Vous êtes ici : Accueil / Vie Communale / Services communaux / Environnement / ABC de l'environnement / Scolytes des épicéas
Actions sur le document

Scolytes des épicéas

Les épicéas wallons subissent actuellement des attaques d’insectes ravageurs, les scolytes (Ips typographes), provoquant la mort de l’arbre à court terme et la dégradation de son bois à moyen terme. L’importance des attaques d’insectes crée une crise sanitaire majeure avec des risques de contamination très élevés aux épicéas voisins.

La chaleur et les périodes de sécheresse répétées ainsi que les hivers particulièrement doux ont entrainé une pullulation de ces petits coléoptères noirs ou bruns qui ont en commun de se nourrir du jeune bois situé sous l'écorce (appelé cambium). Ils participent habituellement, en association avec des champignons microscopiques, à la décomposition des bois morts mais peuvent s'attaquer également, en cas de stress hydriques répétés notamment, à des arbres vivants cultivés ou non. Ils peuvent alors causer des dommages très importants notamment dans des forêts de pins et d'épicéas.

Ils pondent sous l'écorce des arbres et les larves se nourrissent de la sève, ce qui peut mener à la mort de l'arbre.

Pour tenter de juguler cette épidémie et de réduire ses conséquences économiques, il est indispensable d’évacuer les arbres atteints. En effet, chaque épicéa contaminé est susceptible de produire une génération de milliers d’individus qui s’attaqueront à plusieurs arbres voisins ou plus éloignés.

Le problème se passe essentiellement en forêt mais bon nombre de particuliers en subissent aussi les conséquences au jardin.

Obligations légales

Les propriétaires forestiers en zone forestière ou propriétaires de parcs ont l'obligation légale d'évacuer tous les épicéas scolytés avant le 1er mai (Articles  60 à 64 de l’Arrêté Royal du 19 novembre 1987 relatif à la lutte contre les organismes nuisibles aux végétaux et aux produits végétaux). Il est néanmoins fortement conseillé d'évacuer ces bois pour le 31 mars, car l'activité des scolytes reprendra à la faveur des premières belles journées. Il s'agit de la seule manière de combattre ce fléau.

Par contre pour les citoyens qui possèdent un ou plusieurs épicéas dans leur jardin, il n'y a pas d'obligation. Il est cependant indispensable que ces derniers, bien qu’ils ne soient pas ciblés par l’obligation reprise ci-dessus, abattent et évacuent les arbres malades ou déjà morts pour des motifs de sécurité ou de risques de dégâts sur les propriétés voisines.

Comment reconnaître un épicéa scolyté ?

Il est indispensable d’identifier rapidement les épicéas attaqués, à savoir ceux qui présentent un ou plusieurs des symptômes suivants :

  • Trous de perforation sur l’écorce avec expulsion de sciure et éventuellement écoulement de résine ;
  • Jaunissement / roussissement des aiguilles ou perte brutale des aiguilles ;
  • Décollement ou perte de fragments d’écorce ;

 Les arbres présentant au moins un de ces symptômes doivent être évacués idéalement dans les 15 jours qui suivent leur détection. A défaut de trouver une solution pour leur évacuation, il est conseillé de les ébrancher et de les écorcer.

Actions préventives

Seul le maintien en bonne santé des arbres dans un sol correctement entretenu et fertilisé ainsi que l'apport régulier d'eau en cas de sécheresses prolongées ou répétitives pourront avoir un certain effet préventif sur l’infection par des scolytes.
De même l'élimination complète des branches ou des arbres atteints suivie rapidement de leur incinération pourra freiner ou stopper la propagation de ces ravageurs.

Pour plus d’informations