Vous êtes ici : Accueil / Vie Communale / Services communaux / Urbanisme / Cartographie / Cartes de Liège / Propriétaires occupants
Actions sur le document
Propriétaires occupants

Propriétaires occupants

Comme la forte proportion d’appartements et le taux élevé de ménages d’isolés, une forte part de logements loués est une autre caractéristique récurrente des parties centrales des grandes agglomérations. A l’échelle des parcelles, la carte distingue les logements occupés par leurs propriétaires (en bleu) et les logements occupés par des locataires (en orange). La couleur rouge indique une situation intermédiaire où propriétaires occupants et locataires cohabitent sur la même parcelle, soit qu’il s’agisse d’un immeuble à appartements avec plusieurs statuts d’occupation, soit qu’il s’agisse un immeuble de plusieurs logements où résident des locataires et le propriétaire de l’ensemble.

Les propriétaires occupants une maison unifamiliale sont nettement majoritaires dans tous les quartiers périphériques : Wandre, Jupille, Chênée, Sart-Tilman, Cointe, haut du Laveu, partie supérieure de la rue de Campine, Rocourt et Thier-à-Liège. Proches du centre-ville mais déjà localisés sur le plateau, les quartiers de Belleflamme (Grivegnée haut) et de la Chartreuse sont aussi principalement habités par des propriétaires occupants, tout comme Angleur et Kinkempois, quartiers localisés dans la plaine alluviale mais plus éloignés du centre-ville. Localisés dans la vallée à plus grande proximité du centre-ville, les quartiers de Bressoux-Cornillon, Fétinne, Fragnée et Sainte-Marguerite, présentent une situation intermédiaire où locataires et propriétaires cohabitent sur des parcelles voisines. A l’inverse, l’hypercentre et les axes d’anciens faubourgs (Saint-Gilles, Sainte-Marguerite, Saint-Léonard, Puits-en-Sock en Outremeuse, Amercoeur, rue des Guillemins, rue de Fragnée, rue de Sclessin) ne comportent presque pas de propriétaires occupants. Comme ils sont principalement bordés d’immeubles à appartements relevant des deux statuts d’occupation, les bords de Meuse, le boulevard d’Avroy ou encore les abords de la place Saint-Lambert et du Jardin botanique apparaissent dans la catégorie mixte.

Propriétaires occupants