Attention

Le Gouvernement fédéral a pris des mesures pour lutter contre le coronavirus en vigueur jusqu'à nouvel ordre. Retrouvez toutes les informations sur www.liege.be/coronavirus

Vous êtes ici : Accueil / Vie Communale / Services communaux / Culture / Actualités / L’heur(e) de lire – temps d’écoute #10
Actions sur le document

L’heur(e) de lire – temps d’écoute #10

Durant cette période de confinement, le service de la lecture publique veut que vous puissiez continuer à lire pour vous évader, à lire pour réfléchir, à lire pour vous enrichir.

L’accès aux rares bibliothèques ouvertes est compliqué, votre pile de livres à lire s’amenuise, vous n’avez pas pu faire l’acquisition d’une liseuse et vous n’avez pas chez vous le matériel nécessaire pour imprimer À la recherche du temps perdu de Marcel Proust ou ce volumineux traité sur la Morning routine

Heureusement, d’autres solutions existent : et pourquoi ne pas « lire avec vos oreilles » ?

Les livres audio et les podcasts documentaires que nous vous proposerons ici chaque semaine sont libres de droits, accessibles gratuitement via internet et téléchargeables.

Pour garantir la gratuité et l’accessibilité au plus grand nombre des œuvres proposées, nous nous tournons vers des romans et nouvelles libres de droits. Cela signifie bien souvent que ces textes ne datent pas d’hier, mais nous pensons que le parfum d’une pincée de naphtaline peut aussi être doux.

Nos lecteurs et lectrices à la recherche d’œuvres plus récentes devront malheureusement se tourner vers des plateformes commerciales proposant une gratuité limitée mais dont il ne nous appartient pas, en tant que bibliothécaires, de faire la promotion…

Tout ce dont vous aurez besoin, c’est d’une connexion internet et de votre ordinateur portable ou de votre smartphone. Si nécessaire, des indications techniques se trouvent en bas de page.

La sélection de podcast de cette semaine portera sur le thème de l’érotisme. Et tant qu’à rester dans le domaine des passions, la fiction de la semaine sera Bruges la morte, de Georges Rodenbach.

Georges Rodenbach, Bruges la morte (1892).

Temps d’écoute : 160 min.

Résumé

Georges Rodenbach, écrivain symboliste belge disait : « Dans cette étude passionnelle nous avons voulu évoquer la ville comme personnage essentiel. »

Et c’est Bruges, ville mélancolique, pleine des reflets de ses canaux et du son de ses cloches, qu’il choisit pour lieu de la descente aux enfers d’Hugues Viane, veuf déchiré par la douleur, qui y a trouvé refuge. (résumé @littératureaudio.com)

Mot des bibliothécaires

Bruges la morte fait partie de ces classiques dont on nous aura plus ou moins rebattus les oreilles sur les bancs de l’école. Parce qu’il s’agit d’un chef-d’œuvre (nul ne le contestera), mais surement aussi parce que c’est « du belge ». Résultat, beaucoup de personnes connaissent Bruges la morte, les thèmes qui y sont abordés, et pour les plus malchanceux l’entièreté de la trame, dévoilée par un professeur plus soucieux de culture générale que de curiosité littéraire.

Mais aucun résumé ne rendra justice à cette œuvre dont le rythme en apparence lent et paisible cache un déballage effréné de passions toutes plus profondes et violentes les unes que les autres.

La lecture de Pomme, agréablement rythmée, rend bien justice au texte. On soulignera également l’habillage sonore de la lecture, avec de courts extraits musicaux et des ambiances sonores bien choisies.

Si vous avez aimé

Pour poursuivre dans le registre des auteurs symbolistes belges, nous proposons, une fois n’est pas coutume, de faire un détour par la poésie avec ces deux courts textes d’Émile Verhaeren. Aux amateurs de poésie, nous signalons également que Julos Beaucarne a réalisé quelques très belles mises en musique du poète symboliste Max Elskamp.

Les podcasts

Cette semaine nous vous convions à une promenade sur les traces d’Éros par les sentiers de traverses et les chemins de désir.

À travers l’Histoire, la fiction et la philosophie, suivez les inflexions des voix et des voies qui vous permettront de vous approcher au plus près des corps, de l’intimité et, parfois, de l’amour.

Et parfois aussi, de la sauce barbecue… Et bien si…

Arte Radio : Les chemins de désir épisode 1 : La première fois.

Temps d’écoute : 14 min.

Les urbanistes observent parfois des sentiers qui se développent à côté des routes qu’ils ont dessinées : des raccourcis dans l’herbe ou dans la neige, des allées illégales ou imprévues nées du désir du promeneur et non d’un tracé imposé. Ils appellent ce phénomène « les chemins de désir »

Dans cette série de podcasts de fiction, l’auteure Claire Richard nous révèle « comment l’imaginaire érotique peut se construire en dehors de la vie amoureuse réelle ». Par la BD et divers moyens technologiques (films, podcasts, hentai…), son héroïne explorera ses fantasmes et ses propres chemins du désir.

Dans cette rubrique, nous vous proposons d’écouter le premier épisode qui nous transporte dans l’enfance et l’innocence avec laquelle on entre par surprise dans l’univers de l’érotisme.

Lors d’un repas dominical chez sa grand-mère, la protagoniste alors âgée de huit ans s’ennuie et décide de se réfugier dans la bibliothèque. Ce jour-là, une échelle oubliée dans la pièce lui permet d’accéder aux rayons du haut. C’est alors qu’elle découvre une BD comme elle n’en avait jamais vu…

Une œuvre produite par Arte radio dont le texte est publié aux Éditions du Seuil.

France Culture : L’érotisme, épisode 1 : Platon : au banquet d’Eros.

Temps d’écoute : 49 min.

Redécouvrons ensemble ces textes antiques et les métaphores érotiques qui y sont cachées. Qui était Éros ? Divinité ou démon ? Platon était-il le philosophe de l’amour pur ? Fulcran Teisserenc va apporter un tout nouvel éclairage sur le mythe de l’androgyne et sur cette idée que l’immortalité vient avec le désir de l’être aimé…

Arte Radio : Sex and sounds, épisode 17 : Les secrets d’une voix sexy (un podcast de Maïa Mazaurette).

Temps d’écoute : 4 min.

Envie de faire monter la température sous la couette ? Entre deux déballages de dirty talking, n’oubliez pas que votre voix est sexy… sauf quand vous essayez d’être sexy (car le monde du sexe est contre-intuitif). Une experte en lectures érotiques (Gabra Zackman) vous explique comment réchauffer les esprits sans tomber dans les clichés.

Vous prendrez bien un peu de sauce barbecue ?

Un livre et son podcast : le sexe fiable

Retrouvez Olivia Gazalé au micro de Victoire Tuaillon dans Les preuves de la virilité, épisode 9 du podcast Les couilles sur la table.

Temps d’écoute : 28 min.

Bientôt, dans les rayons de votre bibliothèque chérie, vous retrouverez le livre « Le mythe de la virilité » d’Olivia Gazalé paru aux éditions Robert Laffont en 2017.

« Et si, comme les femmes, les hommes étaient depuis toujours victimes du mythe de la virilité ? De la préhistoire à l’époque contemporaine, une passionnante histoire du féminin et du masculin qui réinterprète de façon originale le thème de la guerre des sexes. » (Extrait du résumé sur babelio)

Olivia Gazalé interroge le système de croyances qui a menotté le pénis au phallus et au devoir de puissance. Dans son livre, elle mêle histoire, philosophie et anthropologie pour déconstruire pièges et paradoxes qui ont mené certains hommes à s’asservir entre eux et à minoriser les femmes. Évoquant des périodes où il en fut autrement, ce livre fait du bien. Nettoyant le cerveau de ses stéréotypes, il porte le regard vers une intimité à réinventer au plus juste de soi, qui peut-être ébranlera les puissants. Envie de croiser, réfléchir, inférer, préparer, prolonger la lecture ?

Nous vous souhaitons d’ores et déjà de belles écoutes et découvertes.