Attention

Le Gouvernement fédéral a pris des mesures pour lutter contre le coronavirus en vigueur jusqu'à nouvel ordre. Retrouvez toutes les informations sur www.liege.be/coronavirus

Vous êtes ici : Accueil / Vie Communale / Services communaux / Culture / Actualités / L’heur(e) de lire – temps d’écoute #7
Actions sur le document

L’heur(e) de lire – temps d’écoute #7

Durant cette période de confinement, le service de la lecture publique veut vous que vous puissiez continuer à lire pour vous évader, à lire pour réfléchir, à lire pour vous enrichir.

L’accès aux rares bibliothèques ouvertes est compliqué, votre pile de livres à lire s’amenuise, vous n’avez pas pu faire l’acquisition d’une liseuse et vous n’avez pas chez vous le matériel nécessaire pour imprimer À la recherche du temps perdu de Marcel Proust ou ce volumineux traité sur la Morning routine

Heureusement, d’autres solutions existent : et pourquoi ne pas « lire avec vos oreilles » ?

Les livres audio et les podcasts documentaires que nous vous proposerons ici chaque semaine sont libres de droits, accessibles gratuitement via internet et téléchargeables.

Pour garantir la gratuité et l’accessibilité au plus grand nombre des œuvres proposées, nous nous tournons vers des romans et nouvelles libres de droits. Cela signifie bien souvent que ces textes ne datent pas d’hier, mais nous pensons que le parfum d’une pincée de naphtaline peut aussi être doux.

Nos lecteurs et lectrices à la recherche d’œuvres plus récentes devront malheureusement se tourner vers des plateformes commerciales proposant une gratuité limitée mais dont il ne nous appartient pas, en tant que bibliothécaires, de faire la promotion…

Tout ce dont vous aurez besoin, c’est d’une connexion internet et de votre ordinateur portable ou de votre smartphone. Si nécessaire, des indications techniques se trouvent en bas de page.

Cette semaine, nous vous proposons de profiter de ce moment de solitude pour redécouvrir un des plus grands solitaires de l’histoire de la littérature. Du côté des podcasts, nous nous intéresserons aux féminismes

Jean-Jacques Rousseau, Les rêveries du promeneur solitaire (1782)

Temps d’écoute : 291 min.

Résumé

Les Rêveries du promeneur solitaire tiennent à la fois de l’autobiographie et de la réflexion philosophique : elles constituent un ensemble d’une centaine de pages, l’auteur employant très généralement la première personne du singulier et apportant par digressions quelques détails sur sa vie.

Le livre, qui se présente comme « un informe journal [des] rêveries » de Rousseau, est composé de dix sections inégales, appelées promenades, qui sont des réflexions sur la nature de l’Homme et son Esprit. Rousseau, à travers cet ouvrage, présente une vision philosophique du bonheur, proche de la contemplation, de l’état ataraxique, à travers un isolement relatif, une vie paisible, et surtout, une relation fusionnelle avec la nature, développée par la marche, la contemplation, l’herborisation que Rousseau pratique.

Ces Rêveries cherchent à produire chez le lecteur un sentiment d’empathie qui lui permettrait à travers l’auteur de mieux se saisir lui-même.

Avec les Confessions, , Jean-Jacques voulait d’abord faire la lumière sur le citoyen Rousseau et sur sa vie ; cette œuvre postérieure est davantage une invitation au voyage et une réflexion générale sur son mode de pensée.

Mot des bibliothécaires

La lecture de ce long texte (environ 4h30) a été réalisée par une amatrice qui le lit de manière neutre et appliquée. Les rêveries sont divisées en dix promenades durant entre 20 et 40 minutes ce qui offre l’avantage d’être facilement écoutées séparément.

Les Podcasts

Le féminisme est plus que jamais un thème d’actualité. Même s’il y a déjà eu de nombreuses avancées, ce mouvement qui vise à l’égalité entre les hommes et les femmes n’a pas fini de faire parler de lui. Aujourd’hui, il n’existe pas une tendance de féminisme mais une kyrielle qui prend différentes formes (féminisme égalitaire, afro-féminisme, écoféminisme, #MeeToo et sa version francophone #balancetonporc, femen…) Ce sujet est d’ailleurs fortement mis à l’honneur dans des domaines divers et variés tels que la littérature, la musique, la peinture, la philosophie, la sociologie, l’urbanisme, le sport…

Voici notre sélection de podcasts féministes qui, nous espérons, vous plaira, vous questionnera et vous ouvrira une perspective vers un monde plus égalitaire !

Hommes et femmes, ensemble, osons le Féminisme !

Autour de King Kong théorie de Virginie Despentes

Temps d’écoute : 5 min.

« J’écris de chez les moches, pour les moches, les vieilles, les camionneuses, (…) les hystériques, les tarées, toutes les exclues du grand marché à la bonne meuf. » 

Dans les rayons de votre bibliothèque adorée, vous (re)trouverez bientôt King Kong Théorie, le manifeste néo-féministe de Virginie Despentes.

À partir de sa douloureuse expérience personnelle du viol, la romancière théorise et dénonce les injonctions de performance qui catéchisent dans la société la féminité et la masculinité. Elle valorise la capacité de se remettre des traumatismes et la liberté de choix.

« Despentes s’est mise en situation de se faire haïr par les philosophes autant que par les psys, et par les dames patronnesses autant que par les chiennes de garde. Le bonheur, quoi… » écrivait Pierre Marcelle dans Libération dès la sortie du livre en 2006.

Afin de rencontrer, combiner, croiser cette lecture, nous vous proposons de (ré)écouter la chronique littéraire de Juliette Arnaud sur France Inter (20/10/2016) et la magnifique mise en voix d’un extrait du texte par Pablo Mira et Guillaume Meurisse autour de la question « Qu’est-ce que ça exige au juste d’être un homme, un vrai ? »

In my shoes, épisode 7 : Claire Gibault : Aller au-delà de son destin

Temps d’écoute 40 min.

Le monde de la musique et surtout celui des chefs d’orchestre est un milieu exclusivement masculin, où seulement 4% sont des femmes. Claire Gibault fait partie de cette minorité et y a réussi malgré les difficultés.

Son discours permet de nous interroger sur notre société et l’égalité qui peut parfois disparaître selon notre sexe.

Quoi de meuf ?, épisode 26 Ce que le féminisme fait au dating.

Temps d’écoute : 40 min.

Une discussion déjantée et sans tabou, où se rencontrent féminismes et pop culture.

Meetic, AdopteUnMec.com, Okcupid, Bumple, Happen, Grindr, Tinder… Tous ces sites et applications de rencontre ont révolutionné les rapports amoureux. Pour ce nouvel épisode de Quoi de Meuf, Clémentine et Pauline se demandent comment être féministe et survivre dans l’univers impitoyable du dating.

Alors, avant de breadscrumber ou directement ghoster votre crush, je vous invite à faire un petit tour d’horizon des rendez-vous galants 2.0…

Pionnières, Joséphine Baker, première superstar noire et résistante au régime Nazi.

Temps d’écoute : 6 min.

Sur Radio Nova, la journaliste Clémentine Spiler nous relate une galerie de portraits de femmes, des pionnières qui ont façonné l’histoire de la musique et de la danse.

Dans ce podcast, c’est Joséphine Baker qui est en haut de l’affiche. Dès les années folles, cette artiste noire américaine a fait fureur sur les scènes parisiennes. Reine de la danse, chanteuse, danseuse, elle est une véritable tornade culturelle et politique. Militante et engagée, sa célébrité lui offrira le porte-voix nécessaire pour se faire entendre et défendre les causes qui lui sont chères. Une femme inspirée et inspirante qui a bravé tous les obstacles afin de mener la vie qu’elle a choisi !

Nous vous souhaitons d’ores et déjà de belles écoutes et découvertes.