Attention

Retrouvez les mesures en matière de lutte contre le coronavirus en vigueur jusqu'à nouvel ordre sur www.liege.be/coronavirus

Coche verte
Vous êtes ici : Accueil / Vie Communale / Services communaux / Enseignement / Actualités / Les CPMS de la Ville de Liège intensifient leurs actions dans les écoles communales atteintes par les inondations
Actions sur le document

Les CPMS de la Ville de Liège intensifient leurs actions dans les écoles communales atteintes par les inondations

Les inondations des 14 et 15 juillet derniers ont atteint 9 écoles communales fondamentales, en particulier dans les zones d’Angleur et de Chênée.

D’emblée, le département de l’Instruction publique de la Ville de Liège a demandé aux centres psycho-médico-sociaux (CPMS) dont il a la charge d’assurer une permanence renforcée auprès des familles d’élèves scolarisés au sein des écoles communales. L’objectif était d’être à l’écoute et d’apporter un soutien psychologique, conformément aux missions habituelles des CPMS, mais aussi d’informer sans attendre sur les dispositions relatives à la rentrée du 1er septembre et sur les services d’aide aux sinistrés proposés dans les différents centres d'accueil.

À la veille de la rentrée, une réunion réunissant la direction de l’Enseignement et les CPMS a eu lieu pour définir cette fois-ci une série de mesures proactives visant à permettre aux élèves d’aborder la nouvelle année scolaire le plus sereinement possible.

Ainsi, il a été décidé que les professionnels des CPMS prêteront une attention particulière aux absences des élèves inscrits dans les écoles communales et impactés par les inondations. Ils chercheront à établir un contact avec les familles afin d’identifier leurs besoins et favoriser le retour à l’école des élèves concernés.

Pour ce faire, les CPMS vont intensifier leur présence au sein des écoles communales.

Cette présence renforcée va par ailleurs permettre aux CPMS :

  • d’être actifs au sein des établissements scolaires pour aller à la rencontre des groupes classe, des élèves, des parents et leur proposer des espaces pour analyser leurs besoins et les orienter vers les services adéquats si nécessaire ;
  • de sensibiliser les enseignants aux signes d’alerte qui peuvent indiquer la présence d’une détresse émotionnelle chez leurs élèves (travail de psychoéducation). L’objectif étant, grâce à cette collaboration CPMS-enseignants, de pouvoir identifier les élèves pour lesquels une aide spécifique doit être apportée ;
  • d’accompagner et d’outiller les enseignants, premiers interlocuteurs des élèves, de manière à ce qu’ils puissent identifier les réponses les plus adéquates à apporter aux questionnements engendrés par les inondations.

Plusieurs animations pédagogiques (lecture de contes, pleine conscience…) seront organisées dans les écoles, en ciblant en priorité celles qui ont été les plus touchées.

Ces actions devront permettre d’encourager les élèves à exprimer leur ressenti et de stimuler leur résilience.