Attention

Le Gouvernement fédéral a pris des mesures pour lutter contre le coronavirus en vigueur jusqu'à nouvel ordre. Retrouvez toutes les informations sur www.liege.be/coronavirus

Vous êtes ici : Accueil / Vie Communale / Services communaux / Culture / Actualités / Réouverture du Trinkhall museum (anciennement MADmusée)
Actions sur le document

Réouverture du Trinkhall museum (anciennement MADmusée)

Dès le 18 juin : Entr'ouverture du Trinkhall museum

Au vu des circonstances, le musée prévoit son ouverture en deux temps forts. Le premier consiste en une "Entr'ouverture" au public dès le 18 juin, intimiste et strictement conditionnée par les règles de déconfinement en vigueur. Afin d'offrir des conditions de visite confortables, nous privilégions une perspective volontairement restrictive. Les visites individuelles se dérouleront sur rendez-vous. Trois plages horaires quotidiennes seront programmées, du jeudi au dimanche, avec un maximum de 15 visiteurs par plage horaire. Entre chaque visite, un battement de 30 minutes sera prévu pour la désinfection. Le second temps fort sera marqué par l'ouverture, complète cette fois, le 11 septembre 2020, dans les conditions que rendra possibles l’évolution de la situation sanitaire.

Pour vous inscrire aux visites d’entr’ouverture, voyez l’onglet : « Carnet de rendez-vous ».

 

Le TRINKHALL MUSEUM abrite la collection internationale du Créahm, Région wallonne.

Un ensemble de près de 3000 oeuvres produites par des ateliers qui, partout dans le monde, ont pour objectif de révéler et de déployer des formes d’art produites par des personnes en situation de handicap.

Le TRINKHALL MUSEUM c’est également un riche fonds documentaire sur les expressions artistiques dites hors-normes : art brut, outsider art, art en marge, etc.

Roland Goossens. Atelier : Créahm Bruxelles (BE). © M.Thies/collection Trinkhall museum

Le Trinkhall Café est intimement lié à l’histoire, aux questionnements et aux ambitions du Créahm.

Au début des années 1980, les ateliers du Créahm occupaient le bâtiment situé dans le parc d’Avroy. Des expositions y sont organisées et une cafétéria est mise en place. Conçue comme
un espace convivial de rencontres et d’échanges, cette cafétéria s’est rapidement avérée être un excellent outil de dialogue et de communication.

Le Trinkhall Café by madcafé est une coopérative à finalité sociale intimement liée à l’histoire du musée. Par ses actions, il témoigne qu’une autre forme d’économie, de valeurs, de regards sur la personne et ses capacités, est possible. Il prendra lui aussi possession de son nouvel espace en mars 2020.

Shah Adal, School Bus, 1990.
Atelier : Kingsburry Day Special School, Londres (GB).
© M.Thies/collection Trinkhall museum

Un nouveau bâtiment

Le nouveau musée rencontre toutes les exigences fonctionnelles d’un musée d’aujourd’hui. Avec plus de 600 m2 de surface d’exposition, une espace librairie, un centre de documentation, un espace de rencontre et d’activités pédagogiques et tous les locaux techniques nécessaires à la conservation des oeuvres, le Trinkhall museum s’inscrit dans une nouvelle dynamique.

Un nouveau nom

La collection du Trinkhall museum migre dans son nouveau bâtiment du Parc d’Avroy, à Liège. Elle se trouve un nouvel abri, après longtemps d’exil hors les murs du musée. L’aventure a été longue : plus de dix années d’effort ! Voici, aujourd’hui, le musée tout neuf déposé comme
une lanterne au coeur de la ville. Sous la résille opaline qui le recouvre, il conserve la structure de l’ancien bâtiment des années ’60 et garde, par la grâce de son architecture, la mémoire d’un premier Trink-Hall, construit en 1880. Le musée est en son lieu. Il a trouvé son nom : le Trinkhall museum.

Une nouvelle politique muséale

La notion d’arts situés confère au musée sa nouvelle identité.

Elle manifeste la singularité du Trinkhall museum dans le paysage des arts contemporains et commande la mise en place de son programme d’expositions, de recherche et de médiation.

Elle englobe, sans s’y restreindre, les régimes d’expression liés au handicap mental et les expériences qui leur sont associées, notamment dans le cadre des ateliers de création qui se sont développés à travers le monde depuis une quarantaine d’années.

La notion d’arts situés repose sur un mode de perception et de compréhension des oeuvres qui intègre la dimension fondamentale de leurs environnements.

Toute oeuvre d’art, en ce sens, est située. Mais certaines, plus que d’autres, étant donné leur apparente singularité ou leur relative marginalité, font entendre plus fortement la voix de leur situation.