Attention

Retrouvez les mesures en matière de lutte contre le coronavirus en vigueur jusqu'à nouvel ordre sur www.liege.be/coronavirus

Table des matières
Actions sur le document

Communiqué Collège du 11/09/2020

Le Collège communal de la Ville de Liège s’est réuni ce vendredi 11 septembre 2020 sous la présidence de Monsieur Willy DEMEYER, Bourgmestre.


 

Décès du Chef d’orchestre Patrick Davin

Le Collège communal a tenu à rendre hommage au Chef d’orchestre liégeois Patrick Davin, décédé inopinément le mercredi 9 septembre à l’âge de 58 ans. Figure majeure de l’opéra et en particulier du répertoire contemporain, il venait d’être nommé directeur du département musical du Conservatoire Royal de Liège. La Ville déplore la perte de cet artiste de renommée internationale et présente, à l’ensemble de sa famille et à ses proches, ses plus sincères condoléances.
 


 

Avis favorable pour l’aménagement du site de Coronmeuse

Sur proposition de la Première Echevine en charge de l’Urbanisme, Madame Christine Defraigne, le Collège communal a rendu un avis favorable conditionnel sur le permis unique portant sur l’aménagement du site de Coronmeuse, déposé par la SA NEO LEGIA. Cet avis sera transmis au Fonctionnaire technique et au Fonctionnaire délégué chargés de délivrer le permis.

Le projet porte sur la conception et l'aménagement des nouveaux espaces publics sur l'ensemble du site de Coronmeuse. L'autre volet du permis concerne la première phase de construction de 200 unités de logements et d’environ 2.000 m2 de services, commerces, Horeca au rez-de-chaussée des immeubles ainsi que de 396 emplacements de parking souterrain.

Espaces publics

En termes d'aménagement des espaces publics, le projet consiste à requalifier en profondeur ce morceau de ville de 25 hectares, à renforcer les valeurs paysagères, à réserver le site aux modes doux, en lien avec le tram, à diversifier les usages, à développer de nouvelles activités, bref à construire un éco-quartier modèle, respectueux du cadre de vie de ses futurs habitants ainsi que de celui des quartiers avoisinants. Les espaces ouverts (parc, jardins, voies d’eaux) représenteront à terme 78% de la superficie totale du site.

Pour illustrer cette philosophie, on retiendra notamment quelques aménagements concrets :

  • la végétalisation de la moitié de la surface pavée actuelle du quai de Wallonie afin d'agrandir le parc Astrid (+3000 m² de nouvelle zone verte) et son aménagement en une succession linéaire de petits espaces dédiés à des fonctions différentes (aire de jeux pour enfants, pétanque, zone de repos, etc...)
  • l'aménagement de trois places publiques : la place du Grand Palais, la place de Coronmeuse, située derrière la station de tram Coronmeuse et la place sur la Meuse, au niveau du quai de Wallonie et directement reliée à la Meuse par de grands escaliers;
  • l'aménagement du quai de l'île-aux-Osiers en piétonnier urbain et la plantation d'un alignement de chênes des marais et d’autres arbustes
  • dans le parc Astrid, la rénovation et la prolongation de la piste d'athlétisme, l'aménagement d'une promenade transversale entre les différents îlots du projet, débutant au pont Atlas et traversant le parc, l'installation de nouveaux mobiliers et de nouvelles plantations
  • la construction de deux passerelles piétonnes au-dessus de la darse pour faciliter l'accès du site aux habitants des quartiers avoisinants
  • à l'entrée du site, côté « Pointe Atlas », la création d'un petit bois
  • l'aménagement de voies cyclables
  • l'aménagement des abords et de la tête de la darse, sous forme d'un escalier descendant lentement de la place jusqu'à l'eau
  • l'aménagement d'un petit parc entre le Grand Palais et le pont Marexhe
  • l'aménagement de toutes les nouvelles voies d'accès entre les îlots, comprenant également toutes les plantations bordant ces voies d'accès
  • l'installation de mobiliers urbains : bancs et tables, poubelles, jeux pour enfants, fontaine et jeux d'eau, murets en matériaux recyclés, arceaux pour vélos
  • la plantation de 600 arbres et de 4.000 arbustes

Logements

La demande de permis concerne également la construction de 200 logements de 3 typologies différentes (appartements, maisons, maisons-ateliers) sur les 1.325 que comptera à terme le projet. Ils se répartissent comme suit :

  • 37 appartements 1 chambre
  • 76 appartements 2 chambres
  • 39 appartements 3 chambres
  • 7 appartements 4 chambres
  • 41 maisons de 3 et 4 chambres

Cette programmation rencontre les ambitions de la Ville de Liège et fait la part belle aux familles en offrant des surfaces généreuses et de multiples modèles d’habitat accessibles. Les logements unifamiliaux représentent environ 40 % et l'offre de logement 1 chambre est limitée.

Cet objectif de mixité sera aussi rencontré grâce à l'application d'une réduction de 10 % des prix de vente sur une vingtaine de logements de manière à les rendre accessibles aux ménages à revenus moyens, au sens du Code wallon du Logement.

Le Collège communal est satisfait de cette nouvelle étape franchie pour le plus important éco-quartier de Wallonie.

 


 

Des chèques pour favoriser l’accès à la culture

L’article 27 de la Déclaration universelle des droits de l’homme stipule que « toute personne a le droit de prendre part librement à la vie culturelle de la communauté, de jouir des arts et de participer au progrès scientifique et aux bienfaits qui en résultent ».

L’accès à la culture est donc un droit fondamental qui doit offrir à chacun des espaces d’émancipation, de découverte et d’ouverture d’esprit. Abolir les barrières économiques qui peuvent empêcher les citoyennes et citoyens de profiter de ce droit est au cœur de la politique culturelle de la Ville de Liège.

À cet effet, le Conseil communal a adopté l’octroi d’un budget de vingt mille euros pour l’acquisition de « chèques-culture » qui seront distribués à un public de jeunes liégeois. L’objectif principal de ces chèques est de rendre la culture accessible à toutes et tous dès le plus jeune âge.

Moyennant un formulaire de demande, les jeunes bénéficieront de chèques-culture pour s’inscrire à des cours de théâtre ou de musique à l’Académie Grétry, assister à des spectacles au Théâtre de Liège, à l’Opéra Royal de Wallonie ou à l’Orchestre Philharmonique Royal de Liège, ainsi que pour prendre part à des activités ou des stages organisés par les centres culturels liégeois (le Centre Culturel de Chênée, le Centre Culturel les Chiroux, le Centre Culturel Ourthe et Meuse et le Foyer Culturel de Jupille-Wandre).

Le montant global de l’intervention s’élève à quatre-vingts euros par jeune et par saison culturelle. La saison culturelle de référence débute le 1er août de l’année en cours et se clôture le 31 juillet de l’année suivante.
Cette initiative ne manquera pas de s’élargir au fur et mesure afin de proposer plus de choix d’activités culturelles à nos jeunes.

Liens utiles

 

 

Contact presse 

Houda JOUBAIL, Échevinat de la Culture, du Tourisme et de l’Interculturalité houda.joubail@liege.be