Attention

Retrouvez les mesures en matière de lutte contre le coronavirus en vigueur jusqu'à nouvel ordre sur www.liege.be/coronavirus

Coche verte
Attention

Certains services et programmes de la Ville de Liège sont actuellement inaccessibles suite à une attaque informatique. Veuillez nous en excuser. Plus d'informations.

Actions sur le document

S'entourer pour réussir

Face au défi du SDC, la Ville a décidé de s’entourer des meilleures expertises en la matière. Consultation et experts internationaux, collaboration avec l’Université de Liège, mobilisation de ses services... la Ville a décidé de se donner les moyens de ses ambitions pour l’avenir de son territoire et la qualité du cadre de vie de ses habitants.
 

Oriol Clos et Partie Prenante, deux expertises singulières

Depuis le lancement de la phase préparatoire du SDC, la Ville peut compter sur l’apport de deux experts conseils : Oriol Clos et Partie Prenante.

Oriol Clos est un architecte-urbaniste, ancien architecte en chef de la ville de Barcelone et ancien Directeur de Lille Métropole. Son expérience et son expertise accompagneront la Ville de Liège tout au long du processus SDC. En tant que grand “témoin”, sa mission consiste à conseiller les services de la Ville mais également à animer le dialogue collaboratif entre les 3 équipes de concepteurs afin de les faire cheminer en parallèle.

“Partie Prenante” est le nom d’une petite équipe de trois personnes, spécialisées dans la participation appliquée aux questions territoriales. Cette équipe a collaboré à la définition d’un scénario participatif et anime aujourd’hui les différents moments clé comme les marches exploratoires.

Oriol CLOS
Oriol CLOS
Partie Prenante
Partie Prenante (Manon Loisel, Mathias Rouet, Mathilde François)

 

Un appel d’offres européen avec 19 candidats !

En mars 2020, la Ville de Liège a lancé un appel d’offres européen vers des bureaux qui possèdent une expertise urbaine et territoriale spécifique, et qui sont aussi capables d’apporter des réponses ciblées aux grands enjeux du territoire.

Ainsi, lors de la phase préparatoire au SDC, trois grands enjeux ont été identifiés :

  • Développer la nature en ville ;
  • renforcer la qualité de l’habitat et accueillir de nouveaux logements ;
  • renforcer l’attractivité de Liège.

Au final, 19 équipes de grande qualité et rassemblant de solides références ont posé leur candidature dans le cadre de cette consultation internationale. Cet engouement, probablement inédit pour un tel marché, prouve que Liège est un fabuleux territoire avec beaucoup de potentialités encore à développer !

À l’issue du processus de sélection, la Ville a donc retenu 3 équipes afin de créer un dialogue et une émulation autour de ce projet important pour l’avenir de la Cité ardente.
 

La consultation internationale = un dialogue entre trois équipes

En choisissant de mobiliser trois équipes spécialisées (cfr. cet autre article sur notre blog : liege reflechit à son avenir) en planification urbaine plutôt qu’une seule, Liège fait une nouvelle fois figure de précurseur en Wallonie. En effet, cette consultation urbaine et territoriale internationale se veut résolument innovante par rapport à ce que propose comme procédure le Code wallon du développement territorial (CoDT).

Ainsi, la Ville de Liège a décidé de laisser plus de place à la créativité en suscitant un “débat d’idées”. Les équipes travailleront leur angle d’approche de manière indépendante mais avec des moments de partage et de mise en commun en étroite collaboration avec les services de la Ville.
 

Trois équipes, trois grands "sujets”

Dans le cadre de la consultation internationale, l’agence Michel Desvigne va travailler la question du paysage et notamment à travers la définition d’une charpente paysagère, la valorisation paysagère des sites industriels, l’articulation des lisières agricoles, les liens de mobilité douce... Leur approche s’inscrit dans une démarche positive : valoriser ce qui est là en changeant le regard et en organisant le tout de manière cohérente.

L’équipe Baumans-Deffet, elle, s’intéresse à la question des 15 000 logements à placer sur le territoire à l’horizon 2050. “Mieux habiter en 2050” est ainsi au cœur de leur réflexion de cette équipe liégeoise.

Enfin, l’équipe l’AUC-Bas Smets propose d’aborder la question de la mixité et de la diversité des activités qui anime une grande ville comme Liège. Quelles sont aujourd’hui les nouvelles complémentarités possibles entre économie et habitat, entre éducation et territoire... ? Autant d’enjeux importants pour renforcer l’attractivité de la Cité ardente.
 

Nature en ville - Mathieu Litt
Nature en ville - Mathieu Litt