Attention

Retrouvez les mesures en matière de lutte contre le coronavirus en vigueur jusqu'à nouvel ordre sur www.liege.be/coronavirus

Coche verte
Attention

Certains services et programmes de la Ville de Liège sont actuellement inaccessibles suite à une attaque informatique. Veuillez nous en excuser. Plus d'informations.

Table des matières
Actions sur le document

Communiqué Collège du 11/06/2021

Le Collège communal de la Ville de Liège s’est réuni ce vendredi 11 juin 2021 sous la présidence de Monsieur Willy DEMEYER, Bourgmestre.



1ère édition du Prix du Patrimoine et du Matrimoine de la Ville de Liège

A l’initiative de Madame Christine DEFRAIGNE, Première Echevine, en charge du Patrimoine, la première édition du Prix du Patrimoine et du Matrimoine de la Ville de Liège se déroulera cette année 2021.

Cet événement biennal s’inscrit en alternance avec le Prix de l’Architecture et de l’Urbanisme.

Le Prix de Patrimoine et du Matrimoine de la Ville de Liège mettra à l’honneur des projets exemplaires par leur action visant à la conservation ou à la restauration du patrimoine bâti classé.

Il peut s’agir de travaux effectués sur un bien immobilier ou un ensemble bâti d’intérêt patrimonial et matrimonial dans le but de le mettre en valeur et/ou de le conserver dans le respect de l’ensemble de ses caractéristiques architecturales et artistiques.

Le Prix récompensera les projets et les acteurs qui y sont liés : maître(s) d’ouvrage, architecte(s), entreprise(s), artisan(s) restaurateur(s)…

Plusieurs prix seront remis au cours d’une cérémonie qui se tiendra en novembre :

  • Le Prix du Patrimoine et du Matrimoine pour les biens classés

Cette catégorie récompensera les biens classés par la Région wallonne, totalement ou partiellement, pour lesquels les travaux de maintenance et de restauration impliquent des procédures administratives et des autorisations spécifiques.

  • Le Prix du Patrimoine et du Matrimoine pour les biens non classés à caractère patrimonial et matrimonial

Cette catégorie mettra en évidence tous les biens immobiliers non classés pouvant avoir une valeur remarquable, dont la date principale de construction est antérieure à 1960. Le projet doit viser une approche globale, soit de tout l’immeuble, soit au moins l’entièreté de la façade visible à rue. La mise en valeur de la composante patrimoniale et matrimoniale doit être au cœur du projet.

  • Le Prix du Patrimoine et du Matrimoine pour les éléments ponctuels à valeur patrimoniale et matrimoniale

Cette catégorie vise un détail, un élément ancien qui fait partie intégrante du bâtiment… Exemple : une fresque, une peinture murale, un détail en ferronnerie, un élément en bois, un vitrail, un panneau de mosaïques, un morceau de parement en enduit, des éléments de décor intérieur, une structure fixe de décor de jardin… Les projets inscrits dans la logique « Petit Patrimoine Populaire » de la Région wallonne peuvent se retrouver dans cette catégorie. Les interventions de restauration de ces éléments ne nécessitent généralement pas de demande de permis d’urbanisme.

  • Le Prix du Public

Ce prix sera décerné sur base d’un vote du public qui se tiendra de fin septembre à octobre.

  • Le Prix de l’Initiative

Ce prix consacrera une démarche originale exemplaire, pouvant émaner de particuliers, d’un collectif ou d’une association. Il peut par exemple s’agir d’un projet qui combine de manière judicieuse l’amélioration des performances énergétiques avec le respect du patrimoine et du matrimoine, ou bien d’un projet intégrant une technique novatrice au service de la mise en valeur du patrimoine et du matrimoine.

Les projets présentés seront examinés sous l’angle de l'intérêt patrimonial et matrimonial, la justesse du projet par rapport au public visé, l'originalité, la pertinence, la qualité, l'impact, la signification (pour la collectivité), le rayonnement du projet à l’intérieur et à l’extérieur de la commune, l’exemplarité.

Qui peut présenter un projet ?

Le projet doit être :

  • situé sur le territoire de la Ville de Liège
  • terminé depuis moins de 5 ans (au moins pour la phase sur laquelle porte la candidature)
  • conforme au permis d’urbanisme délivré (s’il y a lieu d’avoir un permis)
  • respectueux de la réglementation, e.a en matière d’urbanisme, de logements et d’habitat, d’occupation du domaine public (terrasses, enseignes) ou de sécurité.

Chaque participant (propriétaire, commanditaire, architecte, entrepreneur, artisan, association) peut soumettre au maximum deux réalisations.

Les candidatures d’éditions antérieures du Prix du Patrimoine et du Matrimoine ne peuvent plus être représentées.

Les lauréats d’éditions antérieures du Prix de l’Architecture et de l’Urbanisme ne peuvent pas se représenter dans le cadre de cet évènement.

Le jury

Présidé par Madame la Première Echevine Christine DEFRAIGNE, le jury comprendra au minimum quatre personnes extérieures à l’Administration et au Collège communal de la Ville de Liège.

Des membres internationaux viendront enrichir le jury… Madame DEFRAIGNE vous en fera prochainement part.

Appel à candidatures

L’appel à candidature sera lancé le lundi 14 juin 2021 et restera ouvert jusqu’au vendredi 3 septembre 2021.

L’inscription est gratuite et doit impérativement comprendre :

Plus d’infos : cHJpeGR1cGF0cmltb2luZUBsaWVnZS5iZQ==

Contact presse

Échevinat de Christine Defraigne
Sara Scheffers                                            
04 221 93 74
c2FyYS5zY2hlZmZlcnNAbGllZ2UuYmU=


 

Arrêt du Call Center Liège Solidaire

Madame Julie FERNANDEZ FERNANDEZ, Echevin des Solidarités, de la Cohésion sociale et des Droits des Personnes, a fait au Collège une déclaration relative à l’arrêt du call center Liège Solidaire.

Depuis le mois de novembre 2020, un call center gratuit « Liège Solidaire » a été mis à disposition des Liégeois.es dans le cadre de la crise Covid. Le Collège communal de la Ville de Liège prend la décision de l’arrêter le 30 juin.

A l’initiative de Julie FERNANDEZ FERNANDEZ, Echevine en charge des Solidarités, de la Cohésion sociale et des Droits des Personnes, le call center « Liège Solidaire » a été soutenu par la Fondation Roi Baudouin et la Ministre fédérale des Grandes Villes Meryame KITIR.

Avec l’avancée rapide de la vaccination et le déconfinement progressif, nous commençons à entrevoir un retour à une vie normale. D’ailleurs, depuis la fin du mois de mai, le nombre d’appel a drastiquement chuté. Après le 30 juin, un message enregistré redirigera les liégeois.es vers les numéros des services compétents comme le Centre J/Mado pour les jeunes, un service Seniors au département des Services sociaux, l’Aviq, etc.

Depuis son activation, plus de 5400 appels ont été traités, pour une moyenne d’une quarantaine d’appels par jour. Un record a été établi avec 335 appels en une seule journée.

Le but du call center était de répondre aux nombreux problèmes soulevés par la crise sanitaire, relayés tous les jours par les autorités et les médias. Un de ces problèmes était la solitude aggravée des personnes isolées, toutes générations confondues. Avec ce call center, tous les Liégeois.es pouvaient appeler, qu’ils rencontrent n’importe quel problème ou difficulté à cause de la crise COVID. Cela pouvait être un besoin d’écoute, d’aide ou de soutien psychologique.

Au fur et à mesure des mois, le call center a évolué et de nouvelles options ont vu le jour. Ainsi, dès le 18 mars, l’onglet dédié aux seniors a pu se transformer en aide à l’inscription à la vaccination. Près de 150 seniors ont été inscrits à la vaccination grâce aux agents du call center.

Avec l’évolution de la crise sanitaire et de la vaccination, le Collège a pris aujourd’hui la décision de mettre fin au call center « Liège Solidaire » dès ce 30 juin pour permettre notamment aux agents détachés aux missions d’urgence durant la crise de retourner à leurs missions premières pour l’organisation des stages ou l’accompagnement des seniors.

Afin de permettre aux citoyens de bénéficier d’informations et des services d’aide de la Ville, celui-ci sera remplacé durant quelques semaines par un message reprenant les numéros des différents services restant en activité.

L’Echevine souhaite remercier chaleureusement l’ensemble des agents qui, depuis plus d’un an, ont assuré de nombreuses missions exceptionnelles de service public, essentielles à la population en cette période de crise.  

Contact presse

Échevinat de Julie Fernandez Fernandez
Lola Peterkenne
0474 82 26 57
bG9sYS5wZXRlcmtlbm5lQGhvdG1haWwuY29t


 

Centre d'Enseignement secondaire (CES) Léonard DEFRANCE - Académie des Beaux-Arts : une école pour se préparer à l’Architecture

Passionné(e) par le métier d'architecte ? Dès le mois de septembre, l’Académie des Beaux-Arts de la Ville de Liège adapte sa grille de cours ! Cette école, intégrée au Centre d’Enseignement secondaire (CES) Léonard DEFRANCE, proposera aux élèves de 5e année de choisir une option sur mesure pour se préparer aux études supérieures en architecture.  

À la rentrée, l’Académie des Beaux-Arts (secondaire) adaptera sa grille de cours. La nouveauté réside dans les différentes options accessibles aux élèves. Les cours généraux (mathématiques, langues...) seront modulables. Pour tous les élèves à partir de la 5e année, il sera possible d’intégrer une option “maths fortes” avec jusqu’à 6 heures de mathématiques par semaine (2 heures maximum auparavant).

“Le cœur de métier de cette institution artistique de la Ville de Liège ne change pas. L’école enseigne l'art sous toutes ses facettes et couleurs et pousse ses élèves à exprimer leur créativité”, souligne Pierre STASSART, Échevin de l’Instruction publique. “En alliant rigueur mathématique et formation créative, cette nouveauté va en outre donner toutes les chances de réussite à celles et ceux qui entameront par la suite des études universitaires en architecture, par exemple.”

Les options existantes sont donc maintenues. S’y ajoute la possibilité, pour les élèves, de poursuivre un cursus à visées architecturales, tout en préservant la spécificité artistique et créative de l’école. Cette option “maths fortes” sera en effet coordonnée par une enseignante architecte de formation qui orientera le cours de mathématiques en ayant les études supérieures en architecture en perspective.

L’Académie des Beaux-Arts sera la seule école artistique de transition à proposer 6 heures de mathématiques par semaine à Liège.

Plus d'informations ?

CES Léonard DEFRANCE - implantation Académie des Beaux-Arts
Rue des Anglais 21, 4000 Liège
c2VjLmFyYmFAZWNsLmJl - 04 221 70 79

Contact presse

Échevinat de Pierre Stassart
Quentin Heylen
0474 65 09 83