Vous êtes ici : Accueil / Vie Communale / Services communaux / Urbanisme / Patrimoine / Evénements / 2e édition des Journées du Matrimoine
Actions sur le document
Illustration de l'actualité - cliquer pour agrandir

2e édition des Journées du Matrimoine

En écho à la Journée internationale des Droits des Femmes du 8 mars et en résonance avec, son grand frère, les Journées du Patrimoine, cet événement a pour objectif de faire (re)découvrir les biens, matériels ou immatériels, revêtant une importance patrimoniale, urbanistique ou historique déclinés au féminin et hérités des femmes.

Au-delà des Journées du Patrimoine, événement régional, ce projet communal permet d’associer le Patrimoine et l’Egalité Femmes-Hommes, de fédérer la Ville de Liège et son Université, de renforcer les liens entre Liège et ses villes partenaires.

Afin de mettre en lumière l’héritage historique, architectural, sculptural, urbanistique, social des femmes dans notre société, c’est un programme inédit en trois parties que la Ville de Liège et ses partenaires ont préparé.

Au programme du samedi 5 mars 2022

De 10h à 12h

Atelier numérique WikiMatrimoine animé par Apolline Vranken et Manon Brulard, en partenariat avec l’ULiège.

Le but de cet atelier virtuel est de renforcer la présence des pages Wikipédia renseignant des figures féminines belges, et plus particulièrement liégeoises, et ayant un lien avec l’université de Liège : créatrices, architectes, artistes, artisanes, sculptrices, anciennes membres du corps académique, etc.

En effet, sur Wikipédia, les statistiques démontrent, d’une part, que seulement 18% des pages bibliographiques francophones concernent des femmes et, d’autre part, que les contributeurs qui réalisent les fiches sont à 90% masculins. Il existe donc un biais de genre sur l’Encyclopédie en ligne Wikipedia qu’il faut changer.

L’atelier se déroulera en deux étapes : une asbl spécialisée exposera les règles d’or pour rédiger une notice Wikipédia et ensuite, il s’agira concrètement de rédiger, compléter ou traduire des pages concernant des figures féminines. Une liste sera préparée en amont, en collaboration avec les étudiant.e.s de l’université de Liège en faculté d’architecture, le « FER ULiège » (groupe Femmes Enseignement Recherche) et la « commission communale consultative femmes et ville » de la Ville de Liège.

Inscription gratuite mais obligatoire (pour obtenir le lien d’accès) à l’adresse mail suivante : am91cm5lZXMubWF0cmltb2luZUBsaWVnZS5iZQ==

De 14h à 16h

Après-midi de rencontres, d’échanges, de démonstrations, d’interactions avec deux artisanes, Charlotte Martin (taille de pierre) et Evy Lenoir (couverture de toiture) à l’Echevinat du Patrimoine et de l’Egalité Femmes-Hommes – Féronstrée 94 – 4000 Liège.

Démonstration de Charlotte MARTIN, (spécialité : taille de pierre)

Sur ces belles paroles, Charlotte Martin, diplômée en restauration des œuvres d’art, s’est lancée depuis 2013 dans une aventure atypique qu’est la taille de pierre. Son enthousiasme s’est matérialisé lors d’un stage effectué auprès de la Cathédrale de Freiburg, en Allemagne.

Un rêve qui prenait forme car l’objectif de Charlotte Martin a toujours été d’œuvrer à la sauvegarde du Patrimoine.

La taille de pierre, un métier qui n’est pas fait pour les filles ? Une objection qu’elle balaye d’un revers de main. « La moitié des tailleurs de pierre en Angleterre et en Allemagne sont des femmes... ». La pratique demande beaucoup de patience et de minutie, on se plonge dans la matière et on en ressort l’âme de la pierre.

Après 6 années passées dans le travail funéraire et la restauration de monuments, Charlotte Martin s’est progressivement tournée vers l’enseignement avec la volonté de transmettre à son tour ce savoir-faire en voie d’extinction.

Charlotte Martin ne perd pas une occasion pour valoriser ce beau métier en proposant des stages auprès des plus jeunes tous les étés ou en se rendant à des journées « des vieux métiers ».

Démonstration : la gravure sur pierre

La gravure sur pierre est une des spécialités des métiers de la pierre. Elle permet d’afficher des lettres, des symboles ou des images sur une pierre. Pour cela, le marbrier creuse la partie à graver afin d’obtenir un motif ou un texte.

Aujourd'hui, cette technique est surtout utilisée pour la gravure des lettres de monuments funéraires. La gravure, lorsqu'elle devient ornementale, peut être également considérée comme un art décoratif. On grave la pierre calcaire, le grès, le marbre, l'ardoise et le granit.

Après avoir tracé sur la matière, le tailleur de pierre creuse la pierre ou laisse le motif en relief. Il utilise pour cela des gravelets, des ciseaux plats de différentes largeurs. La lettre ou le motif peuvent être ensuite peints et/ou dorés à l'or fin.

Démonstration d’Evy LENOIR, (spécialité : couverture de toiture)

Evy Lenoir est une femme couvreur-ardoisier. Elle a découvert ce milieu en même temps que son mari ; un double coup de foudre.

Par la suite, elle a obtenu son diplôme de couvreur. Formant une équipe très complémentaire, Evy Lenoir et son mari sillonnent toute la Wallonie pour rénover et restaurer maisons, vieilles fermes, chapelles, etc.

Depuis quelques années, ils travaillent aussi dans le patrimoine classé.

Passionnée par son métier, Evy Lenoir n’hésite pas à transmettre l’amour du travail bien fait. Depuis plusieurs années, elle anime des classes d’éveil au Centre des Métiers du Patrimoine « La Paix Dieu » à Amay. Elle apprend aux enfants, filles comme garçons, la technique de la couverture en ardoise naturelle et leur montre ainsi que les métiers manuels ont encore beaucoup d’avenir.

Démonstration : maquette de toiture en ardoise naturelle

Evy Lenoir présente une maquette de toiture en ardoise naturelle avec les différentes techniques pour réaliser le pied, les bords latéraux et le faîtage. Elle réalise une pose traditionnelle de l’ardoise au clou, alors que de nos jours, la pose au crochet s’avère omniprésente. Il y a également différents éléments de couverture qui sont présentés.

De 18h à 19h

Visioconférence « Autour de Louise de Bettignies, figure féminine emblématique lilloise » par Elise Julien, agrégée d’Histoire et Docteure en Histoire contemporaine, qui est la spécialiste de Louise de Bettignies. Cette visioconférence sera suivie d’une brève vision panoramique des actions mises en place pour l’Egalité Femmes - Hommes par la Ville de Lille.

Louise de Bettignies, résistante de la Première Guerre Mondiale, était une agente française du renseignement. Elle travaillait, sous le pseudonyme d’Alice Dubois, pour le compte de l’armée britannique. Son réseau « Alice » a contribué à sauver la vie d'un millier de soldats britanniques. Son parcours l’a menée à Lille et en Belgique. Elle est aujourd’hui une figure féminine emblématique lilloise.

Informations

Inscription gratuite mais obligatoire (pour obtenir le lien d’accès) à l’adresse mail suivante : am91cm5lZXMubWF0cmltb2luZUBsaWVnZS5iZQ==

Cette 2e édition est toujours dédiée à la mise en lumière des femmes qui marquent notre société de leur empreinte et la collaboration avec les trois partenaires suivants :

  • ULiège
  • Direction de la Formation de l’AWaP : Le Centre des Métiers du Patrimoine « La Paix-Dieu » à Amay + le Pôle de la Pierre à Soignies
  • La Ville de Lille (F)