Attention

Retrouvez les mesures en matière de lutte contre le coronavirus en vigueur jusqu'à nouvel ordre sur www.liege.be/coronavirus

Vous êtes ici : Accueil / Vie Communale / Services communaux / Travaux / Actualités / 5 millions de subsides pour le Plan piscine
Actions sur le document

5 millions de subsides pour le Plan piscine

Dans le cadre du Plan piscines, le Collège communal de ce 18 décembre 2020 a été informé par le Gouvernement wallon non seulement de la confirmation du subside régional alloué au projet de rénovation des piscines d’Outremeuse et de Grivegnée mais aussi d’une subvention additionnelle pour ces dossiers. 

En effet le subside de 4,3 millions d’€ initialement prévu se voit augmenter de 700.000 € pour atteindre une enveloppe globale de 5 millions d’€. Cette augmentation de la subvention démontre la reconnaissance de la qualité du dossier liégeois introduit dans le cadre du Plan piscines. Pour assurer sa concrétisation, la Ville de Liège avait ainsi tenu à intégrer la part budgétaire de la Ville dans le Cahier de modifications budgétaires qui fut adopté à la fin du mois de septembre. 

Cette initiative venait sceller l’aboutissement de ces projets menés avec volontarisme et détermination tant par les bureaux d’études du Département des Travaux que par les services des sports de la Ville de Liège.

La qualité de cet investissement se trouve aujourd’hui reconnue et la ferme volonté de la Ville d’offrir à terme 3 sites de natation neufs et de qualité officiellement confortée. En effet, après la toute nouvelle piscine Jonfosse inaugurée en janvier 2020, c’est la rénovation complète des infrastructures d’Outremeuse et de Grivegnée qui est à présent programmée. Avec ces deux rénovations, ce sont plus de 15 millions d’euros qui seront investis à Liège et qui permettront aux entreprises locales désignées de bénéficier d’un volume de contrats positifs sur l’emploi.

Pour rappel, à la fin de l’année 2015, le Gouvernement wallon avait initié un Plan piscines visant à favoriser la rénovation de piscines publiques sur le territoire wallon. Une enveloppe de 55 millions d’euros de subsides était dégagée à cet effet, ainsi que la possibilité de disposer de prêts à taux zéro. Un an plus tard, la Région wallonne transmettait aux communes les lignes directrices de ce Plan. Les projets de certaines communes n’ayant pas trouvé d’aboutissement favorable, le solde de l’enveloppe fut à nouveau réparti, notamment en faveur des dossiers liégeois.

Quels sont les critères d’octroi du Plan piscines régional ?

Dans le cadre du Plan piscines, les projets doivent répondre à divers critères établis par la Région wallonne. 

Le premier critère concerne les économies d’énergie et la réduction de l’empreinte carbone dans un souci de développement durable. Cet aspect a entraîné des études circonstanciées relatives notamment au principe de cogénération, d’isolation et de régulation des systèmes de chauffe.

Un deuxième critère concerne l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite. Ce concept vaste vise tout type de déficiences ou de difficultés vis-à-vis de l’accès au complexe et s’étend entre autres aux personnes peu mobiles (sujettes à un handicap, femmes enceintes, etc), aux personnes mal voyantes ou souffrant de troubles de l’audition ainsi qu’aux personnes présentant des problèmes d’orientation.

Le troisième critère à rencontrer consiste dans la réduction de l’utilisation de chlore. A cet effet, le placement de lampes UV de déchloramination intègre le projet.

Le quatrième critère vise à favoriser l’apprentissage de la natation et la pratique sportive decompétition ou de loisir. Ce volet concerne notamment le réaménagement et la rénovation desvestiaires individuels ou collectifs. Les espaces de douches et de rangement ainsi que laqualité des parois et des fonds de bassins sont aussi concernés, de même que l’améliorationde l’acoustique du hall de bassins.

Outre la volonté de correspondance aux critères précités, la sécurité des usagers est également prépondérante. Ainsi, l’installation d’un système d’aide à la prévention des noyades au moyen de caméras couvrira les deux bassins. Ce système, semblable à celui dont bénéficie la piscine Jonfosse, offre un outil complémentaire aux maîtres-nageurs dans le cadre de l’exercice de leur fonction au quotidien.

Pour élaborer un projet global et fidèle aux objectifs fixés, une équipe de travail pluridisciplinaire a été activée, réunissant tant les compétences internes aux bureaux d’étude de la Ville (architecture, sécurité, Acces +,…) que des bureaux externes d’experts dans les différentes matières prises en compte.

Les infrastructures concernées par le Plan piscines

Le Centre sportif d’Outremeuse

Le projet de rénovation concerne tant la piscine que «l’enveloppe» globale du bâtiment du CSOM. Il représente un budget global de 8.130.000 € subsidié par le Plan piscines à hauteur de 2.600.000 €. Le bâtiment datant de 1978, est un site accessible 7 jours sur 7 et composé de divers pôles d’attraction. Au-delà de la piscine qui comprend 2 bassins, l’un de 25m sur 15m et l’autre de 15m sur 10m et génère plus de 100.000 entrées par an, le complexe comprend aussi une salle de sport dédiée entre autres au basket, au volley ou au badminton. Les travaux de rénovation devraient débuter au second trimestre 2021 et se terminer en 2023.

Le Centre sportif Nicolas Spiroux à Grivegnée

Par souci de cohérence et d’homogénéité, c’est notamment la rénovation de l’enveloppe globale du complexe et non pas celle de la seule piscine qui intègre le dossier de la Ville. Le budget global de ce projet représente un montant de 7.550.000 € et, dans le cadre du Plan piscine bénéficie d’un subside régional de 2.400.000 €.

Le Centre sportif de Grivegnée

Le bâtiment datant de 1972, est un site accessible 7 jours sur 7 et composé de divers pôles d’attraction. Au-delà de la piscine qui comprend 2 bassins, l’un de 25m sur 12,5m et l’autre de 14m sur 8m et génère plus de 115.000 entrées par an, le complexe comprend aussi une salle de sport dédiée entre autres au basket ou au volley. Les travaux commenceront à l’issue de la rénovation du site d’Outremeuse, vraisemblablement en 2023.