Attention

Retrouvez les mesures en matière de lutte contre le coronavirus en vigueur jusqu'à nouvel ordre sur www.liege.be/coronavirus

Coche verte
Vous êtes ici : Accueil / Vie Communale / Services communaux / Environnement / Actualités / Biomonitoring des usagers du potager « Coin de Terre » à Bressoux
Actions sur le document

Biomonitoring des usagers du potager « Coin de Terre » à Bressoux

WallonieInstitut Scientifique de Service Public

COMMUNIQUE DE PRESSE

Biomonitoring des usagers du potager « Coin de Terre » à Bressoux :
Présentation aux usagers du  jardin communautaire des résultats de étude sur les taux d’imprégnation en métaux

 

Liège / 9 janvier - Dans le cadre du projet Sanisol conduit par le Service Public de Wallonie, l’Institut Scientifique de Service Public (ISSeP) a mené, de juillet à septembre 2018, un biomonitoring auprès de différents usagers du jardin communautaire « Coin de Terre » à Bressoux. Les résultats ont été présentés, ce jour, aux usagers du jardin communautaire lors d’une séance publique d’information. Ces résultats montrent notamment un taux d’imprégnation parfois élevé d’un ou plusieurs métaux chez les volontaires de l’étude.

CONTEXTE

En 2017, suite à la découverte d’une pollution du sol du « Coin de Terre » à Bressoux, une campagne d’échantillonnage approfondie avait été réalisée. Les résultats ne permettant pas d’exclure des risques pour la santé, des recommandations avaient immédiatement été formulées à destination des usagers du site. A la lumière de cette découverte, le Ministre wallon de l’environnement Carlo Di Antonio a décidé de financer le projet Sanisol afin :

  • d’étudier les risques d’une exposition à une pollution de sols de jardins partagés, notamment en lien avec la consommation de légumes ; 
  • de fournir des recommandations précises sur la façon de cultiver des produits végétaux si des polluants sont détectés dans le sol.

Pour le Ministre Di Antonio, il était important d’apporter une réponse aux questionnements grandissant quant aux risques sanitaires éventuels liés à la pollution des sols. Grâce au projet Sanisol mené en collaboration avec de diverses institutions de recherches et universitaires, des conseils pour une production saine de fruits et légumes pourront être donnés même lorsque certains sols contiennent des polluants historiques.

BIOMONITORING

Un des volets du projet Sanisol prévoyait de mener un biomonitoring auprès des usagers du « Coin de Terre » de Bressoux, de début juillet à fin septembre 2018. Les résultats scientifiques de ce volet ont été récemment finalisés et validés. Ces résultats ont permis de déterminer un niveau d’imprégnation élevé à plusieurs métaux, exposition potentiellement préjudiciable pour la santé. L’origine exacte de ces concentrations ne pouvant être établie à ce stade, il est prématuré de tirer quelque conclusion concernant l’implication du « Coin de terre » et de l’impact sur la santé.

Bien que des analyses supplémentaires soient nécessaires afin de déterminer dans quelle mesure les personnes ont pu être exposées aux métaux, les différentes autorités compétentes ont souhaité communiquer immédiatement et en toute transparence ces premiers résultats aux personnes concernées afin de répondre à leurs interrogations et éventuelles inquiétudes. Une rencontre entre toutes les parties concernées a eu lieu ce jour lors d’une séance publique d’information en présence du bourgmestre de la Ville de Liège, des auteurs de l’étude, de représentants du corps médical ainsi que de représentants du Ministre wallon de l’Environnement.

Lors de cette séance publique d’information, les personnes ayant participé au biomonitoring ont reçu la recommandation de consulter leur médecin traitant qui pourra déterminer avec eux le suivi médical qui s’impose. Les médecins locaux ont à cet effet reçu un dossier d’information afin d’accompagner leurs patients de la meilleure façon possible.

Une série de mesures et de recommandations ont par ailleurs été transmises au public présent afin de réduire l’exposition aux métaux, d’identifier les sources de contamination et d’investiguer plus en détail la situation du « Coin de Terre » de Bressoux et les alentours.

  • Ainsi, les autorités communales de Liège ont annoncé que les recommandations qui étaient déjà en vigueur seraient maintenues et que l’information aux usagers serait renforcée, en étroite collaboration avec l’asbl Ligue du Coin de Terre qui gère le jardin communautaire. Par principe de précaution et à la demande du Bourgmestre de la Ville de Liège, le site est clôturé par le Logis Social. Des affiches décrivant les différentes recommandations seront apposées à chacun des accès du site.  
  • En collaboration avec l’asbl Ligue du Coin de Terre et pour les usagers qui le souhaitent, les autorités régionales prendront en charge un échange des tous les légumes qui auraient été conservés pour une consommation future par les usagers des jardins partagés. 
  • L’exécution du projet Sanisol sera poursuivie de manière prioritaire par l’ensemble des acteurs.
  • Le biomonitoring sera renouvelé auprès des participants volontaires, de manière à confirmer les résultats et à évaluer l’impact des conditions météorologiques particulières de l’été 2018 sur la contamination des usagers ; en effet, la période de prélèvement coïncide avec un période de sécheresse exceptionnelle, ce qui pourrait avoir eu un impact sur les résultats.
  • Les éventuelles sources de contamination liées aux domiciles des usagers du « Coin de terre » (dont les conduites d’eau en plomb, anciennes peintures…) seront investiguées.
  • La source du remblai où se situe le « Coin de Terre » est antérieure à 1930. Une recherche historique et de l’étendue du remblai sera menée, en collaboration avec la SPAQuE.
  • Une campagne de prélèvement et de mesures de la qualité des sols sera menée dans le quartier de Bressoux, afin de déterminer la présence de pollution autour du « Coin de Terre ».

Si l’annonce de résultat du biomonitoring est de nature à susciter des questionnements voire des inquiétudes, il était du devoir des autorités compétentes de prendre toutes les mesures de précaution qui s’imposent. La priorité est a présent de poursuivre les recherches, tout en accompagnant au mieux les usagers du jardin communautaire.

Des informations supplémentaires seront disponibles une fois les conclusions finales du projet Sanisol connues.

INFORMATIONS UTILES :

Recommandations détaillées concernant Bressoux : http://environnement.sante.wallonie.be/files/document%20pdf/Recommandations_Bressoux.pdf

Recommandations générales concernant les potagers : http://environnement.sante.wallonie.be/home/expert/projets/sanisol.html

Le numéro vert 1718 est à disposition des citoyens pour toutes éventuelles questions.



Contact presse

Nicolas Yernaux
+32 486 95 99 40

Porte-parole du Service Public de Wallonie (SPW)