Attention

Retrouvez les mesures en matière de lutte contre le coronavirus en vigueur jusqu'à nouvel ordre sur www.liege.be/coronavirus

Vous êtes ici : Accueil / Vie Communale / Services communaux / Travaux / Actualités / Gaz Radon : Etude sur les bâtiments communaux et intervention dans 2 implantations scolaires
Actions sur le document

Gaz Radon : Etude sur les bâtiments communaux et intervention dans 2 implantations scolaires

Le Collège a soumis au Conseil un marché de travaux relatif à la présence de Gaz Radon dans des bâtiments communaux.

Le radon est un gaz radioactif provenant de l'uranium présent dans le sol et les roches. En Belgique, il se retrouve dans le sous-sol en quantités variables selon les caractéristiques géologiques.

Depuis le sous-sol, le radon peut s'infiltrer dans tout type de bâtiment : maison, bureau, école,…

Le radon peut pénétrer dans le bâtiment par les fissures du sol, les joints entre les parois, les fissures des murs et de la dalle, le vide ventilé et la cave, les équipements sanitaires, les approvisionnements d'eau ou encore par l’air extérieur.

Soucieux d’offrir un cadre de travail et d’apprentissage sain, la Ville de Liège a, dès 2017, chargé le Service interne de prévention et de protection au travail (S.I.P.P.T.) de réaliser une étude sur la présence de radon dans les écoles et les crèches de la Ville. L’analyse se poursuit et sera étendue en 2021 aux locaux administratifs et à ceux de la Police locale. Ce type d’étude relève d’une recommandation et non d’une imposition légale.

L’étude réalisée dans les bâtiments scolaires a été réalisée en collaboration avec l’Agence Fédérale de Contrôle Nucléaire, ce qui est une première en Belgique.

Sur base de cette étude, 2 bâtiments scolaires ont montré des dépassements des "valeurs seuils" (dans plusieurs locaux, qui peuvent cependant être occupés moyennant une aération régulière).

Il s’agit des implantations de l’école d’enseignement spécialisé rue de la Vaussale, 14 à Angleur et de l’école de Péville.

Le montant des travaux pour l’école d’Angleur ne nécessitant pas de dossier Conseil, le Collège a décidé de lancer le marché en date du 25 septembre 2020.

Le Collège propose au Conseil d’adopter un marché de travaux pour réaliser les 2 premières tranches dans l’école de Péville, à hauteur de 22.000 €, inscrits au Budget extraordinaire 2020.

Il s’agira d’effectuer les travaux préparatoires et les nouveaux tests de perméabilité nécessaires au choix à opérer entre les différentes solutions techniques ainsi que de réaliser les premiers travaux de remédiation par extraction du vide ventilé.

Au Budget extraordinaire 2021 est d’ores et déjà prévu un montant de 38.000 € pour la suite des interventions (en fonction des résultats des nouveaux tests).