Attention

Le Gouvernement fédéral a pris des mesures pour lutter contre le coronavirus en vigueur jusqu'à nouvel ordre. Retrouvez toutes les informations sur www.liege.be/coronavirus

Table des matières
Actions sur le document

Communiqué Collège du 26/04/2019

Le Collège communal de la Ville de Liège s’est réuni ce vendredi 26 avril 2019 sous la présidence de Monsieur Willy DEMEYER, Bourgmestre.


Liège-Bastogne-Liège

Liège-Bastogne-Liège, la Doyenne des courses cyclistes, née il y a 127 ans, sera à Liège ce week-end des 27 (présentation des équipes) et 28 avril 2019 (course) tant pour le départ que pour l’arrivée.

De nombreuses animations seront proposées durant le week-end sur la place Saint-Lambert (départ) et le boulevard d'Avroy (arrivée).

Itinéraire de la course sur le territoire de la Ville

Le rassemblement de départ aura lieu place Saint-Lambert d’où un départ fictif sera donné à 10h10. 

Le peloton empruntera successivement la rue Joffre, la place de la République française, rue de l’Université, place du XX août, quai Van Hoegarden, boulevard Frère Orban, quai de Rome, pont de Fragnée, pont de Fétinne, quai des Ardennes, pont de Chênée, rue de la Station, boulevard de Beaufraipont, rue des Grands Prés, rue d’Embourg.

Le départ réel sera donné à 10h25, sur la N30.

De retour de Bastogne, après plus de 250 km, les coureurs réintégreront le territoire de la Ville de Liège aux alentours de 16h.

Ils emprunteront alors le Pont de Fragnée, la place Léman, rue de Sclessin, avenue Blonden pour une arrivée prévue aux alentours de 16h30 sur le Boulevard d’Avroy, à l’extrémité d’une ligne droite de 600m (à hauteur de la rue des Augustins).

Quant à la course Bastogne-Liège Femmes, elle arrivera au même endroit aux alentours de 14h45.

L’Horeca roule pour vous

A l’occasion de Liège-Bastogne-Liège, l’Echevinat du Commerce de la Ville de Liège organise l’opération « L’Horeca roule pour vous » afin que cafés et restaurants de la Ville de Liège consacrent leur créativité à la célébration de l’événement cycliste.

Un prix sera remis, par l’Echevinat du Commerce, à l’établissement qui aura fait montre de la plus fructueuse inspiration. Il est important que l’Horeca liégeois soit un partenaire actif de cette actualité sportive marquante pour la Cité ardente.

Parallèlement, en date du dimanche 28 avril 2019, dans les rues de Liège, une animation musicale sera assurée par la seule fanfare à vélo du pays : le Royal Guidon Hesbignon. L’Ilôt suivra, également, le rythme en assurant l’ouverture de ses commerces. Enfin, le Marché de la Batte se parera d’une décoration de circonstance.

Cette action est réalisée en parallèle de l'action décoration de vitrine qui est organisée par l'asbl Liège Gestion Centre Ville.

Mesures de circulation et de stationnement

Vu l’ampleur de l’événement, des mesures particulières de stationnement et de circulation pour la course cycliste Liège-Bastogne-Liège ont été arrêtées par les services de police et ont fait l’objet d’un communiqué de presse spécifique.

Ces mesures qui seront valables du 26 avril à 7h, au dimanche 28 avril, à 22h, peuvent également être consultées en détail sur le site de la Ville de Liège : https://www.liege.be/fr/actualites/liege-bastogne-liege-mesures-de-circulation-et-de-stationnement


« Moments Solidaires et Cafés Papotes »

Madame Julie Fernandez Fernandez, Echevin des Solidarités, de la Cohésion Sociale et des Droits des Personnes, a fait au Collège une communication relative à l’organisation des Moments Solidaires.

Le projet « Moments Solidaires » a été inscrit dans la Déclaration de Politique Communale, présentée il y a quelques semaines. Il a pour but prioritaire de lutter contre la solitude, principalement des aînés, mais pas uniquement car il s’agit également de retisser du lien social et de susciter de la solidarité au sein des quartiers.

Le projet se fera en deux phases distinctes. Tout d’abord l’organisation des « Cafés Papotes » où les habitants sont invités à venir discuter de tout et de rien autour d’un petit déjeuner offert. Faire sortir les personnes de chez elles avec un but simple, développer les contacts, faire jouer le bouche à oreille.

Autant de possibilités d’être à l’écoute pour les animateurs qui devront être présents et alertes, principalement aux informations concernant des personnes isolées, mais aussi aux demandes exprimées.

La deuxième phase de ce projet sera la mise en œuvre concrète. Sur base des demandes exprimées, des activités concrètes seront organisées. Il s’agira, bien entendu, de rester à l’écoute en permanence pour continuer de planifier d’autres activités.

Les animateurs seront particulièrement attentifs aux absences éventuelles des personnes seules.

La problématique des personnes isolées est un enjeu sociétal important et la Ville de Liège entend ne laisser personne sur le côté.

Calendrier des Cafés Papotes

Contact : 

Lola Peterkenne
Chargée de communication de Madame l’Echevin Julie Fernandez Fernandez
0474/82 26 57


La rénovation du Musée d’Ansembourg… 1re phase

Roland Léonard, Echevin des Travaux, des Bâtiments et des Espaces publics, présentera au Conseil communal de ce lundi 29 avril 2019, deux dossiers emblématiques de la volonté de la Ville de pérenniser le lustre et la reconnaissance de notre patrimoine liégeois.

Le Conseil communal validera le lancement du premier marché relatif à la rénovation du Musée d’Ansembourg, l’un des fleurons de notre patrimoine historique liégeois. Cette première phase, estimée à 1.375.000 € concerne principalement l’enveloppe du bâtiment. Subdivisée en trois lots, elle recouvre la réfection de la toiture, du réseau d’égouttage, des maçonneries et ferronneries ainsi que les peintures et menuiseries extérieures.

Ce dossier entérine la volonté de la Ville de Liège d’entretenir et de rénover si besoin le riche patrimoine qui compose notre Cité. L’hôtel d’Ansembourg est en effet classé Patrimoine immobilier exceptionnel de la Région wallonne depuis 2009. A ce titre, sa maintenance et sa rénovation en proméritent un subside de l’ordre de 85%.

Datant du 18e siècle, l’hôtel d’Ansembourg fut initialement appelé hôtel Willems, du nom du riche banquier eupenois, Michel Willems, qui l’érigea à titre d’hôtel particulier. Ce banquier fut notamment le financier des Princes-évêques de Liège. C’est en 1903 que la Ville de Liège fit l’acquisition du bâtiment qui devint dès 1905 son musée d’Archéologie et d’Art décoratif.

Exemple typique de l’architecture baroque de la Principauté de Liège, le Musée d’Ansembourg offre un aperçu concret du cadre de vie de la bourgeoisie liégeoise à l’époque des Lumières. Il abrite ainsi une importante collection de peintures, dessins et sculptures des 17e, 18e et 19e siècle et notamment des œuvres de Jean Delcour et Léonard Defrance.

Les meubles, lambris et boiseries du 18e, qui le composent sont presque exclusivement de fabrication liégeoise. C’est dire si ces exceptionnelles réminiscences de l’Histoire de Liège méritent l’écrin de qualité que le marché présenté au prochain Conseil vise à préserver!


La rénovation de la Collégiale Sainte-Croix… On y va!

Faisant état de sa volonté de pérenniser et revaloriser le patrimoine historique et religieux qui fait son prestige, la Ville de Liège a obtenu pour la rénovation et la réaffectation de la Collégiale Sainte-Croix, patrimoine exceptionnel, un subside régional de 95 % plafonné à 15 millions d’€.

Ce subside sera versé par tranches de 1,5 M d’€ annuellement pendant 10 ans. Un soutien de la Province de Liège est également sollicité.

Le marché, présenté au prochain Conseil communal représente le premier pas décisif de cette ambition. Il concerne la préservation de l’édifice par la pose d’une «toiture parapluie» soutenue par des échafaudages, qui permettra de procéder aux travaux de réfection de la toiture existante. Cette phase préparatoire représente un budget de l’ordre de 3,5 M d’€.

L’envergure du projet de rénovation qui s’échafaude à l’occasion du prochain Conseil se jauge au niveau de l’importance que recouvre l’existence et l’histoire de la Collégiale Sainte-Croix dans notre patrimoine commun. En effet, l’édifice fut fondé en 979 par Notger, premier Prince-Evêque de Liège. De style roman, elle trône sur le cœur de la Cité depuis 986, année à laquelle elle fut consacrée.

Redonner son lustre à cet édifice, témoin millénaire de notre Histoire commune, c’est aussi lui offrir, à terme, des affectations dignes de le rendre au cœur des Liégeois mais aussi de valoriser notre patrimoine particulier pour les visiteurs qui prisent notre Cité.

En effet, à l’issue des grands travaux qui s’annoncent, la Collégiale Sainte-Croix honorera la vocation œcuménique souhaitée par notre Evêché. Il s’agira pour l’Eglise d’œuvrer dans un même lieu hautement symbolique à l’unité et au rapprochement des chrétiens d’Eglises et de communautés ecclésiales différentes (catholiques, orthodoxes grecs et russes, protestants réformés, anglicans et syriaques).

Au-delà de cet objectif cultuel, la Collégiale Sainte-Croix développera également des activités d’ordre touristique et culturel. Point d’orgue du futur circuit des Collégiales digne de faire de Liège, bientôt, le phare des Cités mosanes, la Collégiale Sainte-Croix offrira aussi l’acoustique parfaite inhérente à sa conception pour des activités musicales, théâtrale et, d’une façon générale, culturelles.

Avec ce premier pas vers la redécouverte de ce fleuron de notre Histoire, c’est la volonté de partager et valoriser un patrimoine commun à tous qui s’exprime dans la mise en œuvre de cette première phase de chantier.

« Un parfum de bonheur » exposition photo de France Demay du 03/05 au 26/05 2019 au Grand Curtius

M. Jean Pierre Hupkens, Echevin de la Culture, du Tourisme et de l’Interculturalité a fait une déclaration au Collège relative à l’exposition « Un parfum de bonheur » du 03/05 au 26/05/2019 au Grand Curtius.

« Un parfum de bonheur » c'est un regard singulier sur les années '30, une exposition de photographies de France Demay, ouvrier et amateur photographe qui capte des instants de bonheur dans la pratique sportive et parmi les premiers congés payés. 

A découvrir aussi : les photographies des lauréats du concours « Le bonheur », organisé par le cercle de photographes « Priorité à l'Ouverture ». Le 11 mai, une conférence - débat - Renc'Art avec Didier Daeninckx, l'auteur du livre « Un parfum de bonheur ».

Vernissage le 2 mai à 18h : bienvenue à toutes et tous !

« Un parfum de bonheur » France Demay - Exposition de photographies du 03/05 au 26/05
Ouvrier qualifié dans la mécanique de précision, France Demay et sa famille vivent, dans les années '30, en région parisienne. 

Ses deux grandes passions jalonneront cette époque d'avant-guerre et de profonde mutation sociale, la photographie et le sport. C'est un précurseur, un passionné. Si comme nombre d'ouvriers, il goûte aux joies du dimanche en famille sur les bords de Marne, fait du camping en région parisienne le week-end, il ira bien plus loin dans la découverte de nouveaux horizons, de nouveaux engagements.

Au travers des photographies de France Demay, l'exposition met l'accent sur le bonheur d'une nouvelle liberté conquise par la lutte sociale en 1936.

 Le Front populaire a marqué les esprits des générations qui le vécurent, et de toutes celles qui ont suivi, au travers d'une avancée sociale, qui a changé le visage de la société et la vie des travailleurs : les congés payés.

Si la principale revendication de 1936, tant en France qu'en Belgique, était la semaine de quarante heures (en Belgique, elle ne s'appliquera que pour quelques secteurs), les congés payés deviendront le symbole des victoires sociales de 1936. 

Ressentis comme une ouverture sur une nouvelle liberté, celle du temps libre, les congés payés allaient donner à ceux qui en profitèrent pour la première fois le sentiment que l'avenir leur appartenait : un parfum de bonheur.

Une génération des jeunes photographes, le cœur à gauche et l'appareil en bandoulière, a su capter cette époque et nous a livré un témoignage unique participant à en construire le mythe.

Beaucoup d'entre eux, inconnus à l'époque, sont devenus célèbres : Capa, Cartier-Bresson, Chim, Ronis... parmi eux, France Demay, ouvrier qualifié, acteur des fédérations sportives ouvrières et photographe amateur. 

Comme Vivian Maier, son œuvre photographique fut redécouverte après sa mort, son talent reconnu et Les Gobelins - Ecole de l'image ont restauré et numérisé ses plaques et négatifs.
Pierre Gavroy - Priorité à l'Ouverture

Infos pratiques :

Grand Curtius - Palais Curtius - 3e étage - Entrée libre
Concours de photographies,  « Le bonheur » - les lauréats ! - Exposition de photographies du 03/05 au 26/05/2019.

En regard de 50 photographies prêtées par la Collection France Demay, le cercle de photographes liégeois « Priorité à l'Ouverture » a choisi d'exposer les photographies lauréates d'un concours de photographies.

Ce concours, ouvert à tous, a été organisé en 2018 sur le thème du bonheur, dans la perspective de confronter le              « Parfum de bonheur » de 1936 avec une vision aussi large que possible du bonheur 80 ans plus tard.

Photos attendues de croissants fumants sur la terrasse au petit déjeuner, ou celles de vacances exotiques au bord de mer, de sourires ou de jeux d’enfants, de fontaines en été... et pourquoi pas celles comprenant tout cela, d’enfants sautant les pieds dans l’eau, quelque part sur les côtes du Sénégal ...

Scènes d’amour évidemment ou tendres tout simplement, parfois des images plus surprenantes, poétiques ou carrément dérangeantes en contrepoint, provoquant le questionnement sociétal que nous recherchions aussi.

Pierre Gavroy - Priorité à l'Ouverture

• 171 photographes ont participé au concours.
• Ont été primés par le jury : Héloïse Berns - Sarah Joveneau - Raymond Klein - Olivier Gonzato - Cécile Cornerotte
• Ont également été récompensés : Eric Van den Berg, Luma Koklova, Daniel Berta, Axel Herman, Olivia Moonen, Monique Requier, Lara Herbinia, Samuel Nsengi, Georges Devalkeneer, Dragos Grama, Véronique Evrard, Jean-Marie Nols, Max Carnevale, Xavier Istasse, René Boulanger, Philippe Ivens, Pascale Werres, Eric Tkindt, Nathanaël Fournier, Jamal Al Mansori, Christian Poulain.

Infos pratiques :

Grand Curtius - Palais Curtius - 3e étage - Entrée libre

Conférence - débat - Renc'Art avec Didier Daeninckx, l'auteur du livre « Un parfum de bonheur » (Ed. Gallimard) - samedi 11/05

Au coeur des années 1930, un jeune ouvrier du Pré-Saint-Gervais, France Demay, sportif et photographe amateur au regard singulier, capte dans ses clichés la vie de ses copains, une vingtaine de garçons et de filles passionnés de sport, dont les histoires personnelles vont être bouleversées par une invention sociale majeure, celle du temps libre.

Didier Daeninckx, romancier, essayiste et nouvelliste français, a été séduit et inspiré par ces instantanés qui éclairent d'une manière inédite la période du Front populaire.

Dans un récit illustré d'environ 70 photographies, son héroïne Ginette Tiercelin, femme énergique et haute en couleurs, fait revivre ce temps porteur d'espoir et de liberté où, malgré les menaces, se respirait un parfum de bonheur.

Cette conférence - débat - Renc'Art avec Didier Daeninckx sera animée par le journaliste Robert Neys.

Infos pratiques :

Grand Curtius - Auditorium - Entrée libre

Le cercle de photographes « Priorité à l’Ouverture », une association de photographes ouverte sur le monde, qui privilégie le dialogue, les rencontres et la diversité. Association ouverte à tous.

« Priorité à l'Ouverture » gère également la « Galerie photographique Ouverture » située au foyer du théâtre « Le Moderne » 1, rue Sainte-Walburge et, au-delà des expositions, organise régulièrement  « Nos Renc'Arts », rencontres artistiques où un photographe en présente un autre, le dimanche matin, autour d'un apéro original.

Commissaires d’exposition : Françoise Agnelot et Pierre-Jérôme Jehel - Collection France Demay. En co-organisation avec les Musées de la Ville de Liège

Avec la participation et le soutien de :

Plus d’infos :

Portfolio, communiqué de presse sur www.ouvertures.be.

Collection France Demay http://www.collectionfrancedemay.com/News.

A lire l’article sur « Un parfum de bonheur » dans « L’œil de la photographie » https://loeildelaphotographie.com/fr/evenement/un-parfum-de-bonheur-france-demay-et-les-laureats-du-concours-priorite-a-louverture/

Informations pratiques :

Le Grand Curtius
Féronstrée, 136 - 4000 Liège
Tel : +32(0)4 221 68 18

Agenda et actualités du musée sur www.grandcurtius.be