Avertissement

L'entrée en vigueur de la BAEC (Banque de données des actes de l'Etat civil) pose quelques problèmes. Les autorités fédérales mettent tout en oeuvre pour les résoudre. Les commandes d'actes d'état civil peuvent être introduites mais le délai de délivrance ne peut pour l'instant être assuré. Veuillez nous excuser pour ce contretemps.

Coche verte
Vous êtes ici : Accueil / Vie Communale / Services communaux / Mobilité / Actualités / Le tram à Liège, c'est parti !
Liens utiles
Actions sur le document

Le tram à Liège, c'est parti !

La Ville de Liège se réjouit de la signature du contrat du tram de Liège entre l'Opérateur de Transport de Wallonie et le consortium Tram'Ardent qui s'est déroulé le 31 janvier 2019 à Namur.

Cette signature représente un moment historique pour la mobilité dans la Métropole liégeoise.

Le tram, la solution de mobilité à Liège

Tout comme les autres grandes villes européennes, Liège doit faire face aux défis liés à la mobilité, avec une croissance constante des voyageurs et un besoin crucial d’alternatives vertes et fiables à la voiture.

Bien que les bus font partie de la solution, certains tronçons du réseau liégeois sont aujourd’hui à saturation complète. En 10 ans, le nombre de déplacements en bus a ainsi doublé et atteint plus de 57 millions de déplacements.

Avec pas moins de 2.000 bus par jour entre la Gare des Guillemins et la Place Saint-Lambert, 4.000 bus en partance et provenance des gares de bus du centre-ville et 40.000 voyageurs par jour rien que sur l’axe Blonden-Leman, le tram représente la solution de mobilité la plus efficace et la plus durable qui a été retenue par le Gouvernement wallon afin de répondre à ce nécessaire besoin de la Ville de Liège.

Tram avenue Blonden
Avenue Blonden © letram.be

 

À quoi ressemblera le tram de Liège ?

Composé d’une vingtaine de rames capables de transporter 310 passagers chacune toutes les 4'30, le tram de Liège desservira, sur un tracé de 11.7 km, pas moins de 21 stations.

Chaque rame sera, quant à elle, composée de : 2 cabines de conduite, 8 doubles portes par côté, 1 climatisation, 8 écrans simple face, 26 haut-parleurs, 1 port USB pour deux sièges, 1 plancher plat, 58 places assises, 3 emplacements dédiés aux PMR et aux poussettes ainsi que 2 emplacements dédiés aux malvoyants, avec un espace sous le siège pour un chien guide.

Conçu comme une véritable colonne vertébrale de transport, le tram liégeois sera ainsi connecté à deux parkings relais (en ouvrage et gardiennés), au centre historique liégeois et à des pôles importants de développement tels que : le stade du Standard, le Val Benoît, le parc de la Boverie, le quartier des Guillemins... En effet, un triangle multimodal sera formé par la Gare des Guillemins, la station de tram ainsi que celle des bus TEC.

Avroy - Rogier
Avroy Rogier © letram.be

 

Le chantier : planning et accompagnement

Les grandes étapes du chantier sont divisées en trois phases : une première phase d’études (à partir de février 2019), une deuxième phase de travaux et une troisième phase d’essais.

La deuxième phase de travaux est planifiée à titre indicatif comme suit :

  • En mai 2019 : le début des travaux ;
  • En avril 2020 : la 1ère pose de voies (Léopold) ;
  • En mai 2021 : la réception de la 1ère motrice ;
  • En juin 2021 : la fin des travaux d’infrastructure ;
  • En avril 2022 : la livraison du dernier tram.

La troisième phase d’essais débouchera, quant à elle, sur une mise en service commerciale du tram en octobre 2022.

Pour accompagner au mieux ce chantier, un vaste plan de communication sera déployé. Parmi les actions prévues, citons notamment :

  • Une grande séance d’information à l’attention de tous les Liégeois ;
  • Des réunions publiques d’information par zone de chantier ;
  • Des permanences hebdomadaires locales de chantier ;
  • Des visites guidées du chantier ;
  • Un Espace Tram dédié ;
  • Des dépliants, des toutes-boîtes et des campagnes d’information ciblés pour les publics concernés ;
  • Une ligne de téléphone 0800 ;
  • Une présence sur les réseaux sociaux ;
  • Un nouveau site web letram.be ;

Rencontrer la population, l’informer et être à l’écoute, telles sont les ambitions poursuivies en matière de communication.

Le Tram - Place Général Leman
Place Général Leman © letram.be

 

Liège, après 2022

Le visage de Liège en 2022 sera, sur près de 50 hectares, entièrement réaménagé autour du tram. Les objectifs du tram à Liège sont multiples : répondre aux problèmes de mobilité, transporter deux fois plus de citoyens, mettre en place un réseau structurant et une offre de service adaptée.

Mais il s’agit surtout d’un signal fort quant à l’intérêt de la Ville de Liège, avec l’implication des acteurs concernés (commerçants, riverains, associations), à relever des défis environnementaux en mettant en place une politique plus verte et respectueuse de la planète.

En effet, outre l’arrivée tant attendue du tram ainsi que la mise en exergue des différents moyens de mobilité douce, Liège accueillera, entre autres, le futur écoquartier de Coronmeuse ainsi que la Cité administrative zéro carbone.

La Métropole Liégeoise étant également un pôle économique et culturel, le tram lui permettra de relier les différents pôles importants tels que le Val Benoît, le quartier des Guillemins, le parc de la Boverie via la nouvelle passerelle, le centre-ville, le cœur historique, le futur écoquartier de Coronmeuse, la zone économique et multimodale de Bressoux.

© letram.be

 

Plus d'informations 

letram.be