Attention

Retrouvez les mesures en matière de lutte contre le coronavirus en vigueur jusqu'à nouvel ordre sur www.liege.be/coronavirus

Table des matières
Actions sur le document

Communiqué Collège du 09/10/2020

Le Collège communal de la Ville de Liège s’est réuni ce vendredi 9 octobre 2020 sous la présidence de Monsieur Willy DEMEYER, Bourgmestre.

 


Installation des premiers box vélos

box vélos sécurisés inaugurés par M. Roland Léonard et M. Gilles Foret
M. Roland Léonard et M. Gilles Foret auprès du premier box vélo installé.©Ville de Liège

Ce jeudi 8 octobre, la Ville de Liège a débuté l’installation des box vélos destinés à offrir des solutions de stationnement vélo sécurisé dans l’hyper-centre mais également dans les quartiers périphériques.

Cette première vague d’installation concerne 13 box vélos et ce n’est qu’un début ! Les 12 prochains box vélos qui constituent la 2e vague de commande devraient encore être installés cette année (en fonction de conditions climatiques favorables à leur pose) et l’installation d’une troisième vague, de 13 box à nouveau, est prévue dès l’année prochaine.

Et ce n’est pas tout puisque l’achat de matériel supplémentaire sera également prévu au budget 2021. « Nous souhaitons continuer à implanter des box vélos pour répondre à la demande des citoyens » confirme l’Échevin en charge notamment de la Mobilité et la Transition écologique, Gilles Foret. «A partir de l’année prochaine, nous souhaitons également proposer des box de ce type aux écoles qui ne peuvent accueillir de vélos dans leur enceinte» poursuit-il.

Une demande citoyenne forte

A Liège, le souhait des citoyens de pouvoir disposer de parkings sécurisés et couverts pour les vélos en centre-ville et dans les quartiers est de plus en plus fort. En effet, dans une grande ville, nombreux sont les citoyens qui n'ont pas la place pour stationner leur vélo à leur domicile la nuit et ne souhaitent pas prendre le risque de le stationner sur la voie publique.

«Nous avons privilégié l’implantation de box vélos dans les quartiers denses présentant peu de garages ou de disponibilité de stationnement dans les logements» explique Roland Léonard, Échevin des Travaux. Disposer d’une solution de stationnement sécurisé à proximité de son domicile peut en effet s’avérer prépondérant pour motiver les riverains qui n’ont pas de solution pour garer leur vélo chez eux à franchir le pas et à s’équiper d’un vélo électrique, qui peut être onéreux.

Des critères cohérents pour déterminer l’emplacement des box

Pour déterminer l’emplacement de ces 25 premiers box vélos (13 installés en octobre et 12 fin 2020), le Collège communal s’est basé sur une série de critères jugés pertinents, en privilégiant une répartition géographique entre les quartiers les plus concernés :

  • une densité d’habitat de plus de 250 hab/ha dans un rayon d'attractivité de 200 m ;
  • la proximité avec les itinéraires cyclables ou une situation dans un quartier apaisé (zone 30 km/h) ;
  • la proximité de logements peu accessibles pour le stationnement vélo (entrée avec escalier, logement sans espace extérieur) ;
  • sur concertation entre les services Mobilité, Gestion des Espaces publics, Urbanisme et la Police ;
  • la demande citoyenne, y compris demande d’avis au GRACQ ;
  • l’implantation du dispositif est actuellement privilégiée en lieu et place d’un stationnement véhicule, en veillant à éviter au maximum le stationnement direct devant un domicile.

Vous trouverez, en annexe, la cartographie des 25 box vélos (les 13 box de la 1ère vague y sont représentés en rose, les 12 box de la 2e vague en orange).

Les citoyens intéressés appelés à se manifester

Chaque box dispose de 4 places de stationnement pour vélo qui seront attribuées nominativement à des citoyens liégeois, via des abonnements d’une durée d’un an (renouvelables) au prix de 75€ par an. Dans un souci d'équité et d'objectivation, la Ville de Liège a défini les critères d’attribution des places dans les box :

  • L’attribution d’un emplacement est fonction de la distance à pied entre le domicile de l’utilisateur et du parking. Sauf exception, cette distance doit être au maximum de 200 m (au-delà de 200 mètres, l’expérience des autres villes démontre que l’utilisateur ne fera pas le déplacement quotidiennement pour prendre son vélo et finira par trouver une autre alternative pour stationner son vélo ou bien il utilisera un autre moyen de transport).
  • Les emplacements étant destinés aux cyclistes qui ont un besoin réel de place de parking à contrôle d'accès, ne sont pas éligibles les utilisateurs disposant d'un parking privé.
  • La date de la demande est le dernier critère.

Les citoyens intéressés pourront, à partir du mois de novembre, introduire une demande via l’E-Guichet de la Ville de Liège (https://e-guichet.liege.be/). C’est l’asbl Pro Velo, chargée de la gestion des demandes citoyennes, qui les analysera et s’assurera de la mise à disposition des box.

Contact :

Arnaud Lombardo – arnaud.lombardo@liege.be0471 95 92 70.

Localisation des box vélos

1ère vague - 13 localisations (en rose sur la carte) :

  • Quartier St Léonard : rue Maghin
  • Quartier Outremeuse : place du Congrès
  • Quartier Guillemins : rue de Joie
  • Quartier Fragnée : square Gramme
  • Quartier St Marguerite : rue de Hesbaye
  • Quartier Rocourt : rue Sergent Merx
  • Quartier Jupille : rue Pokietonov
  • Quartier Angleur : rue de Vallon
  • Quartier Longdoz : rue Lairesse
  • Quartier Vennes : rue Wetzlar
  • Quartier Jonfosse : rue Grangagnage
  • Quartier Chênée : rue de l’Eglise
  • Quartier Grivegnée : rue Jules Destrée.

2e vague - 12 localisations (en orange sur la carte) :

  • Centre-Ville : rue Hors Château
  • Centre-Ville : rue du Jardin botanique
  • Quartier Kinkempois : rue Renory
  • Centre-Ville : place des Franchises
  • Centre-Ville : boulevard Piercot
  • Quartier Outremeuse : place Delcour
  • Quartier Laveu : rue Omalius
  • Quartier Bressoux : place de la Résistance
  • Quartier Grivegnée : rue Billy
  • Quartier Vennes : rue Croix de Guerre
  • Quartier St Marguerite : rue Léon Mignon
  • Quartier St Léonard : place des Bonnes Villes.

 


Liège, partenaire de la campagne Think Pink

Think Pink

Le mois d’octobre est le mois international du cancer du sein. La Ville de Liège, à l’initiative de son Echevinat de l’Egalité Femmes-Hommes, a décidé d’être partenaire de l’action « Think Pink » qui a pour but d’inciter les femmes à se faire dépister à temps et apporter du soutien à toutes les « victorieuses » qui se battent quotidiennement.

Le cancer du sein est le cancer le plus fréquent en Belgique. Tout le monde connait probablement quelqu'un dans son entourage qui lutte ou a lutté contre cette tumeur. Les chiffres sont éloquents : en Belgique, on dénombre 10.000 femmes diagnostiquées par an (100 cas annuels chez les hommes) dont 80% des cas surviennent après 50 ans.

En Belgique toutes les femmes âgées entre 50 et 69 ans reçoivent une invitation tous les deux ans pour participer gratuitement à la mammographie de dépistage du cancer du sein organisé par les entités fédérées. Un dépistage est primordial : 9 patientes sur 10 sont ensuite guéries après 5 ans, selon le taux de survie relative. Malheureusement, plus de 2.000 femmes ne survivent pas à cette tumeur maligne.

Un mail de service a été rédigé à l’ensemble du personnel communal afin de le sensibiliser au dépistage, aux huit signaux d'alarme à détecter soi-même, et d’informer sur cette importante question de santé publique.

Tout le personnel communal est également encouragé à participer à la journée européenne Pink@Work du vendredi 23 octobre 2020 en partageant des photos entre collègues sur les réseaux sociaux avec le hashtag #PINKATWORK.

L’Echevinat de l’Egalite Femmes-Hommes (Féronstrée, 94 - 4000 Liège) relaie également la vente de ruban roses pour 1€. Les bénéfices seront intégralement consacrés à des projets spécifiquement dédiés aux « victorieuses ».

La Ville est également un relais auprès des associations de la « Commission consultative communale Femmes et Ville » en tenant à leur disposition le matériel de communication officiel.

Ensemble, ne laissons aucune chance au cancer du sein !

 


Les étudiants de l’Aca (ESAHR) exposent au Pot au Lait dans le cadre de l’exposition consacrée à Andy Warhol

Pot au lait
© Académie royale des Beaux-arts de Liège

L’Académie royale des Beaux-Arts de Liège (enseignement à horaire réduit) et le Pot au Lait collaborent, dans le cadre du festival organisé autour de l’exposition « Warhol - The American Dream Factory » (www.laboverie.com), en exposant des œuvres originales, créées spécialement pour l’occasion. Anne-Sophie Fontenelle, Jean-François Cuda et Nicolas Deprez, élèves de l’atelier de peinture de Sofie Vangor, entreprennent en effet de revisiter l’univers d’Andy Warhol sur les murs du bar bien connu en Cité ardente. Des œuvres de 12m², chacune visible gratuitement depuis la terrasse et dans le respect de règles sanitaires en vigueur, sont accessibles du 15 octobre 2020 au 28 février 2021, aux heures d’ouverture du Pot au La

Le vernissage de cette initiative, baptisée « Andy et le Pot au Lait », aura lieu jeudi 15 octobre 2020, à 18h, au Pot au Lait, rue Sœurs-de-Hasque 9 à 4000 Liège.

L’Académie royale des Beaux-Arts, dont la création officielle remonte à 1836, prolonge un enseignement artistique débuté à Liège dès 1775. L’enseignement à horaire réduit (ESAHR), qui y est proposé, n’est pas toujours clairement identifié auprès du grand public. Il a pour objectif l’épanouissement des facultés créatrices de l’élève, en stimulant le développement d’une culture, d’une expression et d’une sensibilité artistiques. Située au cœur de Liège, à deux pas du Palais des Princes-Evêques, l’Académie royale des Beaux-Arts dispense des cours de dessin, peinture, sculpture, gravure, illustration, bandes dessinées, photographie, vidéographie, publicité, création textile et pratiques expérimentales pour les adultes et, aussi, pour les adolescents à partir de 12 ans. Comme son nom l’indique, l’ESAHR s’adapte aux obligations scolaires de l’élève ainsi qu’à la vie professionnelles de l’adulte qui s’y inscrit

Contact presse :

Quentin Heylen
Échevinat de l’Instruction publique
0474 65 09 83