Vous êtes ici : Accueil / Vie Communale / Services communaux / Travaux / Actualités / La nouvelle passerelle Vivegnis en place
Actions sur le document

La nouvelle passerelle Vivegnis en place

C’est dans la nuit du 19 au 20 décembre que la tant attendue passerelle Vivegnis a été définitivement posée. Elle surplombe la voie de chemin de fer pour unir le quartier Saint-Léonard au site verdoyant des Coteaux de la Citadelle. 

Les préparatifs de cette opération, techniquement inédite à Liège, ont commencé dès le mercredi 19 à 5h du matin, avec l’arrivée du convoi exceptionnel transportant la passerelle «pré-montée», qui a été stockée en voirie. C’est pourquoi la Place Vivegnis a été interdite à la circulation durant la journée. Pour transporter cette passerelle métallique en un seul élément, un véhicule exceptionnel était évidemment indispensable. Celui-ci présente une longueur de 37,50 m, une largeur de 3.50 m et une hauteur de 4,30 m. Il a circulé à une vitesse de 5 km/h tout au long d’un itinéraire soigneusement étudié pour répondre à son gabarit. L’acheminement de la passerelle s'est fait en dehors des heures de pointe afin de ne pas entraver la circulation journalière.

La passerelle en acier messure 29,5 m de long et 3 m de large et s'appuie d’un côté sur une cage en bois et de l’autre sur le mur de soutènement. Le squelette de l’édifice ajouré qui donne accès à la passerelle, déjà construit et présent sur le site, est long de 27 m, large de 7 m et haut de 12 m. La structure associe bois lamellé collé et bois massif, dont les essences sont constituées de douglas, mélèze et chêne.

Très attendue, la passerelle Vivegnis répond à une demande prioritaire des habitants du quartier qui souhaitaient une connexion avec un espace vert, dont Saint-Léonard, de par sa structuration, est peu pourvu. Cette liaison directe avec les Coteaux de la Citadelle, vaste espace champêtre de plus de 90 hectares, classé au patrimoine naturel de la Région wallonne et disposant de 13 kilomètres de promenades pédestres fléchées, devraient répondre pleinement à leur attente ainsi qu’à tous les amoureux de promenades cyclistes ou pédestres désireux de découvrir le panorama sur la Ville et les bords de Meuse, qu’offre du haut de ses 12 m l’impressionnante structure en bois, juste avant le franchissement de la passerelle.

S’inscrivant dans la politique volontariste de la Ville visant à promouvoir la mobilité douce et à répondre aux besoins des cyclistes, la passerelle Vivegnis servira également à terme de jonction cycliste pouvant mener jusqu’à la gare de Herstal. C’est par la traversée d’un itinéraire bucolique, de type Ravel, qui sera créé dans la foulée, qu’elle mènera jusqu’à l’Impasse Macors, et la future liaison cycliste en direction de Herstal. La connexion entre les quartiers de Saint-Léonard, du Thier-à-Liège et de Jolivet-Coronmeuse, en reliant la place Vivegnis à l’impasse Macors, via la rue du Baneux, sera ainsi assurée.

L’aménagement des abords de la passerelle par des plantations et la création d’un espace de convivialité est également prévu.

Par souci de cohérence avec les objectifs poursuivis par la création de la passerelle cyclo-pédestre, s’est en effet imposée la volonté de valoriser aussi les espaces qui y mènent ou se trouvent à proximité. Ainsi, au pied de la structure en bois, côté place Vivegnis, un espace vert sera aménagé sur une surface d’environ 500 m². Cet espace délimité par un mur en béton séparant la place du chemin de fer, bénéficiera de la plantation d’une succession, en séquence non symétrique, d’arbres fruitiers palissés. On y trouvera ainsi des pommiers «Elstar», «Jonagold» et «Boskoop rouge» ainsi que des poiriers «Beurre Hardy», «Conférence» et «Bon Chrétien William’s». Le reste de l’espace sera constitué de pelouses sur lesquelles la plantation d’autres arbres viendra ombrager les zones où des bancs seront installés. 

L’enveloppe globale de ces travaux représente un montant de 1.541.000 €, subsidié dans son intégralité par «Liège Europe Métropole» et la Région Wallonne dans le cadre du plan «Revitalisation urbaine – Opération Vivegnis». La pose de la structure de la passerelle constitue l’élément-clé d’un projet étudié pour rencontrer précisément les objectifs fixés.

La dernière étape du chantier sera la mise en place du revêtement de la traversée de type résine époxy, une opération qui requiert de bonnes conditions climatiques. Tenant compte de la programmation de ces divers travaux, la passerelle devrait être définitivement franchissable et accessible dès le prochain printemps.