Vous êtes ici : Accueil / Vie Communale / Services communaux / Sécurité / Plan de prévention / Alcool et drogues
Actions sur le document
Alcool et Drogues

Alcool et Drogues

Coordination des actions en toxicomanies

Historique

Le volet toxicomanie du Contrat de sécurité, l'un des axes prioritaires de la politique locale, s'est développé en étroite collaboration avec les acteurs de terrain afin de renforcer les actions existantes et d’assurer la gestion de la problématique de la drogue sous ses multiples aspects : préventifs, sanitaires, sociaux et de sécurité

Ses missions

La coordination vise l'équilibre des moyens mis en place en renforçant les actions existantes publiques ou privées et en créant les conditions nécessaires à la mise en place de nouvelles initiatives en fonction des besoins du terrain et de la politique à mener en matière de drogues.

Le service assure la mise en commun, l'articulation et la cohérence des modalités d'intervention sur le territoire liégeois.

La Coordination des Actions en Toxicomanie effectue un travail permanent de liaison entre :

tous les acteurs concernés du Plan de prévention :

  • Centre Start-Mass,
  • Urgences médico-psycho-sociales,
  • Cellule pharmacien conseil,
  • Abri de nuit,
  • Urgence sociale.

et les acteurs d'autres secteurs :

  • Prévention,
  • Aide et Soin,
  • Police,
  • Justice.

Ce travail de coordination permet de construire et de consolider la politique locale globale et intégrée visant la réduction des risques pour la sécurité des personnes à deux niveaux.

D'une part, la réduction des risques sociaux, psychologiques et de santé pour l'usager de drogues et, d'autre part, la réduction des risques pour l'environnement d'être confronté aux nuisances et à la criminalité liées à la drogue.

Même si certaines nuisances liées à la drogue subsistent, même si, trop souvent, les citoyens ont le sentiment que l'insécurité liée à cette dernière ne diminue pas, tous ces dispositifs participent à la gestion d'une problématique multifactorielle et aux multiples visages qui dépasse de loin la circonscription locale.

Le plan stratégique

C’est pourquoi la Coordination des Actions en Toxicomanie pilote, avec la Police locale, depuis décembre 2002, le Plan stratégique global et intégré en matière de drogues en vue de favoriser une approche transversale de la problématique des drogues et de renforcer l'approche intégrée des différentes fonctions de l'Etat au niveau local.

Ce plan stratégique repose sur quatre piliers : la prévention, la réduction des risques, l’action thérapeutique et la répression.
Au sein de ces piliers, différents axes ont été développés tels l’accessibilité aux soins, la diversification de l’offre de soins, le maintien de l’ordre, la politique des poursuites. Chaque axe comprend un état des lieux local et propose des pistes d’action.

"Promouvoir depuis 1995 une politique intégrée et intégrale par le biais de la coordination des services et de la concertation des secteurs concernés par la problématique de la drogue"

Observatoire liégeois des drogues

Historique

Dans le cadre de l’approche globale et intégrée en matière de drogues menée par la Ville de Liège, la concertation avec les experts locaux a fait apparaître la nécessité de disposer d’outils permettant d’évaluer, en temps réel, l’évolution du phénomène de la drogue et des nuisances qui lui sont liées.

C’est pourquoi un Observatoire local de prévention et de concertation a été mis en place, dès 2003, au sein du volet toxicomanie du Contrat de sécurité et de prévention de la Ville.

Ce projet constitue un maillon important dans l’arsenal des moyens mis en place par la Ville pour aborder la problématique de la drogue sous ses différents aspects : préventifs, sanitaires, sociaux et sécuritaires.

Dispositif local unique en Belgique, il est constitué d’une plate-forme regroupant la majorité des autorités, organisations et initiatives prises dans le domaine des assuétudes et de la lutte contre la drogue.

"Qui s'y frotte ... s'y frotte"

Document de prévention destiné aux travailleurs en contact avec du matériel contaminant

Missions

Il a pour mission d’opérer une action préventive en matière de santé publique afin de favoriser une diminution des conséquences négatives liées à l’usage de drogues pour la société dans son ensemble.

En vue de répondre aux missions qui lui sont attribuées, trois axes de travail ont été élaborés.

Axes de travail

Un système d’alerte rapide
L’Observatoire analyse, interprète et diffuse, si nécessaire, tout changement en relation avec les comportements de consommation, les pathologies émergentes ou non liées au produit lui-même ou à son mode de consommation, ainsi que l’apparition de phénomènes sociaux nouveaux ou inattendus (nouvelles formes de criminalité, nouvelles zones à risque, nouvelles drogues,…). Ceci devant permettre de prendre en charge, dans les meilleurs délais, tout changement significatif local, en matière de drogues et, si c’est opportun, d’enclencher un système d’alerte en trois directions (policier-judiciaire, sanitaire, socio-préventif).

Des actions en prévention des nuisances publiques en lien avec l’usage de drogues
L’Observatoire intervient dans les quartiers en impliquant les habitants, usagers de drogues ou non ainsi que le Manager des nuisances publiques.

Des études et des recherches
L’Observatoire réalise des travaux de recherches ou d’études spécifiques pour permettre une analyse approfondie d’une problématique déterminée (usage détourné et mésusage de médicaments, substances à potentiel d’abus, risques pour la santé,…).

" Une action préventive afin de favoriser une diminution des conséquences négatives liées à l’usage de drogues pour la société dans son ensemble "