Attention

Le Gouvernement fédéral a pris des mesures pour lutter contre le coronavirus en vigeur jusqu'à nouvel ordre. Retrouvez toutes les informations sur www.liege.be/coronavirus

Vous êtes ici : Accueil / Vivre à Liège / Bien-être animal / Actualités / Le nourrissage des animaux dans les parcs
Actions sur le document

Le nourrissage des animaux dans les parcs

Donner du vieux pain aux canards, oies et autres poules d’eau est une activité familiale très répandue dans les parcs communaux. Malheureusement, elle a un impact négatif sur la santé des animaux et sur l’environnement.

Premièrement, le pain remplit l’estomac des oiseaux sans leur apporter les nutriments dont ils ont besoin et leur provoque de grosses carences alimentaires.

Deuxièmement, les oiseaux ne supportent pas le sel contenu dans le pain blanc. En ingérant du sel, les oiseaux continentaux risquent l’intoxication. Des symptômes cliniques sérieux apparaissent après l’ingestion de 2g/kg. Le sel altérant rapidement les fonctions physiologiques et cérébrales, les oiseaux réagissent avec lenteur. En plus forte dose, le sel bloque les reins et le cœur, entraînant la mort.

Le pain laissé flottant dans l’eau peut également provoquer l’apparition de maladies, notamment du botulisme. La décomposition du morceau de pain conduit à l’appauvrissement du plan d’eau en oxygène, ce qui permet à la bactérie à l’origine du botulisme de se multiplier.

L’autre conséquence sur l’environnement est liée aux restes de nourriture et de pain jetés sur les rives des étangs. Un repas providentiel pour des visiteurs indésirables qui viennent prendre leur part du gâteau : pigeons des villes, rats, corneilles noires, oies d’Egypte, bernaches du Canada, etc. Les nourrir aura pour effet d’augmenter leur population, avec un impact négatif sur la biodiversité et la faune locale.

Informations et contact : ZWNoZXZpbmF0LmJpZW5ldHJlYW5pbWFsQGxpZWdlLmJl