Attention

Retrouvez les mesures en matière de lutte contre le coronavirus en vigueur jusqu'à nouvel ordre sur www.liege.be/coronavirus

Coche verte
Attention

Certains services et programmes de la Ville de Liège sont actuellement inaccessibles suite à une attaque informatique. Veuillez nous en excuser. Plus d'informations.

Vous êtes ici : Accueil / Vie Communale / Services communaux / Urbanisme / Actualités / Refus de permis pour le projet urbanistique de la rue Gaucet
Actions sur le document

Refus de permis pour le projet urbanistique de la rue Gaucet

La Ville de Liège a refusé le permis du n°2 de la rue Gaucet.

La demande prévoyait la démolition d’une maison de repos et la reconstruction d’un immeuble de gabarit R+7 à toitures plates comprenant des caves, un parking, un local à vélos et 16 appartements de :

  • 5 x 1 chambre
  • 8 x 2 chambres
  • 3 x 3 chambres

Le 22 novembre 2019, le Collège communal s’était déjà prononcé dans le cadre d’un certificat d’urbanisme n°2 et avait rendu un avis favorable conditionnel avec plusieurs demandes :

  • limiter la hauteur de construction à un gabarit R+5 + un étage en large recul
  • diminuer les saillies des terrasses
  • aménager les terrasses afin de limiter la promiscuité avec le voisinage
  • prévoir des locaux communs au rez-de-chaussée, spécifiquement dédiés aux vélos et aux poubelles
  • offrir plus 15 % du programme d'occupation en logement 3 chambres
  • réaliser une étude d'ensoleillement
  • végétaliser les toitures.

Le dossier a été modifié pour un nouvel examen. 

L’enquête publique s’est déroulée du 19 janvier 2021 au 3 février 2021 et 92 réclamations ont été introduites, dont 2 hors délais.

Le dossier soumis à l’analyse ne répond pas aux remarques de la Ville et particulièrement au niveau du gabarit.

Le gabarit du projet ne respecte pas la directive du 12 octobre 2018 (directive d’analyse qui définit des principes de composition des gabarits dans les séquences bâties existantes) qui vise un principe d’harmonie et de bonne intégration. Les immeubles construits récemment et situés à droite de l’immeuble sont de gabarit R+5, et constituent un ensemble homogène le long du quai. Le projet brise cette harmonie.

De plus, les terrasses en intérieur des appartements ne respectent pas la distance minimale de 1,90 m vers la propriété voisine telle que prescrite par le Code civil.

D’autres impacts négatifs susceptibles de peser sur la collectivité sont à épingler :

  • la densité de logements dans un immeuble d’angle
  • des espaces de terrasses privatives, mais aucun espace vert collectif
  • un gabarit excessif, dépassant de plusieurs niveaux les habitations et bâtiments voisins
  • l’orientation du futur bâtiment génère un impact sur l’ensoleillement des parcelles concernées.

L’étude approfondie du projet montre qu’il ne peut pas recevoir l’aval des autorités communales car les aspects négatifs sont trop nombreux.

La Ville estime qu'il est essentiel pour les futurs projets urbanistiques que ceux-ci comprennent plus de 15 % du programme d'occupation en logement trois chambres, une meilleure végétalisation du bâti et que l’harmonie architecturale soit respectée.