Vous êtes ici : Accueil / Vie Communale / Services communaux / Urbanisme / Cartographie / Cartes de Liège / Structure oro-hydrographique
Actions sur le document
Structure oro-hydrographique

Structure oro-hydrographique

La carte indique l’altitude des différentes parties de la commune par rapport au niveau de la mer. Elle reprend également le tracé des cours d’eau principaux, les terrains dont la pente est supérieure à 15 % (indiqués en vert franc) et le tracé des lignes de crête séparant les principaux bassins versants (en pointillé). L’organisation de la commune de Liège est profondément marquée par la structure de son relief. La ville est née sur le site de l’actuelle place Saint-Lambert, à la confluence de la Meuse et d’une petite rivière appelée Légia, au pied du promontoire du Publémont (ou Mont Saint-Martin), situé entre cette rivière et le bras de Meuse qui coulait à l’emplacement du boulevard de la Sauvenière. Du Moyen Âge jusqu’au début du 20e siècle, l’escarpement de la plupart des versants (zones en vert sur la carte) a canalisé les développements urbains dans les plaines alluviales de la Meuse, puis de l’Ourthe (qui se jette dans la Meuse à hauteur de Fragnée), et enfin de la Vesdre (à hauteur de Chênée).

Au-delà des versants, au nord-ouest, le relief redevient plat dans le quartier de Rocourt, qui fait géographiquement partie du plateau Hesbignon. Son altitude moyenne est de 180 m, alors que la Meuse se situe à une altitude de 60 m au centre de Liège. Sur la rive droite de l’Ourthe et de la Meuse, le large promontoire du plateau de Belleflamme (Grivegnée Haut) constitue une avancée du pays de Herve, également incisée par plusieurs vallons secondaires dans lesquels se sont développés des axes de circulation, par exemple, les rues de Gaillarmont et Jules Cralle à Grivegnée. C’est au sud de la commune, sur le site du Sart Tilman, que sont atteintes les altitudes les plus élevées (270 m à la limite de la commune de Seraing). Ce promontoire fait partie de la région géographique appelée l’Ardenne condruzienne. Le travail de l’érosion de la Meuse et de l’Ourthe y a généré des versants encore plus escarpés, du fait de l’altitude initiale plus élevée et d’une géologie spécifique.

Structure oro-hydrographique