Attention

Retrouvez les mesures en matière de lutte contre le coronavirus en vigueur jusqu'à nouvel ordre sur www.liege.be/coronavirus

Table des matières
Actions sur le document

Communiqué Collège du 15/11/2019

Le Collège communal de la Ville de Liège s’est réuni ce vendredi 15 novembre 2019 sous la présidence de Monsieur Willy DEMEYER, Bourgmestre.


Mise en place d’un système de prélèvement kilométrique pour les poids lourds sur les quais de Meuse

De très longue date, la Ville de Liège et les nombreux riverains concernés plaident pour que des mesures fortes soient prises par la Région wallonne afin d’apaiser la circulation sur les quais de Meuse et de la Dérivation (qui relèvent de sa compétence) et que soit ainsi reconnu le caractère urbain des lieux.

Le Collège communal prend acte de la décision de la Région wallonne d’intégrer les quais de la Dérivation (N610) dans le périmètre ViaPass au premier janvier 2020. Désormais, les poids lourds seront donc soumis au système de prélèvement kilométrique sur ce tronçon. 

Toutefois, ce premier pas ne doit pas faire oublier que les quais de Meuse demeurent quant à eux exclus du périmètre de prélèvement de cette taxe. Pourtant, en 2016 déjà, le Collège communal interpellait les autorités compétentes sur ce point précis. 

Aujourd’hui, de très nombreux camions continuent à emprunter les quais quotidiennement. Le phénomène est même amplifié en raison des travaux menés par la Région au niveau de l’échangeur autoroutier de Loncin. Par ailleurs, Liège a connu cette année un événement dramatique, lorsqu’un cycliste a été tué par un camion au carrefour entre le pont de Fétinne et le quai des Ardennes.

Ainsi, le Collège communal estime que le véritable combat est celui de l’interdiction du transit des poids lourds (c’est-à-dire de ceux qui n’ont aucun intérêt dans l’agglomération liégeoise et se contentent de la traverser) sur les quais de Meuse, comme il l’est déjà sur les quais de la Dérivation. Le 7 octobre dernier, le Bourgmestre a d’ailleurs sollicité le Ministre de la Mobilité Philippe Henry en ce sens.

Il s’agit en effet d’une question de qualité du cadre de vie des citoyens liégeois dans l’une des zones les plus densément peuplées de Wallonie. Il est question de sécurité, de qualité de l’air en ville ou encore de lutte contre les nuisances sonores.

Dans ce cadre, la Ville de Liège souhaite garder une cohérence entre :
•    les aménagements réalisés par la Région ces dernières années en vue d’offrir aux Liégeois un espace public accueillant et apaisé

•    le Plan Urbain de Mobilité (PUM) qui fixe les orientations en termes de mobilité à l’échelle des 24 communes de l’agglomération liégeoise


Les lauréats de l’édition 2019 des Prix de l’Architecture et de l’Urbanisme de la Ville de Liège ont été désignés

Au cours d’une cérémonie passionnante et animée, la Ville de Liège a remis ce jeudi 14 novembre les trophées de l’Édition 2019 de ses Prix de l’architecture et de l’Urbanisme. Six lauréats ont été distingués:

•    le Grand Prix du Jury 
•    le Prix du Public (près de 5000 votes par internet) 
•    le Prix du Projet privé résidentiel 
•    le Prix du Projet privé non-résidentiel 
•    le Prix du Projet public 
•    le Prix de la Micro-Architecture

Grand Prix de l’Architecture et de l’Urbanisme 2019
Campus du Sart Tilman - Rénovation de quatre instituts universitaire
 

Auteurs de projet : ULiège - Anne-Françoise Marique, Michel Prégardien et une équipe de 7 architectes Maître d'ouvrage : ULiège

En guise de grand lauréat de cette édition 2019, le jury veut mettre en évidence ce programme remarquable de rénovation de plusieurs bâtiments de l’Université, afin d’améliorer leurs performances énergétiques dans le respect de leur style architectural emblématique du modernisme des années 1960. 

Les membres du jury louent le choix qui a été effectué, à savoir isoler les bâtiments par l’extérieur, mais en préservant la forme des ouvertures et en restituant des parements de qualité respectueux de l’aspect initial. Chaque bâtiment a fait l’objet d’une solution différente en fonction de ses spécificités : bardage en bois pour l’institut de botanique, parement à base de pierres concassées pour l’institut de physique.

À nouveau, l’ULiège a assumé son rôle en adoptant ici une approche expérimentale qui peut servir de modèle pour des projets de rénovation menés ailleurs.

  

© S. Defourny

Prix du public
Campus du Sart-Tilman - Avenue de Cureghem - Construction d’une clinique vétérinaire


Auteur de projet : Syntaxe Architectes - Joël Meersseman 

Maître d'ouvrage : ULiège

Le dessin du bâtiment est fort et limpide, avec des lignes de forces claires et des détails soignés. Le complexe assume son rôle de « très bel objet », placé dans un lieu visible le long de la route principale du campus universitaire, en entrée du site de la Faculté de Médecine Vétérinaire. La pureté des formes, l’ampleur des façades et le choix d’un matériau de parement original (cuivre) contribuent à cet impact visuel fort. 

  

© Utku Pekli

Prix du projet privé résidentiel
Quai Saint-Léonard n°34 - Construction d’un immeuble à appartements


Auteur de projet : ALTIPLAN° architects s.c.r.l. - Ralph Schröder 

Maître d'ouvrage : S'CAPE s.p.r.l. - Jean-François Destexhe

Le projet transpose de manière adéquate le langage architectural des années 1960 à l’architecture contemporaine. La façade possède des lignes de forces claires et sa composition possède un véritable rythme, la trame orthogonale intégrant des divisions verticales. Sur une parcelle implantée dans un contexte de transition entre deux échelles, Le nouveau bâtiment prouve qu’il est possible de développer des projets de qualité en respectant les gabarits aujourd’hui prônés le long des grands axes (un rez-de-chaussée et six étages). 

 

  

© Altiplan - G. de Kinder

Prix du projet privénon-résidentiel
Rue Saint-Gilles n°84  - Transformation d’un magasin d’optique


Auteur de projet : Atelier d'architecture Marina Frisenna 

Maître d'ouvrage : Les opticiens Gilson 

Les contraintes du site (parcelle longue et étroite, présence d’un volume en fond de cours) ont été intelligemment contournées dans le cadre de la transformation d’un rez-de-chaussée commercial existant. Elles sont même deve¬nues des lignes de forces de la composition du projet. L’intervention se veut évidente, fluide, non invasive. L’organi¬sation nouvelle est particulièrement bien adaptée aux besoins d’un opticien, avec de longs comptoirs de présenta¬tion et des espaces où s’asseoir pour les essais. 

  

© Gilson

Prix du projet public
Rue varin n°129 - Construction d’un commissariat de police


Auteur de projet : Atelier d'Architecture Daniel Delgoffe 

Maître d'ouvrage : Ville de Liège - Service des bâtiments communaux / Police de Liège

Le jury apprécie la manière dont un bâtiment de commissariat peut contribuer à recréer de l’urbanité au sein d’un quartier. Le marquage de l’angle par une plus grande hauteur, les immenses baies vitrées et l’emploi de couleur au niveau du rez-de-chaussée créent un effet de " signal " qui manifeste la volonté d’apporter de la sécurité au quartier. L’architecture n’est toutefois pas grandiloquente et les détails apparaissent soignés. 

  

© M. Faivre

Micro-Architecture -  Le lauréat
Rue Joseph Dejarin n°29 - Conception d’un nouveau châssis de fenêtre


Auteur de projet : Rémi Winand et Zoé Feront

Maître d'ouvrage : Rémi Winand et menuiserie Xyllome - Olivier Meewissen 

Le propriétaire-commanditaire a réalisé un véritable travail de conception d’architecte en s’inspirant des divisions du châssis d’origine (style Art déco). Il ne s’agissait pas de copier à l’identique la structure ancienne : les lignes de forces et les proportions ont été transposées pour que la nouvelle structure témoigne d’un caractère contemporain par le choix du bois, l’aspect affleurant du vitrage d’imposte ou encore la position des divisions verticales der¬rière celui-ci, du côté intérieur. C’est un exemple qui doit inspirer !

  

© J. Dejardin


Septième édition des « Fugueurs du livre »

M. Jean Pierre Hupkens, Échevin de la Culture, du Tourisme et de l’Interculturalité, a fait au Collège une déclaration relative à la septième édition des « Fugueurs du livre ».

Défendre la diversité culturelle à travers le soutien aux petits éditeurs, tel est l’objectif des « Fugueurs du livre : le salon de la petite édition ». 

Coproduit par la Ville de liège et le Comptoir du livre, ce salon est dédié à la promotion et la valorisation du travail des éditeurs dont la taille ne peut garantir une visibilité médiatique.

Véritable contre-pied à la loi du marché qui occulte de plus en plus le précieux travail de la petite édition, « Les Fugueurs du livre » en est déjà à sa septième édition et réunit cette année 50 opérateurs du livre non seulement de Belgique, mais aussi de France. Fidèles au rendez-vous annuel, ils seront présents au Grand Curtius afin d’exposer la richesse de leurs productions.

Dans cette échappée belle, vous retrouverez de nombreux auteurs venus à la rencontre du public pour présenter voire dédicacer leurs ouvrages.

Parmi eux, Jacques Vandenschrick, lauréat du Prix Marcel Thiry 2019, se prêtera également au jeu du dialogue avec ses futurs lecteurs. 

Comme chaque année, l’accès aux collections permanentes du Grand Curtius est ouvert gratuitement à tout visiteur. 
Informations pratiques :

• Le salon de la petite édition se déroulera le samedi 30 novembre et le dimanche 1er décembre 2019 au Grand Curtius selon l’horaire suivant :

-    Samedi 30 novembre de 10h à 18h
-    Dimanche 1er décembre de 10h à 17h

• L’ouverture officielle et la remise du Prix Marcel Thiry par Monsieur Jean Pierre Hupkens, Échevin de la Culture, du Tourisme et de l’Interculturalité, auront lieu le samedi 30 novembre à 11h30. Un verre de l’amitié sera offert à cette occasion.

Contact : 

Houda Joubail - 04 221 93 31 - houda.joubail@liege.be