Attention

Le Gouvernement fédéral a pris des mesures pour lutter contre le coronavirus en vigueur jusqu'à nouvel ordre. Retrouvez toutes les informations sur www.liege.be/coronavirus

Vous êtes ici : Accueil / Vie Communale / Services communaux / Culture / Actualités / L’heur(e) de lire – temps d’écoute #9
Actions sur le document

L’heur(e) de lire – temps d’écoute #9

Durant cette période de confinement, le service de la lecture publique veut vous que vous puissiez continuer à lire pour vous évader, à lire pour réfléchir, à lire pour vous enrichir.

L’accès aux rares bibliothèques ouvertes est compliqué, votre pile à lire s’amenuise, vous n’avez pas pu faire l’acquisition d’une liseuse et vous n’avez pas chez vous le matériel nécessaire pour imprimer À la recherche du temps perdu de Marcel Proust ou ce volumineux traité sur la Morning routine

Heureusement, d’autres solutions existent : et pourquoi ne pas « lire avec vos oreilles » ?

Les livres audio et les podcasts documentaires que nous vous proposerons ici chaque semaine sont libres de droits, accessibles gratuitement via internet et téléchargeables.

Pour garantir la gratuité et l’accessibilité au plus grand nombre des œuvres proposées, nous nous tournons vers des romans et nouvelles libres de droits. Cela signifie bien souvent que ces textes ne datent pas d’hier, mais nous pensons que le parfum d’une pincée de naphtaline peut aussi être doux.

Nos lecteurs et lectrices à la recherche d’œuvres plus récentes devront malheureusement se tourner vers des plateformes commerciales proposant une gratuité limitée mais dont il ne nous appartient pas, en tant que bibliothécaires, de faire la promotion…

Tout ce dont vous aurez besoin, c’est d’une connexion internet et de votre ordinateur portable ou de votre smartphone. Si nécessaire, des indications techniques se trouvent en bas de page.

Cette semaine, nos podcasts seront consacrés au thème de la propreté ; en ce qui concerne les fictions, nous vous proposons une courte sélection de nouvelles de Maupassant.

Les fictions

Guy de Maupassant, En voyage (1882). Temps d’écoute : 12 min.

Dans cette nouvelle écrite par Guy de Maupassant, un docteur raconte au grès d’un voyage en train l’histoire d’une comtesse russe et d’un homme qu’elle a sauvé, il y a bien longtemps.

Laissez-vous bercer par la voix douce et posée de Daniel Luttringuer, qui rappelle le cahot du train dans lequel se déroule l’histoire. Dans cet audio livre, vous n’aurez pas d’effets de sons pour soutenir l’histoire, juste le lecteur et la mélancolie qui imprègne cette nouvelle.

Si vous avez aimé

Si cette lecture vous a plu, nous vous recommandons également les titres suivants, du même auteur.

Les Podcasts

« Le rire est le propre de l’homme », « L’as-tu vu de tes propres yeux ? », « Sapere aude ! »… De la propriété à la netteté en passant par l’idée d’adéquation ou de pureté, au sens propre comme au sens figuré le mot propre se décline en plusieurs significations.

La Propreté ne serait-elle pas cousine de la Culture ?  On la vit comme une évidence naturelle et partagée avec notre communauté. Pourtant, elle est multiple et varie selon les personnes, les époques et les sociétés. Oscillant entre aspiration individuelle à la beauté et éthique collective, elle n’est est pas moins sensible aux événements.

Nous « kaléïdoscopons » ce que la souillure et son inverse disent de nous, à travers les points de vue d’experts en santé publique, d’une star du rangement, d’une technicienne de surface et de remèdes hérités des anciens. 

À votre santé

France Culture : À votre santé ! épisode 1 : Des hospices à l’hygiénisme, l’invention de la santé publique. Temps d’écoute : 58 min.

Notre histoire a été marquée par toutes sortes de pandémies, ce qui a placé la santé comme enjeu majeur avec une mise en place progressive d’un système composé de spécialistes reconnus par la population. Les intervenants de À votre santé ! vont revenir sur ces moments de l’histoire en passant par des lectures de romans, des extraits de chansons, … pour mieux comprendre comment la santé publique a été inventée.

Il faut du soufre pour être beau/belle !

Grands-Mères, Astuces et Remèdes, épisode 6 secrets beauté avec l’argile verte. Temps d’écoute : 2 min.

Comment nettoyer son téléphone portable ? Comment avoir les lèvres douces ? Comment détartrer sa machine à laver avec des méthodes 100 % naturelles ? Comment utiliser l’huile d’argan ? Comment fabriquer un nettoyant multi usage aux agrumes ? Comment utiliser le savon de Marseille pour briquer sa maison ? Pour répondre à ces questions, rien ne vaut les conseils et les recettes naturelles de nos grands-mères. Vous trouverez dans cette série de podcasts 1001 trucs et astuces pour prendre soin de vous et entretenir votre petit nid.

Si vous désirez découvrir plus particulièrement les vertus et les « secrets de beauté » de l’argile verte, savourez ce podcast sélectionné rien que pour vous.

(Dé)Kondofinement 

France Culture : Radiographies du coronavirus, épisode Le rangement en temps de confinement. Temps d’écoute : 2 min.

France Culture propose un podcast quotidien pour suivre l’actualité de l’épidémie de coronavirus et appréhender les enjeux de cette crise.

Dans cet épisode, Guillaume Erner analyse la crise que nous vivons à l’échelle de notre placard en convoquant la « rangéologie » de Marie Kondo, « qui est au rangement ce que Roland Barthes fut au décryptage des signes. »

Et oui, il est fort probable que le rangement soit l’une de vos activités en ce moment. Avouez-le, lorsque vous ne vous lavez pas les mains, ou lorsque vous ne désinfectez pas le désinfectant, que vous reste-t-il à faire ? Écouter ce petit podcast de deux minutes peut-être ?

L’exercice du propre pour autrui. Un livre et son podcast

Bientôt dans les rayons de votre bibliothèque chérie, vous retrouverez le livre « Mémoires d’une femme de ménage » d’Isaure paru aux éditions Grasset en 2012. Envie de croiser, réfléchir, inférer, préparer, prolonger la lecture ?

Retrouvez Isaure au micro d’Evelyne Boch-Dano. Temps d’écoute : 8 min.

Le livre n’est ni nouveau, ni particulièrement bien noté sur les sites consacrés aux critiques des communautés de lecteurs. Pourtant, je lui ai trouvé de nombreuses qualités. Isaure, jeune diplômée de la Sorbonne décide de ne pas soutenir sa thèse afin d’embrasser une carrière de « viabilisatrice d’espaces intérieurs ». Sa vocation l’amène ainsi à dépeindre l’arrière-boutique de la vie en société et à révéler des réalités aux contours flous mais néanmoins profondes. On (re)découvre des conditions de travail très particulières, faites de trajets déraisonnablement longs, de prestations dans des quartiers plus ou moins « cosy ». Elle raconte surtout les rapports humains qui se jouent dans l’exercice du propre pour autrui et la manière dont ils peuvent évoluer… quand l’évaluation repose uniquement sur la subjectivité du client, quand la charge mentale s’alourdit, quand un objet disparaît, …

Nous vous souhaitons d’ores et déjà de belles écoutes et découvertes.