Attention

Retrouvez les mesures en matière de lutte contre le coronavirus en vigueur jusqu'à nouvel ordre sur www.liege.be/coronavirus

Coche verte
Vous êtes ici : Accueil / Vie Communale / Services communaux / Etat Civil et Population / Décès et sépultures / Démarches / Don de matériel corporel humain
Actions sur le document

Don de matériel corporel humain

Suivant la loi du 13 juin 1986 relative au prélèvement et à la transplantation d’organes, modifiée par la loi du 22 mai 2019 , chaque citoyen belge ou inscrit au registre des étrangers depuis au moins 6 mois est un donneur présumé, sauf s'il l'a refusé officiellement.

Vous pouvez exprimer officiellement votre volonté en matière de don ou de refus de don de matériel corporel humain, notamment afin d’éviter un choix pénible à vos proches.

Depuis le 1 er juillet 2020, il est possible d’exprimer 4 décisions relatives au don de matériel corporel humain, après le décès.  Ces décisions sont modifiables à tout moment : 

  • Don d’organes pour la transplantation : prélever des organes chez un donneur après son décès. Les organes prélevés servent uniquement pour la transplantation chez les personnes qui les attendent.
  • Don de matériel corporel humain pour la transplantation : prélever des tissus et cellules chez un donneur après décès. Les tissus prélevés servent uniquement pour la transplantation chez les personnes qui les attendent.
  • Don de matériel corporel humain pour la fabrication de médicaments : prélever du matériel corporel chez un donneur après décès pour fabriquer des médicaments, par exemple pour des thérapies innovantes. Le matériel donné (organes, tissus et cellules et tout ce qui en est extrait) peut donc servir à fabriquer des médicaments.
  • Don de matériel corporel humain pour la recherche : matériel corporel prélevé chez un donneur pour la recherche scientifique. Ce type de don est différent du don du corps à la science qui est géré par les facultés de médecine.
     

Demande

Si vous êtes âgé de plus de 18 ans et que vous êtes capable de donner votre consentement, vous pouvez enregistrer votre volonté :

  • soit en vous enregistrant vous-même en ligne après vous être connecté à l’aide de votre carte d’identité et d’un lecteur de carte via le site : www.masanté.be;
  • soit auprès de votre médecin généraliste ;
  • Soit en vous rendant en Mairie de quartier muni(e) de votre carte d’identité et du formulaire.

 

Si vous êtes mineur et doué de discernement vous pouvez enregistrer votre volonté en vous rendant en Mairie de quartier muni de votre carte d’identité.  Le délégué de l’Officier de l’état civil vérifiera votre capacité à manifester votre volonté.

Si vous représentez une personne mineure ou incapable, vous pouvez exprimer l’opposition au prélèvement pour cette personne, en vous rendant en Mairie de quartier, muni de votre carte d’identité.  La représentation n’est possible que dans certains cas : 

  • Un parent (ou tuteur) peut s’opposer au prélèvement pour son enfant mineur ;
  • Un administrateur, un représentant légal ou à défaut un proche parent peut s’opposer au prélèvement au nom d’une personne incapable de manifester sa volonté.  L’ordonnance du juge de paix portant sur la mesure de protection judiciaire doit être produite.

 

Le formulaire de volonté en matière de don de matériel corporel humain peut être téléchargé en ligne via E-guichet

Coût

La démarche est entièrement gratuite.

Autant le savoir
  • Les volontés exprimées avant l’entrée en vigueur de la réglementation subsistent et peuvent être modifiées et/ou complétées
  • Il n'est pas possible de spécifier les organes que l'on accepte de donner ou pas.

Plus d'infos ?

Beldonor

Don du corps à la science et don d'organes

Anatomie Humaine – Don de corps - CHU de Liège