Vous êtes ici : Accueil / Vie Communale / Ville engagée / Les Chartes et labels / Égalité des chances
Actions sur le document
Égalité des chances

Égalité des chances

En avril 2013, le Collège a proposé au Conseil de ratifier la Charte de l’Egalité des Chances développée par la Ministre wallonne de l’Egalité des Chances.

Cet engagement démontre la volonté du Collège de poursuivre ses actions en la matière puisque depuis de nombreuses années déjà, la Ville de Liège s’inscrit dans cette dynamique de promotion de l’égalité et de réduction des discriminations sur base du sexe, de l’origine ethnique, du handicap,...

Dès 2004, une Commission communale consultative «Femmes et Ville» a été instaurée, suite à la démarche participative mise sur pied par le Collège dans l’élaboration du Projet de Ville en 2003.

Dans le cadre de la réactualisation de ce Projet de Ville en 2007, le Collège a souhaité exprimer l’idée forte de l’égalité des chances par l’énoncé d’un objectif stratégique, celui qui vise à «faire reculer la pauvreté, les inégalités et les discriminations». Plus fort qu’un thème, il s’agit bien de faire de l’égalité un objectif transversal.

En 2007 toujours, la Ville de Liège a obtenu du Gouvernement fédéral le label Egalité Diversité. Dans la foulée, un Fonctionnaire Egalité a été désigné au sein de l’Administration, auprès de la Cellule Gestion et Développement des Ressources Humaines. Un vaste programme de formations spécifiques de sensibilisation aux stéréotypes et préjugés ainsi qu’à la législation en matière de lutte contre les discriminations a été établi, dont a bénéficié les membres de la Cellule RH en priorité, mais également les membres du Collège ainsi que les Directrices et Directeurs de la Ville.

Spécifiquement, des formations ont été dispensées à l'ensemble du personnel des crèches et mini-crèches de la Ville de Liège afin de sensibiliser ce personnel aux questions de genre dans l'éducation des tout petits.

Les questions liées à l’égalité ont également conduit la Cellule RH à intégrer la féminisation des noms de fonctions dans ses courriers, circulaires, offres d'emploi, descriptions de fonction… Les descriptions de fonction intègrent également la féminisation des noms de fonctions et la logique sous-tendue par celles-ci : éviter les pièges des stéréotypes de genre dans la description de fonctions «traditionnellement» réputées masculines. A titre d’exemple, citons l’engagement d’agents féminins pour le Service propreté.

Plus fondamentalement, en termes de promotion et de statut, le travail a conduit à harmoniser progressivement au cours de la législature les situations des agents contractuels par rapport aux agents statutaires et vice et versa. La Ville de Liège veille aussi à ce que le cadre du personnel du service public communal soit le reflet de la diversité de la population liégeoise.

Pour consulter la Charte dans son intégralité