique de haute sensibilité. 


Jean-Pierre Ransonnet, L’Etang. Techniques mixtes sur papier,2011. Collection privée.

 

Alain Denis a découvert la peinture américaine et le Pop Art avec enthousiasme, sans en être un imitateur servile. Sa peinture, d’une technique souvent lisse, avec beaucoup d’aplats, peut être également gestuelle et plus lyrique. Mais toujours d’une grande finesse technique, qu’il applique également dans sa pratique du dessin. Cet admirateur de Warhol s’intéresse aux objets communs, d’une canette de Coca à un diabolo, des fleurs qu’il peint avec fougue aux objets divers que chacun peut trouver chez soi, ou dans l’environnement quotidien. Ces éléments déclenchent un travail d’exploration par l’artiste de leur potentiel pictural. Leur représentation n’est pas un objectif en soi, il s’agit davantage d’en donner un point de vue personnel, à partir d’un détail, d’un cadrage, ou d’une accumulation. 
 

Alain Denis, Mantegnamania. Peinture sur toile, vers 2008-2009. Collection privée.