Vous êtes ici : Accueil / Annuaire
Actions sur le document

Annuaire

Les voyages de Vink

Une donation exceptionnelle au Musée des Beaux-Arts


 

Brouillard pourpre, Les Tourbillons de fleurs blanches, Poussière d’or, La Montagne qui bouge, Un matin pour tout horizon… Ces quelques titres – parmi beaucoup d’autres – composent une vibrante symphonie poétique, haute en couleurs : celle qu’a menée depuis le milieu des années 1980 et jusqu’aux années 2010, le dessinateur liégeois Vink.

C’est essentiellement par deux séries, Le Moine fou (dix albums, de 1984 à 1999), et son prolongement, Les voyages de He Pao (cinq albums, de 2000 à 2010, tous publiés chez Dargaud) que Vink a connu la notoriété d’un large public. He Pao en est l’héroïne principale : une Occidentale, une « barbare » dans la Chine féodale, que conduit une quête initiatique et personnelle, au travers de multiples péripéties et rebondissements.

Né en 1950 à Da Nang, au Viet Nam, Vink – Vinh Khoa de son vrai nom – fuit la guerre qui ravage son pays et en 1969 s’installe en Cité ardente. Après des études en sciences de l’éducation à l’Université de Liège, puis en illustration à l’Académie des Beaux-Arts, il réalise en 1979, sur un scénario de Michel Dusart, un premier album. Il s’inscrit pleinement dans l’histoire de notre région : Pays de Liège, vie d’une église, retrace les mille ans d’existence de la Principauté de Liège.

La carrière professionnelle de Vink débute véritablement en 1979 dans les colonnes du journal « Tintin », puis, en 1983, dans le magazine « Charlie Mensuel » qui publie les premiers épisodes du Moine Fou. Ce sont des récits réalistes haletants, ayant la Chine ancienne pour cadre, où le dessinateur et scénariste donne libre cours à son talent magistral de conteur.

Ses planches se déploient avec une grande énergie dans des scènes souvent tourmentées, qu’elles soient de combat, de vie quotidienne, mais aussi des paysages de montagne et de marine, où souffle l’air du large et le désir de contemplation. Qu’il s’agisse de cases classiques ou de cases plus larges, avec des cadrages parfois très cinématographiques, le récit est à chaque fois captivant et maîtrisé.

Vink est alors un des rares dessinateurs de bande dessinée à travailler en couleur directe, sa façon naturelle de procéder « pour exprimer tout en même temps », sans perdre le fil. Utilisant d’abord des encres colorées, il passe très vite aux aquarelles. Son sens inné des couleurs et ses compositions parfois proches de l’estampe sont ancrées dans son enfance asiatique.

La présence d’une héroïne féminine, aussi experte en arts martiaux que les hommes, est peu fréquente dans la bande dessinée franco-belge du début des années 1980. Mais l’action et les rebondissements des scénarios de Vink sont surtout prétexte à exprimer ce que ressent le dessinateur au quotidien, et à raconter des histoires intérieures. Le Moine fou est ainsi traversé par les thèmes du déracinement, de la peur de la folie, et de la guerre.

Connaissant l’existence du fonds de planches originales de maîtres du Neuvième Art au Musée des Beaux-Arts, le dessinateur Vink a souhaité qu’une sélection représentative de son travail rejoigne ce fonds. Vink a donc effectué une généreuse donation au musée de 173 planches originales, depuis ses débuts en 1979 jusqu’à ses derniers albums, soit près de 40 ans de carrière. Le 25 janvier 2021, le conseil communal de Liège a accepté avec reconnaissance cette donation à un musée des beaux-arts, exceptionnelle à ce jour dans l’histoire de la bande dessinée en Belgique.

La Galerie noire de La Boverie est particulièrement heureuse d’accueillir une soixantaine de planches sélectionnées dans la collection, illustrant chaque album de la donation. Dans le cadre de cette exposition, Vink a également prêté des esquisses préparatoires, et plusieurs peintures récentes de son travail artistique actuel, consacré à la peinture de portrait et de paysage. C’est à la découverte de cette aventure artistique et personnelle qu’invite dès cet été le Musée des Beaux-Arts.

Alain Delaunois
Attaché scientifique
La Boverie – Musée des Beaux-Arts

Les Voyages de Vink – Une donation
Exposition à la Galerie noire de La Boverie

Informations pratiques sur l’exposition :
Dates : du 4 juillet 2022 au 16 janvier 2023
Horaire : du mardi au dimanche de 10 à 18h
Adresse : parc de La Boverie 3, 4020 Liège.

Contacts :
La Boverie : 04 238 55 01 (accueil) – aW5mb0BsYWJvdmVyaWUuY29t

Sur l’exposition :
Alain Delaunois Attaché scientifique / La Boverie – Musée des Beaux-Arts (YWxhaW4uZGVsYXVub2lzQGxpZWdlLmJl )

Communication presse de La Boverie :
Laura Dombret (bGF1cmEuZG9tYnJldEBsaWVnZS5iZQ== )
Emmanuelle Sikivie (ZW1tYW51ZWxsZS5zaWtpdmllQGxpZWdlLmJl">ZW1tYW51ZWxsZS5zaWtpdmllQGxpZWdlLmJl )