Vous êtes ici : Accueil / Vie Communale / Services communaux / Mobilité / Plan communal de mobilité / 12 fiches prioritaires
Table des matières
Actions sur le document
12 fiches prioritaires

12 fiches prioritaires

Organisation de la circulation

Organiser la circulation, c’est l’orienter là où elle est la moins nuisible pour son environnement proche. A l’échelle des quartiers, cela nécessite une réorganisation du trafic, voire des aménagements spécifiques. Pour arriver à cet objectif, les actions à mener concernent essentiellement :

  • La réduction du trafic du transit dans le centre ville ;
  • La réalisation de plans de mobilité de quartiers pour calmer et sécuriser le trafic à travers ceux-ci ;
  • Le marquage visuel d’entrées de ville pour symboliser le passage dans un milieu très urbanisé.

Fiche détaillée

Exploitation des carrefours

A l’image d’un réseau de canalisation, les goulots et la distribution des flux du trafic se développent au niveau des carrefours.

Cette métaphore permet de comprendre que les enjeux au niveau de la circulation se gèrent principalement aux embranchements routiers (carrefours simples ou à feux, giratoires).

C’est pour cette raison qu’une série d’enjeux doivent être résolus au niveau de ces nœuds de communication comme donner la priorité aux transports en commun ou encore améliorer l’accès aux quais et aux ponts en venant des quartiers limitrophes.

Fiche détaillée

Aménagement des quais

Déjà entamée dans le cadre de l’Opération "Liège retrouve son fleuve", l’opération de réappropriation des quais au profit des habitants et visiteurs doit être poursuivie.

Une convivialité doit être retrouvée progressivement le long de ces quais où séjourne une part importante des habitants de la ville.

Pour atteindre cet objectif, la Région wallonne propriétaire de ces artères doit engager des moyens pour les aménager en espaces plus conviviaux.

La Ville doit pour sa part prendre des mesures pour veiller au respect des règles de circulation (excès de vitesse, conduite dangereuse, franchissement de lignes blanches…).

Fiche détaillée

Aménagement des grands axes d’accès

A l’image des quais, les grandes artères qui pénètrent dans le centre ville jouissent d’une physionomie qui s’approche parfois plus d’autoroutes que de boulevards urbains.

Ce passif issu de la politique des années soixante et septante du dit "tout à la voiture" doit être fondamentalement revu. Il n’est plus tenable d’assurer l’augmentation croissante de la circulation et de subir les désagréments qu’elle occasionne.

Des efforts sont entrepris ces dernières années par la Région wallonne et la Ville pour donner un caractère plus urbain à ces axes qui forment l’ossature de la ville (boulevard de la Sauvenière, Cadran…).

Ces travaux devront se poursuivre pour retrouver un meilleur partage de l’espace public entre les différents usagers et assurer la régularité des transports en commun.

Fiche détaillée

Stationnement

La gestion du stationnement est une politique complexe qui doit être adaptée à chaque usager.

Les projets à mettre en œuvre pour satisfaire chaque utilisateur des emplacements de stationnement sont d’offrir :

  • des possibilités de stationnement en proche périphérie pour les travailleurs et visiteurs de longue durée (> 3h) reliées à des lignes de transport en commun performante et fréquente ;
  • des solutions pour le stationnement des habitants souffrant de manque d’emplacement à proximité de chez eux (stationnement riverain, desserte locale, deuxième carte riverains…) ;
  • des opportunités de stationnement attractives sur voiries à proximité de sa destination pour tout visiteur de la ville qui stationne peu de temps ;
  • de proposer une offre attractive dans les parkings en ouvrage principalement pour les clients et certains publics cibles (femmes, habitants en soirée…)

Fiche détaillée

Grands projets urbanistiques

Certains abords de quartiers vont subir dans les prochaines années de profondes mutations.

Ainsi, la construction de la nouvelle gare des Guillemins, les Zones d’Aménagements Différées ou encore les projets sur l’espace Bavière et de la Médiacité au Longdoz sont autant de chance de pouvoir profiter de ces chantiers pour requalifier l’espace environnant.

Ces aménagements vont également concerner les routes, les carrefours et les espaces publics qui amènent à ces nouveaux générateurs de trafic.

L’intégration des grands projets urbanistiques dans le bâti environnant doit être pensée afin d’en réduire au maximum les nuisances.

Fiche détaillée

Transport en commun

Une ville sans transport en commun performant est une ville vouée à l’asphyxie progressive.

Désireuse de redonner un souffle nouveau au transport public sur son territoire, voire pour son agglomération, la Ville avec l’aide de ces partenaires actifs dans le domaine veut :

  • créer les conditions nécessaires à la bonne exploitation du réseau : aménagements de sites propres, priorisation aux carrefours, équipement des arrêts et abribus… ;
  • construire une nouvelle offre de transports collectifs : renforcement de lignes existantes à certaines heures, City-bus, navettes en direction des parkings-relais, développement du service à la demande pour des personnes éprouvant des difficultés à se déplacer, exploitation de bus électriques…
  • proposer et soutenir de nouveaux services commerciaux et informatifs à l’attention de la clientèle usuelle et potentielle : nouvelles formes d’informations, extension des bons de réductions, formules tarifaires…

Fiche détaillée

Plan Communal d’Itinéraires Cyclables

Oublié ces dernières années, le cycliste doit pouvoir réintégrer notre ville. Comme tous les autres modes de déplacements, il doit trouver sa place en ville.

Dans le cadre de la réalisation de son Plan Communal d’Itinéraires Cyclables, la Ville et ses partenaires réaliseront ces prochaines années :

  • 6 itinéraires reliant le centre ville aux autres quartiers (Botanique-Guillemins-Fragnée-Sclessin, Longdoz-Grivegnée-Chênée, Amercoeur-Bressoux-Jupille bas, Angleur, Saint-Laurent, Saint-Léonard-Coronmeuse) ;
  • la généralisation des Sens Uniques Limités qui permet aux cyclistes de remonter un sens unique ;
  • la finalisation du RAVeL au bord de Meuse et la réalisation des autres itinéraires régionaux sur les anciennes lignes de chemins de fer (L38, L31, L210).

Fiche détaillée

Cheminements piétons

La réalisation d’itinéraires piétons accessibles pour tout le monde s’appuie sur le Plan piéton, qui fixe les itinéraires et les interventions jugées prioritaires.

Ce plan piéton prend en considération la restauration et la création de nouvelles liaisons piétonnes ainsi que la suppression des obstacles dans les déplacements réguliers.

Avec la collaboration du TEC Liège-Verviers, la Ville poursuivra les aménagements consentis pour rendre les arrêts et les lignes de transport en commun accessibles aux personnes éprouvant des difficultés à se déplacer.

La Ville doit également communiquer sur les bienfaits de la marche dans un milieu urbain où la proximité des sites est un atout pour sa pratique.

Fiche détaillée

Changement de comportement

Si les principales missions d’une ville sont d’offrir les conditions nécessaires à la bonne circulation des biens et des personnes, il est indéniable que les aménagements doivent aussi s’accompagner d’actions pour motiver et accompagner les changements de comportement en faveur d’un développement durable de notre ville.

Cette gestion dynamique des comportements de mobilité doit s’accompagner d’actions axées par exemple autour :

  • d’une politique d’aménagement du territoire en adéquation avec la rationalisation des déplacements motorisés ;
  • de la réalisation de plans de transport d’entreprises (Ville, ALE, ALG, ETHIAS, MET, CPAS, ULG, Hôpitaux, Campus du Sart Tilman…) et de plans de déplacements scolaires ;
  • de l’accueil et le développement de nouveaux concepts de déplacements : voitures partagées (carsharing), stations de location de vélos, développement de l’usage des taxis… ;

Fiche détaillée

Impact de la mobilité sur l’environnement

Pour diminuer les impacts négatifs des déplacements motorisés sur son environnement et envers les usagers de la route, il faut :

  • réduire les accidents de la route occasionnant des dégâts corporels ;
  • améliorer la sécurité aux abords des écoles (aménagements, présence humaine à la sortie des établissements scolaires,…) ;
  • diminuer les nuisances sonores liées à la circulation (contrôle des cyclomoteurs, maîtrise des vitesses,…) ;
  • réduire la pollution atmosphérique et la dégradation des bâtiments liées à la circulation motorisée.

Fiche détaillée

Service communal de mobilité

Cette gestion complexe de la thématique nécessite la création d’un organe spécifique au sein de la Ville qui pourrait remplir trois grandes missions :

  • l’aide à la décision et au développement de projets via :
    • l’expertise pour le compte des services de la ville ;
    • l’accueil de nouveaux projets hors aménagements lourds ;
    • l’aide à l’organisation d’activités et de manifestations autour de la mobilité ;
    • l’enrichissement des connaissances (études, enquêtes, sondages) ;
  • le développement de campagnes d’information, de sensibilisation et de formation autour des différentes facettes de réalisation des projets et de leur usage ;
  • la mise en oeuvre d’une politique de suivi et d’évaluation des projets et des objectifs fixés dans le Plan Communal de Mobilité.

Fiche détaillée