Attention

Le Gouvernement fédéral a pris des mesures pour lutter contre le coronavirus en vigueur jusqu'à nouvel ordre. Retrouvez toutes les informations sur www.liege.be/coronavirus

Table des matières
Actions sur le document

Communiqué Collège du 22/06/2018

Le Collège communal de la Ville de Liège s’est réuni ce vendredi 22 juin 2018 sous la présidence de Monsieur Willy DEMEYER, Bourgmestre.


Rénovation urbaine à Saint-Léonard : 2 nouveaux logements

L’Echevin en charge du Logement, Madame Maggy YERNA a fait une communication relative à un nouvelle rénovation urbaine dans le quartier "Saint-Léonard". 
Le service du Logement et  la Régie foncière à travers leurs opérations de rénovation urbaine ont pour objectif de mettre en œuvre la valorisation du bâti existant afin de proposer davantage de logements de qualité aux familles, aux Liégeois à revenu moyen.  

De Sainte Marguerite à Saint Léonard en passant par le Centre Ville, les logements publics ainsi réalisés présentent une réelle qualité de vie pour les résidents et révèle les nouveaux modes d’habiter la Ville. Favorisant le "mieux vivre ensemble" et la mixité sociale, la création de ces logements est aussi le levier pour rendre le cadre de vie plus agréable et inciter le retour d’habitants en cœur de ville.  

Le quartier "Saint-Léonard" comme celui de "Sainte-Marguerite" constituent, pour le Collège, des zones d’actions prioritaires en matière de rénovation urbaine depuis plus de 15 ans.

Ces deux quartiers bénéifcient aujourd’hui d’un certain nombre de logements qualitatifs, accueillant pour les familles, bénéficiant d’espace de vie commun et dans certains cas de jardins ou potagers communautaires.

Aujourd’hui ce sont deux nouveaux logements qui viennent d’être inaugurés Rue Saint-Léonard, 191.  Les travaux de cette nouvelle résidence à appartements s’inscrivent évidement dans le périmètre de rénovation urbaine du quartier.  

Ce chantier a fait l’objet de la démolition complète d’une ruine pré existante suivie de la reconstruction d’un bâtiment neuf qui donne lieu à la création de 2 logements spacieux et de qualité.  

Les appartements ainsi créés répondent aux exigences de confort de vie actuelle pour des familles que ce soit en termes de superficie, de volumes de rangement, d’espaces extérieurs privatifs, d’espaces communs et de parkings couverts pour vélo.  

D’autres chantiers sont en cours dans le quartier :

•    Quai de Coronmeuse n°44 : création d’un ensemble de 11 logements.  D’une part, ce sont 5 logements de 1 à 3 chambres avec terrasses et jardins, destinés à la location.  D’autre part, ce sont 6 autres logements destinés à l’acquisition (stade dossier exécution) ; 

•    Vivegnis n°217 à 223 : création d’un ensemble de 8 logements de 1 à 4 chambres avec terrasses et jardins également (stade dossier urbanisme).  


Campement des gens du voyage au Thier-à-Liège

Comme convenu, le Collège a fait le point ce matin concernant l’évolution du dossier relatif à l’installation d’un campement de gens du voyage sur un terrain appartenant à la Ville de Liège rue Coupée.

Depuis leur installation le samedi 16 juin, les services de la Ville et de la Police ont mené des négocaitons avec les responsables du camp en vue d’un départ volontaire.

A ce jour, le Collège a bien dû constater qu’aucune avancée n’avait pu être obtenue. Dès lors, le Collège a travaillé sur 2 voies distinctes mais complémentaires :

La voie de la police administrative : le Bourgmestre vient de signer un Arrêté de « déguerpissement » (terme juridique consacré) par lequel les gens du voyage doivent quitter le terrain occupé illégallement dans les 72h suivant la notification par les forces de police. Notification qui sera faite ce samedi 23 juin.

La voie juridique : le Collège a mandaté un avocat pour ester en justice en urgence via le Juge des Référés.

Le Collège tient à rappeler qu’il n’y a pas d’obligation décrétale pour les communes d’organiser l’accueil des gens du voyage.

La Ville de Liège prend déjà une part active en termes de solidarité dans les problématiques sociétales en mettant en place un nombre important de mesures visant à les prendre en charge.

La Ville de Liège considère que cette responsabilité peut être endossée par d’autres communes de l’arrondissement. Ce point a d’ailleurs déjà été évoqué tant à Liège Métropole (Coordination de l’arrondissement) qu’à Liège Europe Métropole (coordination provinciale).


Etude juridique concernant le phénomène de la colocation

Le Bourgmestre a fait rapport au Collège des différents échanges qu’il a eu tant avec les services de l’Administration et de la Police que les riverains des quartiers centraux concernant la problématique de la division d’immeubles.

A titre d’exemple, pour le quartier d’Avroy la population annuelle de 23.000 habitants chute drastiquement à certaines périodes de l’année à 15.000 habitants.

Ce phénomène est en partie lié à la non domiciliation des étudiants kotteurs mais il apparaît aujourd’hui que de nombreux habitants ont également recours à la colocation. Dans ce dernier cas, il semble que certaines sociétés se spécialisent dans le rachat d’immeubles qu’il remettent sur le marché en colocation tout en interdisant / déconseillant la domiciliation. Cela a aussi un impact sur la hausse des loyers dès lors qu’ils arrivent à une situation de « monopole » dans le quartier.

Ce phénomène a évidement un impact conséquent pour la Ville de Liège en matière de fiscalité, de propreté ou de mobilité.

Le Bourgmestre demande donc qu’une étude juridique permettant d'analyser ce phénomène et d'y apporter des réponses soit réalisée rapidement.