Attention

Retrouvez les mesures en matière de lutte contre le coronavirus en vigueur jusqu'à nouvel ordre sur www.liege.be/coronavirus

Table des matières
Actions sur le document

Communiqué Collège du 30/11/2020

Le Collège communal de la Ville de Liège s’est réuni ce lundi 30 novembre 2020 sous la présidence de Monsieur Willy DEMEYER, Bourgmestre.


Ouverture de centres de testing pour piétons

Dans le cadre de la collaboration initiée par la Ville de Liège, le secteur hospitalier (CHR Citadelle) et les médecins généralistes (GLAMO), le Collège a pris acte de l’ouverture de 2 centres de testing aux Liégeoises et aux Liégeois, place de l’Yser d’une part, sur l’esplanade des Guillemins d’autre part.

Dans ce cadre, la Ville de Liège met à disposition l’infrastructure mobile et le nettoyage régulier de 2 containers.
Cette localisation a été choisie en concertation avec le secteur médical, afin de proposer une offre complémentaire à ce qui existe au centre-ville (Valdor) et en périphérie (drive-in de Vottem).
La volonté du Collège et du secteur médical est d'offrir une possibilité de testing qui soit indépendante de la voiture et ainsi aisément accessible aux habitants du centre-ville.
Opérationnels dès le lundi 7 décembre, les centres seront ouverts de 12 à 18h du lundi au samedi.

Personne de contact :  contact CHR : Julien de Marchin 0498/24.27.06
 


Réouverture des commerces 

Cellule d’assistance financière et juridique pour indépendants

Face aux nombreux signes de détresse exprimés par les commerçants des secteurs qui ne peuvent rouvrir (Horeca, commerces de contact, secteur événementiel…), le Collège a décidé d’ouvrir une cellule d’assistance financière et juridique pour indépendants.

Située à l’Hôtel de Ville, cette cellule sera accessible via un onglet spécifique du Call Center « Liège Solidaire » 0800/43 436 (onglet N°6) dès ce mercredi.

Des rendez-vous en présence physique ou en visio-conférence seront possibles dès le vendredi 4 décembre de 9h30 à 12h30.

La prise en charge des demandes sera assurée, selon la nature de celles-ci, par des agents de l’Echevinat du Commerce et de la Cellule Covid.

Ouverture des commerces – gestion des flux

Dès ce mardi 1er décembre, les commerces, à l’exception des secteurs Horeca et des métiers de contact, pourront à nouveau accueillir leurs clients dans des conditions sanitaires strictes et permettant la distanciation sociale.

Dans cette configuration, le Bourgmestre veille au respect de l’esprit de la lettre du Ministre de l’Intérieur. Contact a été pris avec les gestionnaires de centres commerciaux et les associations commerçantes. Willy Demeyer porte bien sûr une attention particulière aux conséquences de cette mesure sur la gestion de l’espace public.

Sur base des recommandations en vigueur depuis le mois de mai et de l’évaluation quotidienne de la « Cellule de veille », plusieurs mesures seront d’application dès demain :

  • La Police locale sera présente dans les rues commerçantes, aux abords des galeries commerçantes et aux endroits très fréquentés pour l’embarquement dans les transports en commun.
  • Afin que la reprise se passe au mieux, les policiers porteront une attention particulière au respect des mesures dans les commerces et aux files d’attente à l’extérieur de ceux-ci. Parallèlement, il appartient à chaque établissement de prévoir des mesures d’accessibilité et de sécurité. 
  • Complémentairement, une surveillance et une analyse de la situation des rues commerçantes sera réalisée via le réseau caméras ainsi que par la centralisation des constats et des plaintes des clients et commerçants.
  • Les équipes de la Gestion Centre-Ville seront également mobilisées pour aider au bon déroulement de la reprise et effectueront des actions de sensibilisation des chalands aux règles d’or (masque, distanciation, lavage des mains...).
  • Le Collège a entendu l’appel des commerçants et associations commerçantes relatives à l’ouverture du dimanche durant le mois de décembre et soutien cette démarche qui permet d’étaler le flux de personnes présentes dans les rues commerçantes.
  • Le Collège sollicite également le TEC pour qu’un renforcement des lignes de bus vers le centre-ville puisse être assuré. Le transfert modal (de la voiture individuelle) vers les traditionnelles navettes étant particulièrement déconseillé au vu de la situation sanitaire.
  • Le Collège et les services de Police seront attentifs toute la semaine à la manière dont les choses se déroulent et pourront être amenés à prendre les mesures complémentaires qui s’avéreront nécessaires.


Retour des commerces non essentiels sur la Batte 

Dès ce dimanche, l’ensemble des ambulants pourront à nouveau être présents sur le marché dominical, selon les protocoles en vigueur.

Enfin, le Collège insiste sur l’indispensable respect des mesures qui permettent aux commerçants, particulièrement touchés par la situation, d’effectuer leurs activités dans de bonnes conditions tant commerciales que sanitaires.
 


Culture : les expositions Warhol, Giacometti et Toutankhamon accessibles dès ce mardi 

Le Collège communal a pris acte de la reprise des activités dans les musées et pour les expositions temporaires.

Pour les musées, il s’agira d’une réouverture progressive, en fonction des capacités de personnel. 

Par contre, les 3 expositions temporaires « Warhol, the american dream factory », « Alberto Giacometti, l’Humanité absolue » et « Toutankhamon » seront à nouveau accessibles dès ce mardi, selon les protocoles sanitaires stricts mis en place précédemment.

Un ticket combiné pour les 3 expositions est également disponible. 


Réouverture des piscines

Le Collège a pris acte de la reprise des activités des piscines de Jonfosse et de Grivegnée. Celle-ci dépendra des délais de remise en fonction des bassins et surtout des analyses des eaux.

En fonction de ces éléments techniques, les 2 piscines pourraient à nouveau accueillir les baigneurs dès le milieu de la semaine prochaine.

La piscine d’Outremeuse, dédicacée aux écoles, sera à nouveau accessible à celles-ci dès la rentrée de janvier.


Lutte contre l’isolement dans les grandes villes

Le Bourgmestre a informé le Collège de la subvention accordée par la Ministre fédérale en charge de la Politique des Villes, Meryame Kittir, à hauteur de 70.000 € pour des projets visant à lutter contre le sentiment d’isolement dans les grandes villes.

Le Bourgmestre présentera au Collège de ce vendredi une note relative aux actions mises en œuvre sur base de cette nouvelle subvention.


« Copains à bord » : un take away solidaire pour les étudiant.e.s précarisé.e.s

La détresse financière de nombreux étudiant.e.s. relayée par les services de soutien des Hautes Ecoles et Université ainsi que par le Centre J, la MAdo ou le SIPS demandent une attention particulière du Collège.

Au-delà du soutien assuré par le CPAS à ce public spécifique via l’antenne Jeunes, le Bourgmestre et l’Echevin en charge de la Jeunesse, Julie Fernandez Fernandez, ont proposé au Collège de soutenir un projet collaboratif typiquement liégeois : « Copains à bord ».

L’ASBL « En Ville et les Copains » et la Ville de Liège, proposeront dès ce vendredi 4 décembre, 200 repas à 1€ pour les étudiant.e.s précarisé.e.s.

Ces repas seront distribués 3x par semaine sur réservation via « Liège Solidaire » 0800/43 436 (tapez 2).

Les activités de la jeune asbl «En Ville et les Copains », qui propose un restaurant dont la finalité sociale est l’intégration socio-professionnelle de personnes porteuses d’un handicap ont été stoppées net par la crise sanitaire.

Cette crise porte également ses effets sur les étudiants. Près d’un tiers de ceux-ci ont perdu leur job. Or le terme « gagne-pain » s’applique également à beaucoup de jeunes Liégeois.e.s pour qui ces rentrées supplémentaires sont vitales pour subvenir à leurs besoins.

Les associations qui délivrent de l’aide alimentaire ont également alerté les autorités communales sur le nombre croissant d’étudiants qui viennent chercher des colis. Certains, dont la cellule familiale était un soutien, voient leurs moyens de subsistances fortement diminués par la perte de revenus des parents.

D’autres peinent à se nourrir, ne savent plus comment payer leur loyer. Cette charge mentale a aussi un impact sur leur scolarité.

L’enquête menée auprès des étudiants liégeois par la Ville en collaboration avec le Centre J et la MAdo lors du premier confinement, avait déjà mis en évidence cet état de détresse qui s’amplifie.

Comment se concentrer lorsque les besoins primaires ne sont pas rencontrés ?

L’apport de la subvention « Grandes Villes », permet à la Ville de soutenir une jeune asbl.

L’idée du projet « Les Copains à bord » étant de pouvoir offrir, pour une somme modique, des repas aux étudiants liégeois fragilisés et en situation de précarité.

Il s’agira avant tout d’un lieu au cœur de Liège (rue du Palais) où se côtoieront des jeunes travailleurs porteurs de trisomie, de jeunes autistes, des étudiants et des bénévoles. Cette équipe prendra en charge la conception mais aussi la distribution de 200 repas 3 fois par semaine, les lundis, mercredis et vendredis de 11h à 15h. Cet étalement dans le temps permettra une distribution en respectant les distances de sécurité.

Les agents du Centre J et de la Mado géreront les appels des étudiants domiciliés à Liège et en prendront les inscriptions via le Call Center Liège Solidaire (0800/43 436). Cette procédure permettra ainsi aux équipes d’établir un lien, de détecter d’autres problématiques éventuelles et d’aiguiller au mieux les jeunes si nécessaire.

Le projet débutera dès le 4 décembre et chaque étudiant pourra obtenir deux fois par semaine un repas préparé pour un montant maximal de 1€.

Ce projet englobe de nombreux partenaires. Il est soutenu tout d’abord par la Fondation Roi Baudouin. La Ressourcerie du Pays de Liège et l’ASBL Sofie aideront l’asbl à s’équiper. Le Panier Solidaire fournira, suivant ses possibilités, certaines denrées. Une demande de soutien est également parvenue à la Ministre des Grandes Villes du Gouvernement fédéral.

Plus les temps sont troublés, plus l’entraide est précieuse, la Ville de Liège espère ainsi, grâce à cette initiative, pouvoir soutenir les étudiants les plus précarisés mais aussi éviter que d’autres ne basculent.

Contact

Lola Peterkenne
Chargée de communication de Julie Fernandez Fernandez
0474/82.26.57
bG9sYS5wZXRlcmtlbm5lQGxpZWdlLmJl