Actions sur le document

Labels

Les labels, matérialisés par des signes distinctifs (noms, logos), sont développés dans le but de distinguer des produits respectant certaines normes de production ou possédant des qualités particulières. Dans la catégorie des labels alimentaires, par exemple, on retrouve de nombreux labels bio, commerce équitable,…

Les marques peuvent faire figurer ces labels sur leurs produits à condition que ces derniers remplissent tous les critères figurant sur le cahier des charges du label en question.

Vu l'attention croissante pour l'environnement et la durabilité, un nombre grandissant de produits avec labels écologiques apparaissent sur le marché. Cela concerne non seulement les aliments, mais aussi les cosmétiques, les produits d'entretien, les vêtements, l’électronique …
Les labels ne sont pas tous fiables et sont délivrés sur base de critères différents.

Il existe différents types de labels :

  • Les labels officiels sont gérés par une administration. Les contrôles sont effectués par des organisations externes, indépendantes et le plus souvent accréditées. Cette accréditation garantit la fiabilité et la qualité du contrôle. Il s'agit de systèmes volontaires: seuls les producteurs qui le désirent, apposent ce label sur leurs produits.
  • Les labels privés, collectifs sont gérés par un secteur industriel, une association professionnelle ou une association qui est considérée comme indépendante du fabricant ou du secteur. Il peut également s'agir d'une ONG. Divers acteurs sont impliqués. Les contrôles sont exécutés par des organisations externes, indépendantes et le plus souvent accréditées. Ce sont également des systèmes volontaires.
  • Les labels privés, individuels, contrôlés sont créés par un fabricant ou un distributeur, mais sont contrôlés par une organisation externe et indépendante qui, en général, est accréditée.
  • Les labels privés, individuels, non contrôlés sont créés par un fabricant ou un distributeur et relèvent de sa responsabilité exclusive. Il n'y a pas de contrôle externe et indépendant.
  • L'étiquetage obligatoire peut se présenter tant sous forme graphique que sous forme d'un texte qui est apposé obligatoirement sur l'emballage du produit.

Un label peut être qualifié de fiable si il est contrôlé par un organisme indépendant. Cet organisme évalue alors, à la lumière d'un certain nombre de critères ("cahier des charges"), si un produit cause plus ou moins de dommages ou est meilleur pour l'environnement qu'un autre et mérite donc ou non le label.

L'objectif est d'augmenter le nombre de produits fiables et respectueux de l'environnement sur le marché et de les rendre plus visibles pour le consommateur qui peut ainsi les repérer au premier coup d’œil.

Vous avez vu ou acheté un produit avec un label et ne savez pas s'il s'agit d'un label officiel ou reconnu?

Consultez Infolabel, un guide des labels pour une consommation responsable.

Eco label européen

Ecolabel

L'Ecolabel européen la "Fleur", créé en 1992, est la certification écologique officielle européenne commune aux 27 pays de l'Union européenne ainsi qu’à la Norvège, l’Islande et le Liechtenstein.

Ce label concerne des produits qui ont un moindre impact sur l'environnement sur la base de critères environnementaux et de critères de performance (un produit labellisé doit être au moins aussi efficace qu'un produit classique). Un produit doit impérativement remplir tous les critères pour pouvoir obtenir le label. Ces critères écologiques tiendront compte de tous les aspects de la vie d'un produit, depuis sa production et son utilisation jusqu'à son élimination ultérieure (approche dite du cycle de vie).

Pour se voir accorder ce label, il faut en faire la demande. En Belgique, c'est le SPF Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement qui est compétent pour l'attribution du label.

Pour en savoir plus : ecolabel