Vous êtes ici : Accueil / Vie Communale / Services communaux / Urbanisme / Cartographie / Cartes de Liège / Plan de secteur
Actions sur le document
Plan de secteur

Plan de secteur

Le plan de secteur est un outil d’aménagement du territoire qui définit l’affectation « légale » des sols. La partie du plan concernant la région liégeoise a été adoptée en 1987. A cette époque, le « zonage » (découpage du territoire en différents espaces destinés à des fonctions spécifiques) s’est établi dans une double logique : d’une part, la prise en compte de la situation existante ; d’autre part, la volonté de fixer la localisation des grands développements à venir.

A l’échelle d’un territoire très urbanisé comme celui de Liège, la carte d’affectation des sols est très largement dominée par la zone d’habitat (en rouge), destinée à la fonction résidentielle et aux activités compatibles avec elle. Les zones d’activité économique  englobent des espaces industriels traditionnels (Sclessin, Vieille Montagne à Angleur, Chênée), des sites d’activité aménagés dans la seconde moitié du 20e siècle le long de la Meuse (Kinkempois, Droixhe, Coronmeuse, Wandre), mais aussi des espaces de développement aménagés récemment pour l’accueil d’activités plus légères (Belle-Île, parc scientifique du Sart Tilman). Ce « zonage » officiel masque toutefois la réalité d’une présence de nombreuses activités au sein des quartiers résidentiels. Le plan de secteur a aussi fixé de nombreux espaces d’équipements publics existants ou en projet lors de son élaboration : parcs (couleur vert pomme), équipements publics comme les grandes écoles, les hôpitaux, les cimetières, les terrains de sport (couleur bleu ciel). C’est dans cette affectation qu’a par exemple été classé le campus universitaire du Sart Tilman.

Le plan de secteur fournit également une vision phasée du développement urbain, puisqu’il délimite des « zones d’aménagement communal concerté » aux marges des espaces déjà urbanisés, dont la mise en œuvre pourra s’effectuer à moyen terme. Les surfaces non affectées à l’urbanisation sont peu nombreuses sur le territoire de la commune. Quelques rares espaces maintenus à une vocation agricole sont repérés (en jaune) : à Rocourt, à Jupille ou autour du site de Colonster à l’est du Sart Tilman. C’est également au sud de la commune que se situe le seul espace affecté en zone forestière (vert foncé), ainsi que les principales zones à maintenir en « espaces verts » ou en « zone naturelle » (réserve du Sart Tilman). Les autres sites d’espaces verts correspondent principalement aux coteaux de la Citadelle, de Wandre et de Jupille. De par sa nature prospective, le plan de secteur a également intégré le tracé de grandes infrastructures existantes, ainsi que des « périmètres de réservation » pour des infrastructures projetées, en l’occurrence la prolongation de la bretelle d’autoroute de Vottem jusqu’à l’hôpital de la Citadelle (non réalisée). Enfin, un périmètre « d’intérêt culturel historique ou esthétique’ » a été établi autour des quartiers les plus anciens du centre-ville visant à préserver les valeurs du cœur historique de la ville.

Plan de secteur