Attention

Le Gouvernement fédéral a pris des mesures pour lutter contre le coronavirus en vigueur jusqu'à nouvel ordre. Retrouvez toutes les informations sur www.liege.be/coronavirus

Table des matières
Actions sur le document

Communiqué Collège du 13/07/2018

Le Collège communal de la Ville de Liège s’est réuni ce vendredi 13 juillet 2018 sous la présidence de Monsieur Willy DEMEYER, Bourgmestre.



Les 100 ans de Nelson Mandela. Inauguration de deux fresques

le 18 juillet dès 17 h face à l’auberge Georges Simenon.


La Ville de Liège est désormais reconnue pour user de la commémoration symbolique pour faire écho aux engagements pris en certaines matières.

La charte "Liège contre le racisme" a donné lieu à des mises en lumière de figures emblématiques telles que celles de Martin Luther King, de Rosa Parks ou encore de Nelson Mandela.

Ces personnalités sont des sources d’inspiration pour le combat contre les intolérances mené en Cité ardente à l’échelle locale certes, mais aussi au cœur de la Coalition européenne des villes contre le racisme récemment réunie à Liège.

Cette fois, la Ville a ouvert une relation de projet avec l’asbl "Spray Can art", à charge pour ces habitués de la réalisation de fresque dans l’espace public de solliciter des artistes urbains pour évoquer non seulement Nelson Mandela lequel est né il y a 100 ans, mais aussi la personnalité de Martin Luther King.

Cet événement prend également place dans la dynamique de la commission "Démocratie" du conseil communal des enfants et sera aussi agrémenté par la participation de l'asbl "Assistance à l'enfance" qui proposera des mannequins habillés de produits recyclables.

Au programme 

17h : discours de Monsieur HUPKENS, Echevin de la culture, de l'urbanisme et des relations interculturelles devant la fresque 

17h15 : animation Djembé accompagnant le public dans le cloître de l'Auberge de Jeunesse pour le verre de l’amitié 

17h30 : présentation des silhouettes par l'asbl "Assistance à l'enfance" 

18h : présentation du travail réalisé par la Commission "Démocratie" du conseil communal des enfants et distribution de badges au public 

18h30 : clôture par les Djembés

Aussi, nous formons le vœu de vous retrouver nombreux à nos côtés pour célébrer la mémoire (toujours vivante) d’un personnage hors du commun.



Deux écoles de la Ville sont lauréates de l’appel à projet "Ecole numérique 2018" !


Les nouvelles technologies de l’information et de la communication sont de plus en plus au cœur des apprentissages, et ce quel que soit le niveau d’enseignement et les disciplines enseignées. 

Répondant à l’appel à projet de la Communauté française deux écoles de la Ville se sont distinguées : 

•    l’établissement d’enseignement secondaire spécialisé Maghin pour son projet "Le monde au bout des doigts... "

•    l’école de Commerce et d’Informatique en promotion sociale pour son projet "De l'Algorithmique à la Robotique".

Ces projets ont été évalués par un jury sur base sur leur qualité éducative et leur adéquation avec les équipements techniques demandés.    
        
Ces initiatives sont le ferment de la mise en place de pratiques pédagogiques pérennes au sein de l’enseignement communal. La Ville a d’ailleurs tôt compris l’importance des technologies innovantes. Tableaux interactifs en classe, initiation au codage, utilisation de tablettes,… 

Une panoplie d’outils est mise à disposition des élèves et des enseignants dans le but de favoriser les apprentissages et de faire entrer les écoles dans l’ère numérique.

L’école de Commerce et d’Informatique s’inscrit clairement dans cette dynamique. Outre sa formation de "Technicien en Informatique", son Bac en "Informatique et Gestion", elle ouvrira à la rentrée de septembre 2018.
 



Campagne de promotion du don d’organes entre la Ville de Liège et les centres de prélèvement du CHR Liège et du CHC 

Une campagne de sensibilisation au don d’organes vient d’être lancée par l’Echevinat de l’Etat civil et de la Population de la Ville de Liège et les centres de prélèvement du CHR Liège et du CHC situés sur le territoire de la Ville. Des flyers et des affiches seront disponibles dans le centre et au laboratoire du CHR.

La probabilité d’avoir un jour besoin d’un organe est 8 fois plus grande que celle de pouvoir faire don de ses organes. 

Depuis plusieurs années, la pénurie d’organes constitue le frein majeur à la transplantation. 

En raison du vieillissement de la population, de plus en plus de patients attendent une greffe.

Il est donc capital d’améliorer l’information sur le don d’organes, par des campagnes de sensibilisation, des mesures politiques adaptées, afin que chacun puisse y réflechir de son vivant et manifester son choix, soit en remplissant le formulaire à l’administration communale, soit en communiquant sa volonté à ses proches.

Depuis la loi de 1986, qui encadre les prélèvements et transplantations d’organes, basée sur le principe de “Qui ne dit mot consent”,  il entre dans les compétences des services de l’Echevinat de l’Etat civil d’acter la volonté ou le refus des citoyens  que soient prélevés des organes après leur mort. Pour ce faire, les citoyens peuvent procéder à leur inscription comme donneur d’organes dans toutes les mairies de quartier de la Ville de Liège. Le formulaire de déclaration peut également être téléchargé sur le E-guichet de la Ville de Liège.

Le projet Ville 2012-2022 prévoit qu’en 2022, 10 % de Liégeois·e·s se déclarent donneur d’organes. 

En 2011, 1,18 % de la population liégeoise s’était inscrite en tant que donneur d’organes. En 2017, après plusieurs campagnes de sensibilisation à cette problématique, 3,31 % de la population liégeoise est inscrite au Registre National en tant que donneur d’organes, soit 1% de plus que la moyenne nationale. 

Pour atteindre ou en tout cas se rapprocher de l’objectif du projet Ville, en plus des différentes opérations de promotion menées tout au long de l’année, Julie Fernandez Fernandez, Echevin de l’Etat civil de la Ville de Liège, s’associe avec le CHR LIège et Infi-secours pour assurer une promotion du don d’organes au sein des centres médicaux et de prélèvements Labo Cita situés sur le territoire communal (Sainte-Marguerite, Bressoux, Vennes (CMA), Grivegnée, Leman Médicalia, Darchis, psy pluriel et Sclessin, ainsi que les centres CHC Marcellis et Bol d’Air.

Des flyers et des affiches seront disponibles dans ces centres, mais aussi dans d’autres centres dépendants du laboratoire de biologie clinique du CHR. Une distribution intra hospitalière sera également effectuée.

Le laboratoire du CHR (Labo Cita) et Infi-secours sont tout à fait conscients de l’importance du don d’organes et s’associent pleinement à l’Echevinat de l’Etat civil de la Ville de Liège dans cette noble cause.

 Les déclarants pourront se rendre dans une des mairies de quartier de la Ville de Liège pour s’inscrire comme donneur.

Ils recevront une carte de donneur d’organes illustrée par François Walthery.

Il convient donc de poursuivre l’effort de sensibilisation pour que le nombre de donneurs volontaires augmente encore et qu’une signature puisse sauver potentiellement 7 vies. 

De gauche à droite M. Giuseppe SALAMONE, Mme Angélique KALENGA, Mme Julie FERNANDEZ FERNANDEZ et  M. Quentin BREBOIS. Photo : Échevinat de l'État civil, Antoan KURTI.
 



Amélioration de l’accessibilité des personnes en situation de handicap


En séance du Collège communal du 13 juillet 2018, Madame Julie FERNANDEZ FERNANDEZ, Échevin de l’État civil, des Mairies de Quartier et des Cimetières, a émis le souhait de poursuivre les actions permettant une amélioration de l’accessibilité aux services administratifs pour toutes et tous.

Une étude a été menée avec la collaboration de Monsieur André SCHROYEN, Échevin de la Vie sociale, par le biais du service ACCESS+, visant à poser de bandes de guidage sur le sol des mairies de quartier.

Les bandes de guidage au sol font partie des solutions potentielles d’aide au déplacement, au guidage et à l’orientation des personnes déficientes visuelles.

Il sera ainsi plus aisé pour celles-ci de trouver la borne délivrant les tickets dès leur entrée dans le bâtiment concerné.

Ce dispositif sera placé durant le mois d’octobre.
 



D’un monde à l’autre, le long 19e siècle à Liège (1789-1914)


N’est-il pas le plus long des siècles? Le 19e siècle, qui signe les débuts de l’Epoque contemporaine, commence en tout cas avec la Révolution française de 1789, qui marque à la fois la fin de l’Ancien Régime et, sous l’étendard de la liberté, l’avènement d’un nouveau monde à construire. 

L’exposition D’un monde à l’autre, le long 19e siècle à Liège met en lumière les bouleversements que vont connaître les Liégeois·e·s dans leur vie quotidienne, durant ce siècle qui s’étire jusqu’au premier conflit mondial, en 1914. Une exposition multidisciplinaire, touchant aussi bien à l’histoire, aux sciences, aux arts et aux conditions de vie, pour mieux comprendre les multiples processus, économiques, politiques et sociaux, qui sont à l’origine de notre monde moderne.

Ce siècle-là a longtemps été tenu pour le siècle du progrès : celui qui a sorti les sociétés occidentales du poids des structures de l’Ancien Régime. Une dynamique nouvelle s’est en tout cas instaurée, celle de l’entrepreneuriat, qui a fait progressivement passer le monde d’une société agricole à une société industrielle. Le machinisme voit l’essor du capitalisme et l’émergence de deux classes sociales en conflit : une dominante, la bourgeoisie, et une exploitée, le prolétariat. L’Église perd peu à peu son monopole pour laisser triompher la science. Le rôle de celle-ci? 

Décrire la réalité, et participer, par le développement des techniques nouvelles, au bien-être de l’espèce humaine. Des idées politiques, neuves elles aussi, viennent également remettre en question le fonctionnement du pouvoir étatique : le libéralisme, le socialisme, l’anarchisme, le communisme… sont autant de nouvelles voix qui se font entendre, et contribuent à l’essor de ce siècle, plein d’espoirs et de tourments.   

En 40 ans, les Liégeois vont connaître cinq régimes politiques différents : Principauté de Liège  (985-1795), République française (1795-1804), Empire français (1804-1814), Royaume de Hollande  (1815-1830) et Royaume de Belgique (1830…). Autant de nouveaux systèmes auxquels la population a dû s’adapter. 

Installée sur deux niveaux du palais Curtius, l’exposition D’un monde à l’autre, le 19e siècle à Liège invite à découvrir de nombreuses œuvres, objets exceptionnels, pièces rares et documents inédits. Puisés au sein des abondantes collections des musées de Liège, ils constituent les témoins singuliers, parfois peu connus, de ce siècle en mouvement. 

Les différentes sections du musée Grand Curtius, les départements d’Archéologie, du Verre, des Arts décoratifs, d’Art religieux, d’Armes, mais aussi les collections des Beaux-Arts, du musée du Luminaire (Mulum) et de la Bibliothèque Ulysse Capitaine, ont apporté leur contribution, pour donner une vue d’ensemble sur les mutations que connaît le 19e siècle.

Le monde du travail, les industries nouvelles, le développement des sciences, les transformations urbaines, le calcul du temps et les systèmes des poids et mesures, mais aussi le rôle de la femme, la peine de mort, la conscience identitaire, dessinent quelques-uns des temps forts de l’exposition. 

On y découvre la naissance de l’archéologie, l’essor des manufactures d’armement, les métiers du verre et leurs conditions difficiles, tout autant que l’imagerie populaire, l’apparition des premiers portraits photographiques, ou les combats entre religion et laïcité. L’exposition rappelle également le rôle de grandes figures historiques et politiques, et donne à voir des œuvres d’artistes et créateurs renommés, tels que Léonard Defrance, Constantin Meunier, Edouard Masson, Pauline Jamar, Gustave Serrurier-Bovy, Armand Rassenfosse, Auguste Donnay ou encore Richard Heintz. 

D’un monde à l’autre, le long 19e siècle à Liège (1789-1914) 
Musée Grand Curtius, 2e et 3e étages. Féronstrée 136 - 4000 Liège
Jusqu’au 10 novembre 2018, du lundi au dimanche, de 10 à 18h. 
Fermé le mardi et les jours fériés. 

Entrée libre

Infos pour le public 

Musée Grand Curtius, tél. : 04/221 68 40
www.lesmuseesdeliege.be  
www.liege.be

Informations sur l’exposition (pour la presse)

Alain DELAUNOIS (Attaché scientifique) : Tél. 04/221 89 40 - Gsm : 0475/56 68 68

Illustration : Le musée Grand Curtius lève le voile sur le long 19e siècle. 
Copyright photo : Ch. REMACLE/Musées de Liège

 



Exposition Willy Gasquis à la Galerie des Beaux-Arts


La Galerie des Beaux-Arts, rue Charles Magnette à Liège, accueille durant tout l’été une exposition en hommage au peintre liégeois Willy (Guillaume) Gasquis. Cet artiste né en 1926, et décédé à Liège le 3 avril 2014, à l’âge de 87 ans, a longtemps été reconnu pour son enseignement à l’Académie des Beaux-Arts, aujourd’hui Ecole supérieure des Arts de la Ville de Liège (ESAVL). 

Willy Gasquis y avait fait lui-même ses études artistiques. Il y a enseigné le dessin durant trente ans, de 1957 à 1987, apprécié par ses étudiants auxquels il dispensait conseils, patience et attention. 

Parallèlement à ses activités d’enseignant, Willy Gasquis a poursuivi une carrière de peintre. Extrêmement discret, l’artiste a participé à plusieurs expositions collectives, et a réalisé quelques expositions personnelles à Liège, notamment dans l’espace qui s’appelait alors le Cercle des Beaux-Arts, et qui l’accueille à nouveau aujourd’hui, sous sa nouvelle dénomination de Galerie des Beaux-Arts. Les collections du musée des Beaux-Arts de Liège conservent une peinture de Gasquis, Primavera, remontant à 1974.

Willy Gasquis n’a guère laissé de détails sur son travail de peintre. La plupart des toiles exposées reposaient dans l’atelier de l’artiste. Elles sont le plus souvent non datées, de même que ses dessins. Mais Gasquis expérimentait avec patience un travail artistique, souvent inspiré par les grands maîtres classiques, dont il se détache une atmosphère de silence et d’étrangeté, en dehors de toute temporalité.    

Cette exposition organisée par les musées de Liège, avec la famille de l’artiste et le soutien de l’Echevin de la Culture Jean Pierre HUPKENS, est visible du 13 juillet au 26 août 2018. Un numéro hors-série de la revue Liegemuseum paraît à cette occasion.

Willy Gasquis (1926-2014), peintures et dessins 
Galerie des Beaux-Arts, Rue Sœurs-de-Hasque 1/A  - 4000 Liège. 
Du 13 juillet au 26 août 2018, du jeudi au dimanche, de 13 à 18h.

Entrée libre

Infos pour le public

04/221 68 17 (Musées de Liège)                      
www.liege.be/culture/evenements

Infos sur l’exposition (uniquement pour la presse)

Alain DELAUNOIS (Attaché scientifique/Musées de Liège) : 04/221 89 40 - Gsm 0475/56 68 68

Illustration :

Willy Gasquis, Femme au chapeau, (peinture non datée). Copyright photo Ch. REMACLE/Musées de Liège