Vous êtes ici : Accueil / Vie Communale / Services communaux / Logement / Actualités / Faut-il des grilles de ventilation dans mes nouveaux châssis ?
Actions sur le document

Faut-il des grilles de ventilation dans mes nouveaux châssis ?

Le remplacement de vos anciens châssis va considérablement améliorer l’étanchéité à l’air de votre logement. Adieu les fuites d’air incontrôlées ! Oui… mais l’aération des pièces de vie reste essentiel pour assurer un air sain et au confort des occupants, au bon fonctionnement de certains appareils de chauffage et à la salubrité des logements. Que faut-il faire alors ?

Contrairement aux fuites d’air qui occasionnent de l’inconfort et une dépense d’énergie plus importante, l’alimentation en air neuf par un système de ventilation est calculée pour délivrer la quantité d’air nécessaire à l’endroit souhaité. Ces amenées d’air peuvent être mécaniques (avec ventilateur) ou naturelles (sans ventilateur), mais doivent être envisagées à temps pour permettre d’intégrer les éléments indispensables à leur fonctionnement.

De manière plus précise, si vous optez pour une alimentation naturelle, il vous faudra prévoir des grilles d’amenées d’air dans les pièces « sèches » (définition ci-dessous). Elles peuvent être placées dans les châssis ou les murs extérieurs. Réfléchissez donc au système de ventilation que vous désirez mettre en place au moment de commander vos châssis.

Enfin, du point de vue de la législation, sachez que la ventilation fait partie des exigences à respecter lors du (rem)placement de nouveaux châssis et ce, même sans avoir besoin d’un permis. Pour vous aider à mettre en place une ventilation adéquate, les Guichets Energie Wallonie vous aideront à faire les bons choix !

Dans quelles pièces faut-il amener de l’air neuf ?

  • Les amenées d’air neuf sont à prévoir uniquement dans les espaces « secs » (séjour, chambres à coucher, bureau, etc.),
  • L’extraction de l’air vicié se fait à partir des pièces dites « humides » (cuisine, buanderie, salle de bain, WC, etc.) via un conduit d’évacuation (= évacuation naturelle) ou un extracteur mécanique.

A côté de cela, l’air doit pouvoir voyager librement entre les espaces « secs » et « humides » via, notamment, les espaces de circulation de l’habitation (hall d’entrée, couloir, cage d’escaliers, etc.).

Pourquoi ventiler ?

Vidéo G1plan - Energie Wallonie

Pour des raisons d´hygiène

  • évacuer la vapeur d'eau ;
  • évacuer le CO2 les odeurs et certaines substances venant des peintures et du mobilier (les composés organiques volatils) ;
  • apporter de l'oxygène.

Pour des raisons de salubrité

Un local mal ventilé peut générer des problèmes de condensation et de moisissures.