Avertissement

Une intervention sur la fibre optique impactera ce samedi les numéros de téléphone de 04/238 3000 à 3999 et de 04/238 5000 à 5999. Veuillez nous excuser pour ce désagrément indépendant de notre volonté.

Coche verte
Vous êtes ici : Accueil / Vie Communale / Services communaux / Logement / Logement / Réalisations logements / Projet "République française"
Table des matières
Actions sur le document
Projet "République française"

Projet "République française"

Inauguration des logements place de la République française

La rénovation porte sur les étages situés au-dessus de deux commerces, place de la République française et transformés en 5 appartements de 57 à 91 m².

Ce projet s'inscrit dans la réalisation d'un des objectifs du Projet de Ville.

Projet République française - 1
© Ville de Liège

Contexte : Le projet "Vivre au centre"

Les principaux objectifs de l’opération "Vivre au centre"

  • Proposer des logements de qualité pour des familles à revenu moyen dans le centre-ville (périmètre couvrant l’espace compris entre l’esplanade Saint-Léonard, la rue de l’Université et le centre d’Outremeuse). Ce périmètre reprend le quartier très fortement précarisé du centre-ville (Quartier Grand Léopold).
  • Réoccuper les étages vides au-dessus des commerces (priorité du Projet de Ville).
  • Réhabiliter des parties du territoire particulièrement dégradées.
  • Rénover des immeubles de grande valeur patrimoniale (classés ou repris à l’inventaire du patrimoine).
  • Redynamiser la structure commerciale de l’îlot investi en maîtrisant la programmation des fonctions économiques à inscrire dans les immeubles acquis par la ville.

Projets en cours

  • Rénovation de  23 logements dans 4 immeubles de la rue Souverain Pont. Trois de ces immeubles sont classés. Trois surfaces commerciales et un bureau seront également réaménagés.
  • Maison de l’Habitat : tous les services liés à la thématique du logement dans la commune (obtention de primes, gestion de l’énergie, AIS, etc.) seront rassemblés rue Léopold 37.
    Cinq logements de qualité ont également été aménagés dans ce bâtiment et sont actuellement loués (logement moyen).
  • Un projet est à l’étude pour la création de 9 logements à l’angle des rues de la Madeleine et Cathédrale. Dans ce cas également, seuls les étages ont été acquis par la Ville.
  • Deux projets sont en cours d’élaboration actuellement. Il s’agit du réaménagement de logements et d’une surface commerciale de qualité rue Léopold 10 ainsi qu'un projet similaire, dans un bâtiment classé, rue Souverain Pont 24.

Problématique : les étages inoccupés au-dessus des commerces

Les étages inoccupés représentent un potentiel très important pour la création de logements en centre urbain.

La réaffectation de ces étages constitue une réelle opportunité de rénovation et de revitalisation pour le quartier, permettant l’accueil de nouveaux habitants, le relogement d’habitants actuels du quartier, le contrôle social, l’entretien des bâtiments, la diversité fonctionnelle dans le centre commerçant ainsi qu’un sentiment de sécurité via une présence permanente dans les quartiers.

Une étude dernièrement menée pour le compte de la Ville de Liège fait état d’un potentiel de réaffectation de ces étages inoccupés à concurrence de mille logements au minimum, et ce uniquement pour une zone comprenant les quartiers Hors-Château, Féronstrée, Léopold, Saint-Denis et Cathédrale jusqu’au Vinâve d’Ile.

L’enjeu de la mise sur le marché de ces logements est donc important face à un manque d’habitat de qualité dans le Centre-Ville.
Nombre d’immeubles de commerce ne sont malheureusement plus équipés d’un accès indépendant aux étages et demande donc une attention particulière pour permettre leur "désenclavement".

Le projet "République française"

 repfr2011-03mars-facade02w
© Ville de Liège

Au cœur du centre-ville, les deux immeubles choisis pour mener un projet pilote étaient et sont toujours occupés par deux commerces aux rez-de-chaussée.

Un logement existait d’ores et déjà dans un des deux bâtiments mais la requalification de l’ensemble impliquait son remaniement.

Les immeubles étaient globalement en mauvais état et n’étaient que très partiellement rentabilisés.

Un des immeubles disposait d’un accès indépendant aux étages, mais le deuxième immeuble n’était accessible que via le commerce du n° 27. Les espaces disponibles aux étages de ce bâtiment n’étaient donc pas directement viabilisables. Le remembrement des deux entités a permis une utilisation optimale des espaces via un accès unique situé au rez-de-chaussée du n°29.Ce type de projet innovant n’aurait pu se réaliser sans une implication des propriétaires et une compréhension des commerçants établis aux rez-de-chaussée.
Les travaux, débutés en septembre 2009 et achevés en mars 2011, ont permis l'aménagement de cinq logements situés sur les quatre étages des deux immeubles et établis comme suit :

  • 4 appartements 2 chambres (77 à 91 m²)
  • 1 appartement 1 chambre (57 m²).

Il s’agit de logements moyens aménagés de façon à permettre l’installation de noyaux familiaux en Centre Ville. Ils offrent des espaces de rangement adéquats et un espace de vie de qualité.

Les logements en façade ont un aménagement similaire.

 

Au 1er étage, un espace de rangement a été mis à disposition pour les locataires des étages 1, 2 et 3 (photo ci-contre).

repfr2011-03mars08w
Au 1er étage, un espace de rangement a été mis à disposition pour les locataires des étages 1, 2 et 3.

 

repfr2011-03mars09&10w
Au 2ème étage, côté arrière, on trouve également un triplex.

Le dernier étage, dont les travaux restent les plus impressionnants vu la démolition de la toiture, fait place à un logement unique disposant désormais d'une terrasse donnant sur la place de la République française et bénéficiant d'une vue imprenable sur la ville.

Le dernier étage, comme on peut le voir sur ces photos, bénéficie d'une luminosité accrue.

Intervenants

La Ville de Liège entreprend la réaffectation des étages en logements avec l’aide du PFGV (Plan Fédéral des Grandes Ville) et de la Région wallonne à travers l’Ancrage communal du Logement. 
Une partie importante du coût des travaux est donc subsidiée.

Suite à une procédure négociée, le bureau d’architecture Luc Nelles a été désigné pour l’étude architecturale et le suivi des travaux.

Les travaux sont réalisés par 4 entreprises et répartis comme suit :

  • Gros-œuvre : Ets STOFFELS
  • Menuiserie / charpente / toiture : Ets WANSART
  • Electricité : Ets PHILLIPART
  • Sanitaires : Ets DRIESSENS-LAMBERT

Aspects techniques

La principale difficulté de ce chantier résultait de plusieurs facteurs, dont le premier est sans conteste "l'accessibilité" dans le sens général du terme :

  • zone de stockage extérieure réduite au minimum pour les matériaux/marchandises;
  • manutentions "mécaniques" très limitées;
  • exiguïté du couloir d'accès aux étages rendant les manutentions "manuelles" difficiles et répétées via un unique escalier d'accès intérieur sur 5 niveaux;
  • stationnement des véhicules de chantier à proximité directe très limité voire inexistant à certaines heures de la journée.

La "cohabitation" entre un chantier situé aux étages d'immeubles occupés au rez-de-chaussée par des commerces en activité constituait également une contrainte.

Le chantier consistait, au début, en un assainissement et des démolitions tant intérieures, engendrant beaucoup de poussières (cloisons, planchers, etc.), qu’extérieures, encombrantes et pouvant avoir un impact négatif sur l'activité commerciale (pose d'un échafaudage sur toute la façade destiné à sécuriser les travaux de démolition complète de l'ancienne toiture, mais garantissant une lisibilité et un accès aux commerces tout au long des travaux).

Les phases de travail ont dû être adaptées aux heures d'ouverture des commerces (ex. : la démolition complète de l'ancienne toiture s'est effectuée un dimanche avec l'installation d'une grue sur la route et une zone de sécurité autour de celle-ci pour les passants).

Financement

Le coût total des travaux s’élève à 520.000€. Soit un coût de 1350€/m².

Les honoraires de l’architecte s'élèvent à 48.818€.

La répartition des subsides se fait comme suit :

  • PFGV - acquisition des étages des immeubles : 185.000€
  • PFGV - rénovation : 260.000€
  • Région wallonne (Ancrage communal du Logement) : 177.232€
Projet "République française"
La rénovation porte sur les étages situés au-dessus de deux commerces, place de la République française et transformés en 5 appartements de 57 à 91 m². Ce projet s'inscrit dans la réalisation d'un des objectifs du Projet de Ville.