Table des matières
Actions sur le document

Communiqué Collège du 21/10/2022

Le Collège communal de la Ville de Liège s’est réuni ce vendredi 21 octobre 2022 sous la présidence de Monsieur Willy DEMEYER, Bourgmestre.

 


Aide du CPAS pour tou(te)s les Liégeois(e)s qui rencontrent des difficultés à payer leurs factures de gaz et d’électricité

La crise énergétique actuelle, d’une ampleur inédite, affecte toute la population. Au-delà des publics fragilisés, pour lesquels des mesures spécifiques ont déjà été prises, les effets de la crise touchent également des citoyennes et de citoyens aux revenus moyens.

Le tarif social accessible à un plus grand nombre de bénéficiaires

Soucieux de soutenir la population, le CPAS de Liège a mis en place une procédure simplifiée, à destination de tou(te)s les Liégeois(e)s qui rencontrent des difficultés à payer leurs factures de gaz et d’électricité. Cette procédure permet d’obtenir le statut de

Protection Régionale Conjoncturelle mis en place par le Gouvernement wallon (https://energie.wallonie.be) et ainsi de bénéficier du tarif social.

Qu’est-ce que le tarif social de l’énergie ?

C’est un tarif avantageux par rapport aux prix « du marché ». Il est identique sur l’ensemble de la Belgique et n’inclut ni frais fixe ni frais d’abonnement. Les personnes qui en bénéficient voient le contrat avec leur fournisseur suspendu, et c’est le GRD, en l’occurrence sur Liège RESA, qui prend le relais.

Qui peut en bénéficier ?

  • Automatiquement les allocataires sociaux qui sont en défaut de paiement de leurs factures énergétiques. Les personnes qui sont dans cette situation peuvent directement s’adresser à RESA en vue, si ce n’est pas déjà le cas, d’obtenir le tarif social.
  • Par ailleurs, le CPAS peut accorder ce statut en délivrant une attestation à toute personne rencontrant des difficultés pour payer ses factures d’énergie.

Soucieux de soutenir la population liégeoise face à cette crise, le CPAS de Liège peut venir en aide aux Liégeois(es) qui répondent à certains critères touchant principalement au niveau de consommation des énergies et à la proportion que représente ces factures d’énergie par rapport aux revenus.

Concrètement, ce statut sera accordé à tou(te)s les citoyen(ne)s liégeois(e)s qui s’adresseront au CPAS de Liège et qui se trouvent dans la situation suivante :

  • Si ce sont des personnes isolées, la « Protection Régionale Conjoncturelle » sera octroyée si leurs factures d’acompte pour l’électricité et/ou gaz atteignent au moins 10% des revenus ;
  • Si ce sont des ménages, la « Protection Régionale Conjoncturelle » sera octroyée si leurs factures d’acompte pour le gaz et l’électricité atteignent au moins 15% des revenus.

Il faudra également, sur base des dernières factures de régularisation, que le niveau de consommation de la personne isolée ou du ménage se situe dans une moyenne (sur base de volumes établis par la CREG) en prenant en compte évidemment le nombre de personnes à charge.

Comment introduire une demande ?

Les personnes ou les ménages qui se trouvent dans l’incapacité de payer leurs factures d’énergie et qui souhaitent obtenir l’attestation leur ouvrant le droit au tarif social peuvent introduire leur demande, via :

  • le formulaire en ligne qui se trouve sur le site du www.cpasdeliege.be
  • la demande « papier » disponible au Relais énergie du CPAS de Liège.

Ils devront ensuite la renvoyer complétée par courrier postale à l’adresse : Relais Energie du CPAS de Liège – Rue Foidart 85, 4020 Liège ou par courriel à l’adresse YXR0ZXN0YXRpb25wcmNAY3Bhc2RlbGllZ2UuYmU=.
Ils devront également y annexer leurs dernières factures de régularisation, factures d’acompte et preuve de revenus.

Si les critères d’octroi sont rencontrés, ils recevront une attestation leur permettant d’avoir accès au tarif social de l’énergie. Munis de celle-ci, ils pourront entreprendre les démarches nécessaires auprès de RESA.

Des aides ponctuelles également disponibles

Indépendamment de cette procédure, le CPAS de Liège continuera à accorder des aides sociales complémentaires en vue de pouvoir prendre en charge directement des factures.

Une personne ou un ménage qui ne rentre pas dans les critères définis, mais qui rencontre des difficultés à payer ses factures énergétiques pourra aussi bénéficier d’une aide, si, après une analyse plus approfondie de sa situation, l’état de besoin est avéré. De même, ces aides pourront être octroyées, malgré l’obtention de la « Protection Régionale Conjoncturelle », s’il s’avère que les factures du tarif social restent trop importantes pour la personne ou le ménage.
 


Programmation de chantiers en centre-ville pendant les congés scolaires

Chaque année, la Ville de Liège accueille des dizaines de chantiers afin d’entretenir et/ou moderniser ses infrastructures. Certains d’entre eux ont un impact important et irréductible sur les conditions de mobilité. En raison du chantier du tram, plusieurs interventions particulièrement lourdes ont été postposées. Toutefois, une partie de ces travaux s’avèrent indispensables.

Dans le centre-ville, afin de limiter l’impact de ces chantiers, il a été imposé aux entreprises concernées de les mener à bien pendant les vacances scolaires, lorsque moins d’automobilistes empruntent les routes liégeoises. Certaines opérations ont en outre été autorisées de nuit, afin de réduire encore les nuisances en matière de mobilité et de s’assurer que les travaux soient bien achevés dans le délais impartis.

Voici la liste des chantiers programmés

  • Rond-point situé en haut de la rue de Campine, à hauteur de l’avenue Victor Hugo : rénovation du revêtement hydrocarboné, à partir du 24 octobre.

Du 24 au 27 octobre inclus : la rue de Campine sera mise en voie sans issue et réservée à la circulation locale. Le tronçon compris entre l’avenue Victor Hugo et la rue Sainte-Walburge sera mise en sens unique en direction de la rue Sainte-Walburge. Une déviation sera organisée via la Montagne Sainte-Walburge.

Du 27 à 21h au 28 octobre à 7h : depuis l’avenue Victor Hugo à la rue Sainte-Walburge, la rue de Campine sera fermée à la circulation. De plus, la partie de l’avenue Victor Hugo entre la rue de Limbourg et la rue de Campine sera mise en voie sans issue et réservée à la circulation locale. Certains endroits le nécessitant, l’arrêt et le stationnement pourront être interdits. 

  • Rue de la Régence : deux raccordements à l’égout, du 24 au 28 octobre.

Ce chantier entraînera la fermeture de la rue de la Régence, depuis la place Cockerill, ainsi que l’inversion du sens de circulation de la rue de l’Étuve afin de permettre de rejoindre la rue de la Régence à hauteur de la rue de la Cathédrale vers Saint-Lambert.

  • Place Cockerill : un raccordement à l’égout et pose de pavés, du 30 octobre au 4 novembre

Par conséquent, la place Cockerill sera fermée à la circulation depuis le carrefour « Régence ». Une déviation sera mise en place depuis les rues de la Régence et Étuve afin de rejoindre la place Cockerill vers la place du XX Août.

  • Rue Saint Gilles : pose des pavés dans le cadre du chantier du tram et raccordement privé à l’égout, du 24 octobre à 6h du matin au 7 novembre.

L’emprise du chantier sera localisée au carrefour formé par le Boulevard d’Avroy et la rue Saint-Gilles, interdisant l’accès aux automobilistes en provenance du Boulevard d’Avroy. Une déviation sera mise en place via la rue Lonhienne, la rue Lambert-le-Bègue, la rue Trappé, la rue Rutxhiel, la rue Carlier et la rue Sur-la-Fontaine. Le tronçon de la rue Sur-la-Fontaine, situé entre la rue Carlier et la rue Saint-Gilles, verra son sens inversé pendant les travaux.
 


Une nouvelle liaison cyclable sûre et confortable entre le Cadran et Sainte-Walburge

Roland Léonard, Échevin des Travaux, présentera au Conseil communal de ce lundi 24 octobre, le marché de travaux relatif à l’aménagement d’un nouveau cheminement cyclable, qui constituera une liaison continue et autonome entre le Cadran et le boulevard Léon Philippet, à Sainte-Walburge. Le projet représente un maillon essentiel pour relier à terme le centre-ville avec les quartiers du nord de Sainte-Walburge et de Rocourt. 

Ce dossier s’inscrit dans la dynamique du Plan d’Investissement Wallonie Cyclable (PIWACY) dont bénéficie la Ville de Liège dans le cadre de sa promotion des modes doux et des itinéraires cyclables. La Ville figure en effet parmi les communes pilotes sélectionnées dans le cadre de cet appel à projets relatif au PIWACY.

Pour rappel, lors du Conseil de juin dernier, un dossier avait déjà été présenté, concernant l’aménagement cyclable d’une trentaine de voiries dans six quartiers liégeois (Grivegnée, Jupille, Cointe, Burenvillle, le Laveu et Avroy). Le lien inter-quartiers entre Hocheporte et Ste-Walburge au travers du quartier Naimette représente le dernier dossier PIWACY, qui sera présenté en 2022.

Plus de 1275 mètres de liaison cyclable au travers de trois quartiers

Cette liaison cyclable asphaltée constitue un raccourci notable pour relier le centre-ville vers le quartier de Sainte-Walburge. Elle représente ainsi une alternative au cheminement cyclable empruntant les pistes de la rue de Hesbaye et du boulevard César Thomson. Son tracé, qui se développe majoritairement sur un cheminement autonome, offre en outre l’avantage d’un confort optimal et d’une meilleure sécurité pour les cyclistes.

Au départ de la rue Louis Fraigneux, le tracé emprunte, sur un nouveau site propre, la rue Henri Vieuxtemps, la rue Naimette, et ensuite un nouveau cheminement à travers le parc Naimette-Xhovémont jusqu’au boulevard Léon Philippet. 
Il est à noter que le parcours offrira aussi l’opportunité aux usagers de rejoindre directement plusieurs pôles attractifs tels que le club de football de l’US Liège, le Centre sportif de Naimette-Xhovémont, le parc Xhovémont, ainsi que les écoles Xhovémont et Naniot.

Le projet de plus de 1275 mètres de distance représente un budget estimé à 740.000 € avec un subside régional de l’ordre de 80%.

Plan de la liaison concernée - cliquez pour agrandir l'image

 

Contact presse

Frédéric JACQUEMIN – 04 238 34 00 / 0498 97 89 50ZnJlZGVyaWMuamFjcXVlbWluQGxpZWdlLmJl

 


Exposition « Collectionneuses Rothschild. Mécènes et donatrices d'exception » – du 21.10.22 au 26.02.23 à La Boverie

Dès ce vendredi 21 octobre et jusqu’au 26 février 2023, le musée de La Boverie présente l’exposition « Collectionneuses Rothschild. Mécènes et donatrices d’exception ».

Conçue en partenariat avec le musée du Louvre, elle emmène le visiteur dans l’univers de la famille Rothschild, et plus particulièrement dans les collections de certaines femmes de la branche familiale française.

Renouvelant un partenariat initié en 2016 avec le musée du Louvre (En plein air, en 2016 et Viva Roma!, en 2018), La Boverie inaugure avec cette exposition la thématique 2022-2023 sur les collections. 

Depuis le 19e siècle, la famille Rothschild est légendaire dans l’histoire de nos sociétés. Cette dynastie est devenue au fil du temps synonyme de réussite dans le monde de la finance, mais aussi de richesse intellectuelle et artistique. Un nom incontournable, connu de tous. Pourtant, derrière ce nom de famille se cache des personnalités méconnues et un patrimoine insoupçonné. Proposant un point de vue inédit, cette exposition mettra en lumière des femmes de la famille à la personnalité singulière.

Ignorées par l’histoire de l’art, ces femmes ont été des collectionneuses, bâtisseuses, mécènes et héritières, qui ont contribué d’une manière significative à l’enrichissement du patrimoine historique et des collections des musées français par leurs dons et legs considérables. 

Sur un parcours de plus de 2 000 m², l’exposition retracera le goût et la personnalité de neuf femmes d’exception. Parfois très indépendantes, parfois dans l’ombre de leur mari, elles ont joué un rôle important dans l’histoire de l’art, l’histoire, la société et même dans la vie des artistes de leur époque.

À travers une sélection de plus de 350 œuvres, issues d’une quarantaine d’institutions et de collections privées françaises, l’exposition proposera un parcours constitué d’œuvres de toutes époques et tous horizons.

Le visiteur rencontrera de grands artistes, tels que Fragonard, Chardin, Delacroix, Cézanne, Claudel, Rodin, Egon Schiele, mais aussi des manuscrits médiévaux, des tableaux de la Renaissance italienne, des collections de bijoux et de porcelaines, ou encore des objets d’art africain et d’Extrême-Orient. Autant d’œuvres d’art qui témoignent de l’histoire du goût et du collectionnisme au fil des 19e et 20e siècles.

Commissariat : Vincent Pomarède, conseiller spécial auprès de la Présidente-directrice du musée du Louvre, Fanny Moens, conservatrice au musée des Beaux-Arts de la Ville de Liège (musée de la Boverie) et Pauline Prevost Marcilhacy, docteur en histoire de l’art, maître de conférences à l’Université de Lille et spécialiste des collections de la famille Rothschild.

Informations pratiques

Collectionneuses Rothschild. Mécènes et donatrices d'exception du 21.10.2022 > 26.02.2023
Musée de la Boverie : Parc de la Boverie 3, 4020 Liège 
www.laboverie.com
Billetterie en ligne : https://billetterie.laboverie.com/index-css5-laboverie-pg1.html
 


Prix littéraire Paris-Liège 2022 : le lauréat

La Ville de Liège et la Ville de Paris organisent un prix littéraire, dénommé « Prix littéraire Paris-Liège ». Doté de 10 000 euros, ce prix récompense annuellement le meilleur essai original portant sur les sciences humaines, écrit en langue française et publié au cours de l’année qui précède celle de la remise du prix.

Le jury du Prix littéraire Paris-Liège réunit les Belges Laurence Bouquiaux, Daniel Giovannangeli, Robert Neys, Marie-Anne Lorgé et les Français Michel Delon, Arnaud Ngatcha représentant la Maire de Paris et Véronique Verdier. Cette année, la présidence est française et est assurée par Françoise Py.

Cinq finalistes avaient été sélectionnés par les membres du jury lors de leur première délibération à Paris le 13 septembre. À l’issue de leur seconde délibération à Liège, le 22 septembre, le Prix a été attribué à Thomas Piketty pour son ouvrage « Une brève histoire d’égalité » aux éditions du Seuil.

Le Prix a été remis à Thomas Piketty, le vendredi 14 octobre 2022 à Paris.
 

Piketty © Jérôme Panconi c 2019